DE | FR
Anonymous s'en prend au plus grand producteur de pétrole de Russie.
Anonymous s'en prend au plus grand producteur de pétrole de Russie.bildmontage: shutterstock

Anonymous a piraté le groupe pétrolier russe Rosneft, proche de Poutine

Le groupe de pirates «Anonymous» a réussi à accéder aux serveurs de Rosneft basés en Allemagne. Ils ont récupéré un paquet de données informatiques.
15.03.2022, 19:33
Oliver Wietlisbach
Oliver Wietlisbach
Oliver Wietlisbach
Suivez-moi

Ce lundi, le collectif international de hackers «Anonymous» est passé aux choses sérieuses: fini les attaques qui rendent impossible l'accès à un serveur web, cette fois, les hackers ont piraté la filiale allemande du groupe pétrolier russe Rosneft et ont réussi à voler des données confidentielles.👇

Dans un blog détaillé, ils expliquent avoir mis la main sur un total de 20 téraoctets de données via une connexion FTP, dont certains documents confidentiels appartenant aux cadres de l'entreprise. Selon eux, ils auraient «pénétré très profondément dans les systèmes de Rosneft Deutschland» et ont par exemple «eu accès aux iPhones et iPads des collaborateurs.» En guise d'adieu, ils auraient effacé à distance les iPhones d'entreprise des collaborateurs.

Des captures d'écran montrent que les hackers ont vraisemblablement réussi à obtenir des droits d'administrateurs dans les systèmes du groupe, c'est-à-dire de disposer des droits d'accès complets.👇

Espace admin de Rosneft: «Les nettoyages à distance de l'iPhone sont toujours amusants. Surtout quand il y a un PIN de sécurité ...1234 ... une tentative, un succès »écrivent les activistes d'Anonymous.
Espace admin de Rosneft: «Les nettoyages à distance de l'iPhone sont toujours amusants. Surtout quand il y a un PIN de sécurité ...1234 ... une tentative, un succès »écrivent les activistes d'Anonymous.bild: anonleaks

«Rosneft Deutschland» a confirmé la cyberattaque pendant le week-end, mais n'a pas souhaité faire de commentaires supplémentaires.

Une dépendance énergétique critiquée

«L'Allemagne et l'Europe sont devenues dépendantes, en matière de politique énergétique, d'un dictateur et d'un belliciste qui fantasme sur un grand empire russe» déclare le collectif «Anonymous» cité dans Der Spiegel. «Il est temps que les agissements de Rosneft en Allemagne et en Europe soient mis en lumière.»

Rosneft n'a pas été attaquée pour «allumer et éteindre des pipelines» mais parce que le groupe «est au centre de Poutine et de son cercle le plus proche.» L'entreprise est centrale pour le lobbying énergétique russe en Allemagne et en Europe.

L'ex-chancelier allemand et président du conseil de surveillance Gerhard Schröder, «confère au groupe une renommée internationale, de la crédibilité, du sérieux. C'est important pour Rosneft, qui n'est pas une entreprise normale, mais qui a d'abord surtout servi à l'enrichissement personnel de personnes de l'entourage de Poutine» explique Stefan Meister, expert de la Russie, au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Un PDG tout puissant

Selon les médias, le patron de Rosneft, Igor Setchine, a été l'un des initiateurs du démantèlement de «Loukos» autrefois le plus grand groupe pétrolier russe, qui a ensuite été repris par Rosneft.

«Le patron de «Loukos» Mikhaïl Khodorkovski a été arrêté en octobre 2003, son entreprise a fait faillite à cause d'exigences fiscales et a été vendue aux enchères. Les parties les plus rentables ont atterri chez Rosneft»
Extrait du quotidien allemand, Frankfurter Allgemeine Zeitung

L'oligarque Igor Setchine lui s'est enrichi sous Poutine, en échange de quoi il aide son vieil ami à faire valoir les intérêts géopolitiques de la Russie. Après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'UE et les États-Unis ont gelé tous les avoirs de Setchin. La France lui a confisqué son yacht.

Tout cela a apparemment été une raison suffisante pour que quelques activistes du collectif «Anonymous» allemand s'intéressent de plus près à la plus puissante compagnie pétrolière de Russie.

Un piratage dangereux

watson a rapporté le piratage pour la première fois samedi. Entre-temps, la cyberattaque a fait des vagues au niveau international. Selon les informations du Spiegel, l'Office fédéral allemand de la police criminelle a lancé une enquête. De son côté, l'Office fédéral de la sécurité des technologies de l'information a lancé une alerte de cybersécurité à d'autres entreprises du secteur pétrolier.

Selon les informations du site Spiegel, les fonctionnaires de sécurité allemands qualifient l'action de «très dangereuse» au vu de la situation mondiale actuelle: «ils auraient pu faire planter les fonctions de commande» a déclaré un haut fonctionnaire.

Aucune infrastructure en danger

Les hackers eux contestent cette affirmation et déclarent au portail d'information allemand «qu'aucune infrastructure critique n'a été mise en danger. De même, qu'aucune fonction de contrôle n'a été touchée.»

«On a délibérément attaqué «Rosneft Deutschland» car on ne voulait pas s'attaquer directement aux entreprises énergétiques russes»
Anonymous

La filiale allemande est «principalement active dans la distribution» et n'a «pas d'infrastructure critique qui pourrait être détruite par erreur.»

Examiner les données volées

À la suite de cette cyberattaque, le collectif «Anonymous» a déclaré que les données téléchargées allaient maintenant être examinées. Ils n'ont pour l'instant pas prévu de publier toutes les données: «l'effet d'une fuite publique serait moins important que le profit que les concurrents pourraient en tirer»

Lors de précédents piratages, «Anonymous» a déjà mis des données récupérées à la disposition de journalistes pour des recherches.

Rosneft Allemagne a déclaré être responsable d'environ un quart de toutes les importations de pétrole brut en Allemagne au cours des dernières années.

Des activistes français s'introduisent dans le «Palais de Poutine»

Sur l'épineux dossier des sanctions contre la Russie

L'Europe a un plan pour confisquer (encore plus) d'avoirs d'oligarques russes

Link zum Artikel

Cet oligarque russe réclame 500 millions de francs au Credit Suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les sanctions sur l'enclave russe de Kaliningrad sont explosives

Link zum Artikel

La Suisse encore critiquée pour ses sanctions contre les oligarques russes

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

La Suisse a-t-elle peur de sanctionner cet oligarque russe?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Panzerhaubitze 2000 est arrivé en Ukraine pour repousser les Russes
L'Allemagne a tenu sa promesse et a livré des obusiers blindés ultra-modernes en Ukraine. Ils sont là pour aider à repousser les Russes dans le Donbass.

Cela fait depuis mai que les Ukrainiens les attendent et ils sont arrivés. L'Allemagne a tenu sa promesse et livré des obusiers blindés à l'Ukraine. Leur petit nom? Panzerhaubitze 2000. Dans un tweet, le ministre de la Défense ukrainien, Oleksij Resnikow, a salué la venue de ces armes essentielles pour contrer les Russes et leur puissante artillerie dans le Donbass.

L’article