DE | FR
Aung San Suu Kyi comparaît, ce lundi, devant la justice.
Aung San Suu Kyi comparaît, ce lundi, devant la justice.Image: EPA

Aung San Suu Kyi accusée d'avoir importé... des talkies-walkies

La justice birmane a inculpé l'ex-dirigeante pour plusieurs infractions, pour le moins extravagantes.
01.03.2021, 11:32

L'ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi comparaît, ce lundi, devant la justice. Alors que le pays sombre dans la répression, elle a été poursuivie pour avoir violé une loi sur les télécommunications et pour «incitation aux troubles publics».

Elle était déjà inculpée pour avoir importé illégalement des talkies-walkies et pour ne pas avoir respecté des restrictions liées au coronavirus. Ces motifs sont jugés extravagants pour les observateurs internationaux.

Audience en vidéoconférence

Arrêtée lors du coup d'Etat du premier février, Aung San Suu Kyi a été, depuis, tenue au secret par la junte militaire. Elle a participé à l'audience en vidéoconférence.

Selon son avocat, qui la voyait pour la première fois depuis son arrestation, elle semble «en bonne santé». Une prochaine audience est prévue le 15 mars. (ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des milliers de manifestants défilent contre le G7 à Munich
Une manifestation contre la tenue du G7 se déroule à Munich. Le but des milliers participants: inciter les dirigeants à faire davantage pour le climat.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés samedi dans une ambiance bon enfant à Munich contre la tenue du sommet du G7 qui débute dimanche dans la région. Ils ont exhorté les dirigeants des sept plus grandes puissances du monde à faire davantage pour le climat.

L’article