DE | FR
Un agent de sécurité éloignant des journalistes de l'Institut de virologie de Wuhan, après l'arrivée d'une équipe de l'OMS, le mercredi 3 février 2021.
Un agent de sécurité éloignant des journalistes de l'Institut de virologie de Wuhan, après l'arrivée d'une équipe de l'OMS, le mercredi 3 février 2021.
Image: AP

Les origines du Covid? La Chine ne veut pas d'autres enquêtes que les siennes

La Chine a rejeté, vendredi, l'appel de l'OMS à une nouvelle enquête sur les origines du Covid-19 sur son territoire. Le pays accuse ces investigations d'être plus politiques que scientifiques.
13.08.2021, 09:1213.08.2021, 16:00

La pression s'est accentuée sur Pékin ces dernières heures au sujet de la pandémie. Laquelle a déjà fait plus de 4 millions de morts dans le monde et mis à mal une bonne partie des économies mondiales.

L'OMS a exhorté, jeudi, tous les pays à publier «toutes les données sur le virus». Un appel adressé notamment à la Chine, où la fuite du coronavirus depuis un laboratoire de Wuhan, ville où il a été détecté fin 2019, reste une éventualité.

Une équipe d'experts internationaux, envoyés par l'OMS, s'était rendue à Wuhan en janvier 2021. Leur rapport, rédigé en collaboration avec des spécialistes chinois, n'avait pas permis d'établir de conclusion définitive sur l'origine du virus.

Ne pas tout recommencer à zéro

Pékin a répliqué vendredi à l'OMS en réitérant sa position défendue depuis plusieurs mois: l'enquête initiale Chine-OMS est suffisante, et les demandes de données supplémentaires ont des arrières-pensées politiques.

«Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines et à l'abandon de notre rapport»
Chine-OMS
conférence de presse en ligne

L'étude estimait notamment que le passage du coronavirus de la chauve-souris à l'homme, via un animal intermédiaire, soit le scénario le plus probable. Elle jugeait «extrêmement improbable» que le virus provienne d'un laboratoire. Ma Zhaoxu a rejeté les demandes de l'OMS à une enquête plus poussée.

«Les recherches futures doivent et ne peuvent être poursuivies que sur la base de ce rapport. Il ne s'agit pas de tout recommencer à zéro.» (ats/mndl)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Plus d'articles «International»:

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

3 questions que l'on se pose sur la manif' contre le certificat Covid à Berne

Un bon millier de personnes ont manifesté, mercredi soir, à Berne, contre l'extension du certificat Covid. Ils ont accusé le Conseil fédéral d'introduire la vaccination obligatoire par des moyens détournés.

Quelques heures après les annonces du Conseil fédéral. Un millier de personnes se sont rassemblées, à Berne, mercredi soir, pour une manifestation «spontanée» contre l'extension du certificat Covid. Elles dénonçaient l'introduction «par la petite porte» d'une obligation de se faire vacciner.

Le rassemblement a été convoqué par plusieurs organisations qui s'opposent depuis longtemps aux mesures anti-coronavirus prises par les autorités. Dans un appel, publié sur les médias sociaux, on …

Lire l’article
Link zum Artikel