DE | FR
A demonstrator display a banner during a protest, Wednesday, April 21, 2021, in the Nubian Square neighborhood, of Boston, a day after a guilty verdict was announced at the trial of former Minneapolis police officer Derek Chauvin for the 2020 death of George Floyd. Chauvin has been convicted of murder and manslaughter in the death of Floyd. The demonstrators called for police reforms and racial equality. (AP Photo/Steven Senne)

L'affaire Floyd hâte le Congrès américain à revoir les lois policières

La condamnation mardi de l'ex-policier de Minneapolis Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd a relancé le projet de loi qui édicte plusieurs impératifs à prendre concernant les violences policières aux Etats-Unis. Quid de ce débat hautement sensible?



Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre, d'homicide involontaire et de violences volontaires sur George Floyd. Un triple verdict salué dans le monde entier, mais qui, pour beaucoup encore, restera vain tant qu'un changement durable ne se sera pas produit au sein de la police américaine.

Un projet de loi du nom de George Floyd Justice in Policing Act, notamment soutenu par Kamala Harris, avait déjà été présenté en ce sens au Congrès américain le 6 août 2020. Mais sans résultat. La récente réaction de Joe Biden assurant vouloir venir à bout du racisme systémique dans le pays a permis un nouvel élan d'espoir concernant le projet de loi.

«Il s'agit là d'une nouvelle phase d'une longue lutte pour apporter la justice aux États-Unis. C'est le moment de parler des droits de l'homme»

Karen Bass, représentante au Congrès et initiatrice du projet de loi abcnews

Que vise le projet de loi?

Les partisans du George Floyd Justice in Policing Act luttent contre «les mauvais comportements policiers». Si le projet de loi était accepté, il permettrait la mise en place d'une série de mesures comprenant principalement:

L'une des mesures les plus controversées reste, à bien des égards, la suppression de l'«immunité qualifiée» des policiers. Il s'agit d'un principe américain protégeant tout fonctionnaire du gouvernement de poursuites civiles.

Pourquoi certains critiquent ce projet de loi?

Il faut savoir que le projet de loi a convaincu le Congrès américain l'été dernier. Il s'est cependant finalement retrouvé bloqué par l'étape supérieure, le Sénat, contrôlé par les Républicains.

Si certains aspects du projet de loi avaient quand même obtenu le soutien de ces derniers, comme l'interdiction d'étranglement et l'introduction des caméras de surveillance à porter sur l'uniforme de l'agent, il semblerait que ce soit la question de l'immunité qualifiée qui ait tout fait capoter. Selon le sénateur républicain Tim Scott, la suppression de ce bouclier fédéral «compromettrait la sécurité publique et rendrait le recrutement difficile».

D'autres, d'un autre côté, regrettent que le projet de loi n'aille pas assez loin. Pour eux, la proposition de supprimer l'immunité qualifiée des policiers est «inutile» puisqu'elle ne s'applique donc pas aux autres types de forces de l'ordre comme les douaniers ou le FBI.

Mais alors, ce projet sera-t-il adopté un jour?

Il semblerait que la condamnation de Derek Chauvin ait «renforcé le fait que notre système judiciaire continue de devenir plus juste», d'après les récents propos de Tim Scott.

Avec le soutien réaffirmé du président Joe Biden, le projet de loi revêt une nouvelle armure de force qui devrait pouvoir passer la difficile épreuve de feu du Sénat. A voir. (mndl)

Notre journaliste watson s'est confié à George Floyd.

Vous aussi vous n'aimez pas les festivals?

Vidéo: watson

Un best of du street art à Brooklyn, en images

1 / 19
Un best of du street art à Brooklyn, en images
source: jah / watson / jah / watson
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

12 morts et 50 blessés par balle en un seul week-end aux USA

Pas moins de cinq Etats américains frappés par des fusillades durant ce week-end. La violence est en augmentation aux Etats-Unis. C'est une véritable «épidémie» pour le président américain Joe Biden.

Douze morts et une cinquantaine de blessés par balles ce week-end aux Etats-Unis. La vague de fusillade a fait des victimes dans le New Jersey, en Caroline du Sud, en Géorgie, en Ohio et au Minnesota.

Samedi soir, deux personnes ont été tuées par balles dans une fête à Camden, dans le New Jersey, et au moins douze autres ont été blessées, rapporte Reuters.

En Caroline du Sud, une fille de 14 ans a été tuée et 14 personnes ont été blessées dans un concert précise ABC News.

A Atlanta, en Géorgie, …

Lire l’article
Link zum Artikel