DE | FR

Cet animal a été violé, tué et mangé par un groupe d'hommes

Quatre visiteurs d'un parc forestier ont été arrêtés après avoir agressé et exécuté l'un des animaux les plus protégés d'Inde. Ils risquent une peine lourde... et des problèmes de santé.
29.04.2022, 16:5802.05.2022, 07:33

«Je n’ai jamais vu un crime pareil.» Lorsque Vishal Mali, agent divisionnaire forestier, a dû raconter à Vice ce à quoi lui et son équipe venaient de faire face, l'homme est manifestement resté sans voix.

Entre le 1er et le 5 avril, des responsables forestiers de la réserve de tigres de Sahyadri, dans l’Etat du Maharashtra en Inde, sont tombés sur des photos et des vidéos enregistrées dans les téléphones de certains visiteurs. Là, une vision d'horreur: quatre hommes violant et tuant collectivement un varan avant de le cuisiner et de le manger. Les faits se sont produits au sein même de l'établissement, le 29 mars.

«Les hommes ont entre 20 et 30 ans et ils semblent l’avoir fait pour le plaisir. Il n’y avait pas de motif religieux ou de magie noire»
Vishal Mali, agent divisionnaire forestier du parc indien

Animal protégé

L’affaire est d’autant plus dramatique que, comme on le lit dans le magazine canadien qui a relayé la nouvelle le 19 avril, le varan indien est une espèce en voie de disparition, et la victime était l'unique varan du parc. Lequel est considéré comme l’une des réserves forestières les plus protégées du pays.

On trouve des varans dans les régions tropicales et sous-tropicales de l'Afrique, de l'Asie et de l'Australie.
On trouve des varans dans les régions tropicales et sous-tropicales de l'Afrique, de l'Asie et de l'Australie.Image: shutterstock

Les varans indiens étant protégés par la loi, les contrevenants s'exposent à une peine pouvant aller jusqu'à sept ans d'emprisonnement. Dans l'attente de leur jugement, les quatre hommes ont été libérés sous caution. L'affaire est toujours sous enquête. Mais ce problème n'est pas le seul pointé par le responsable du parc.

Porteurs de MST

Au-delà de l'infraction juridique, il y a aussi un danger médical lié à une pratique zoophile, comme l'a expliqué Vishal Mali: «Non seulement c’est cruel, mais il y a un risque de maladies zoonotiques dans ce genre de cas. On craint qu’à cause de ces actes, les hommes soient maintenant porteurs de maladies sexuellement transmissibles (MST) et d’autres infections.»

L'incident en rappelle un autre, survenu le 31 mars dernier, toujours en Inde. Un homme avait été accusé d'avoir violé et tué une chèvre enceinte dans le district de Kasaragod au Kerala. (mndl)

Un touriste laisse tomber son téléphone portable dans l'enclos des loutres.

Vous aimez les animaux? Par ici

Ce chien sourit tout le temps et fait la joie d'internet

Link zum Artikel

Des animaux comme cadeaux de Noël? La tendance qui inquiète la SPA

Link zum Artikel

Monika ou l'incroyable destin d'une chienne miraculée

Link zum Artikel

Voici le nouveau chiot (trop chou) de Joe Biden

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pour sauver l'océan, il nourrit les requins avec des brochettes de poisson
Chad Sinden nourrit des requins avec des poissons-lions harponnés au bout d'une lance tout en se filmant. C'est ainsi que sont réalisés les enregistrements spectaculaires de ce moniteur de plongée qui vit aux Bahamas.

En voilà un pour qui Les Dents de la mer n'est pas un film d'horreur. En effet, ce qui semble effrayant n'est pas un problème pour Chad Sinden, un moniteur de plongée établi aux Bahamas, il confie:

L’article