DE | FR
L'armée va revendre certains biens médicaux achetés au printemps 2020.
L'armée va revendre certains biens médicaux achetés au printemps 2020.Image: KEYSTONE

L'armée vend ses masques bientôt périmés

Certains biens médicaux de l'armée, qui atteignent leur date de péremption, seront vendus à des prix très réduits. Cela veut dire qu'on pourra s'acheter des masques bon marché? Pas exactement.
23.02.2021, 00:0026.02.2021, 10:23

A partir de mars 2020, l'armée a acheté des biens médicaux dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Certains de ces produits n'ont pas été utilisés autant que prévu, et arrivent bientôt à leur date de péremption.

L’armée a alors décidé qu’une partie de ce matériel doit être vendue à des prix fortement réduits. Il s'agit de certains lots de masques d’hygiène, de masques FFP2/FFP3 et de désinfectant.

Les citoyens ne vont pas en profiter, au moins pas directement. L'armée précise que la vente s'adressera exclusivement aux cantons, aux communes et aux établissements de soins.

Les biens médicaux proposés ne peuvent être achetés que pour un usage personnel et ne pourront en aucun cas être revendus. Sur demande, les masques sont remis gratuitement aux organisations d’entraide suisses. (ats)

Réquisitions de matériels civils: l'armée anticipe une guerre en Suisse
Le chef de l'armée suisse, Thomas Süssli, demande à ses services d'examiner s'il y a lieu de réviser la loi militaire. Dans le but de réquisitionner des moyens civils, entre autres logistiques, en cas de conflit. A l'origine de cette démarche, le retour de la guerre en Europe.

Lundi 13 juin, le commandant de corps Thomas Süssli a demandé au chef de l’état-major de l’armée, le divisionnaire Jean-Paul Theler, d’examiner s’il y a lieu de réviser la loi militaire pour pouvoir procéder à des réquisitions de matériels civils, a appris watson. «Le retour de la guerre en Europe est à l’origine de cette initiative», explique le porte-parole de l’armée, Daniel Reist, qui confirme l’information.

L’article