DE | FR
Une étudiante avec son carnet de vaccination.
Une étudiante avec son carnet de vaccination.
Image: KEYSTONE
Analyse

Tant d'arnaqueurs aimeraient vous vendre un faux certificat Covid

La pression sur les personnes non vaccinées augmentant, des dizaines de magouilleurs tentent de les happer avec des «alternatives». Vous voulez acheter rapidement un certificat Covid sur Internet? C’est possible, mais dangereux.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
26.09.2021, 09:2426.09.2021, 16:43
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Suivez-moi

Un utilisateur sur la plateforme Reddit raconte comment un de ses amis a obtenu un certificat Covid valable. Cette personne était un vaccino-sceptique qui ne voulait absolument pas se laisser piquer. Le certificat était pourvu d'un véritable code QR – ou du moins, l'application de vérification du gouvernement fédéral a tourné au «vert» lors d’un contrôle.

Dans les commentaires, une discussion animée s’en est suivie pour comprendre comme une telle chose était possible. Certains expriment des doutes: «La personne ne voulait simplement pas admettre qu’elle s’était fait vacciner».

Un scénario réaliste?

Selon l'entreprise de sécurité informatique Check Point, «le marché noir des faux certificats de vaccination connaît un boom mondial». L'activité s'est déplacée du Darknet vers le service de messagerie Telegram. Ce canal est attrayant pour les escrocs en raison de son anonymat, de sa portée et de sa taille, indique-t-elle dans un récent communiqué de presse.

Depuis plusieurs mois, watson mène des recherches sur la vente illégale de faux carnets de vaccination et sur la fraude toujours plus importante des certificats Covid. Dans cet article, nous résumons les dernières découvertes.

Les escrocs de Telegram

Telegram est considéré comme une variante subversive de WhatsApp et attire en grand nombre les sceptiques de la pandémie de Covid-19. Ils peuvent y répandre leur désinformation et s'agiter sans être dérangés. Et surtout, les magouilleurs y attendent leurs prochains clients.

Sur la base de ses propres recherches dans les groupes Telegram concernés, watson énumère ci-dessous les offres frauduleuses autour des carnets de vaccination et des certificats Covid, ainsi que les pseudonymes utilisés par les prestataires.

A noter que les vendeurs de faux certificats sanitaires pullulent, et ce dans toutes les langues. Nos collègues alémaniques de watson se sont concentrés sur les fraudeurs germanophones et ont pu établir une liste 👇

  • @antivaxxin
  • @AntiVaxxxiner
  • @Bennywilliams
  • @certificate_covid1
  • @covid19ce@CovidZertifika
  • @COVID_Zertifika
  • @covidzertifikate
  • @Covid19_digitaler_Impfausweis
  • @DigitalerImpfausweisCovid19
  • (@harrisG1)
  • @digitaler_impfpass
  • @digitaler_impfpass_covid19
  • @digitaler_impfpass_offiziell
  • @digitaler_impfpass_schweiz
  • @DrCasio
  • @Casio2903
  • @Casio29033
  • @dr_leona
  • @drpepper_impfpass
  • @Dr_roys
  • @Dr_Schmid
  • @Fisicotelegram
  • @fraudoktormed
  • @freiheit4all
  • @Getcovid19vaccinationcards
  • @gunterst
  • @impfausweis
  • @impfausweis_covid_19
  • @ImpfexpressDE
  • @ImpfExpressDasOriginal
  • @hqawake
  • @impfmeister
  • @impfpass_bestellservice_bot
  • @Impfpass_Digital
  • @impfpass_haendler
  • @impfpass_haendler1
  • @impfpass_zeuge_coronas
  • @impfpass_zeuge_coronas2
  • @impfpass0 (ainsi que tous ceux qui commencent par @impfpass ... suivi d'un numéro quelconque)
  • @Impfpass_Bestellen_Bot
  • @impfpassdirekt
  • @ImpfpassQR_Covid_MMR
  • @impfpasszentrum
  • @impfzentrumBestellung
  • @impfzertifikate@impfzertifikatschweiz
  • (@dtsst1884)
  • @impfzertifikat_schweiz
  • @JetztFrei
  • @jozemuller67
  • @jonasC019
  • @jurgenwilliam48
  • @Lisameyer2
  • @Marc8919
  • @marcoschuster750
  • @mariusadler
  • @moritz201
  • @Munchner_Gruppe
  • @silence_b4
  • @StopVaccines
  • @VakzineDok
  • @vcReviews («Impfpass Reviews, Erfahrungen»)
  • @verouftuc
  • @victoriasinger
  • @yellowcertificateandQrcodes
  • (@alexanderklaus39)
  • @Zertifikat_covid
  • @zertifikat_covid19
«Y a-t-il encore un quelconque faux escroc sur Telegram? Non, on ne peut plus trouver quelqu'un qui n'est pas sur la liste!»
Un utilisateur de Telegram dans un groupe avec des fraudeurs de carnets de vaccination.

Une réponse claire: non!

La liste sera complétée en permanence. 😉

Pas encore sur la liste?
Êtes-vous un dealer sur Telegram et vous vendez des certificats numériques Covid valides avec des codes QR? Alors écrivez-nous, nous en serons ravis! Vous trouverez des options de contact sécurisées dans la boîte d'information ci-dessous.

Fait amusant: les escrocs se méfient de leurs semblables

Il existe déjà des groupes Telegram dans lesquels les utilisateurs échangent des informations sur les offres illégales. En fait, on devrait plutôt parler de groupes d'entraide. Parfois, ils se rendent compte que certains comptes sont des arnaques.

En attendant, les cybercriminels et les fraudeurs en ligne eux-mêmes mettent en garde contre des concurrents particulièrement effrontés. Et où échangent-ils ? Dans les groupes Telegram, bien sûr.

«Si vous tapez ''escrocs'' dans le champ de recherche [sur Telegram], vous verrez des forums où les escrocs sont répertoriés»
Telegram

Peu à peu, les sceptiques de la vaccination semblent se rendre compte que les certificats Covid (avec code QR) délivrés par l'Etat sont infalsifiables.

«Certificat de vaccination+code QR NE FONCTIONNE PAS! (...) Les groupes où c'est proposé, pas touche!»
Telegram

À savoir que les données de vaccination enregistrées par les professionnels sont protégées par un procédé cryptographique (une signature numérique). Quiconque accède à un système informatique médical dans une intention criminelle et génère un certificat avec de fausses informations, doit s'attendre à des poursuites et à des conséquences importantes (jusqu'à l'emprisonnement).

«Un accès abusif au système informatique de génération de certificats Covid n'a pas été signalé jusqu'à présent»
Grégoire Gogniat, porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP)

Combien de médecins et pharmaciens sont bêtement négligents au point de risquer leur licence pour un peu d'argent rapide? Il en va de même, bien entendu, pour les fraudeurs sur Internet. Eux aussi doivent faire face au risque de recevoir de l'argent en échange de simples faveurs. Si quelqu'un parle à un tiers et que cela mène à une enquête, les données collectées peuvent trahir les criminels.

«Combien de pharmaciens risquent leur vie pour une chose pareille?»
Telegram

Vous envisagez d’acheter auprès d’un vendeur ne figurant pas sur la liste?

Épargnez-vous cette peine. Sans exception, ce sont des criminels qui se moquent de votre santé et veulent profiter des sceptiques inquiets par la vaccination. Si vous êtes tombé dans une offre frauduleuse sur Telegram, n'ayez pas honte. Malheureusement, cela est déjà arrivé à plusieurs personnes. Si vous avez des informations concrètes sur un cas ou si vous voulez avertir les autres, écrivez-nous!

Informations internes
Avez-vous acheté un certificat de vaccination numérique sur Internet – ou connaissez-vous un autre moyen ou une autre source où vous pouvez obtenir un vrai certificat sans vaccination? Ou êtes-vous tombé sur un escroc de Telegram et ne pouvez pas vous adresser à la police? Tous les conseils et les renseignements individuels seront gardés confidentiels sur demande.

Le journaliste de watson, Daniel Schurter, peut également être joint anonymement via l'application de messagerie suisse cryptée Threema. Son «Threema ID» est : ACYMFHZX. Vous pouvez également écrire à daniel.schurter@protonmail.com. Si vous vous inscrivez auprès du fournisseur suisse de courrier sécurisé (gratuitement), vous pouvez envoyer des courriers électroniques cryptés.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) souligne que la sécurité du système informatique utilisé pour générer les certificats Covid est très élevée. Il est «régulièrement contrôlé par des autorités internes et externes». Et, le porte-parole de l’OFSP poursuit en expliquant:

«À notre connaissance, il n'est pas possible de falsifier un certificat dont la validité est reconnue par l'application de vérification officielle. Ce que nous avons vu jusqu'à présent, ce sont des personnes qui vendent leurs propres certificats ou ceux dont les données imprimées sur le papier ont été modifiées et ne correspondent donc plus au code QR. Les deux sont très faciles à détecter par le contrôleur. Les cas suspects sont signalés aux autorités, et l'OFIT (Office fédéral de l'informatique) soutient les cantons dans leurs enquêtes».
Grégoire Gogniat, porte-parole de l’OFSP

Vous prévoyez de falsifier votre carnet de vaccination?

Ne le faites pas!

Certes, Telegram affirme qu'il a été possible à plusieurs reprises d'obtenir un certificat de vaccination valide en présentant de fausses inscriptions dans le carnet de vaccination dans une pharmacie allemande. Mais de telles affirmations ne peuvent être vérifiées. Ceux qui se font prendre doivent en payer le prix.

Dans le sud de l'Allemagne, on a récemment constaté une augmentation des cas où des certificats de vaccination internationaux relativement faciles à falsifier ont été présentés. Plusieurs ressortissants suisses ont présenté de faux papiers dans des pharmacies de Constance afin d'obtenir un certificat de vaccination numérique de l'UE , également valable en Suisse. Ils font maintenant l'objet d'une enquête pour falsification de documents.

En Suisse, l'émission de faux certificats Covid est également considérée comme une falsification de documents dans le code pénal. «Et cela est puni relativement sévèrement», a déclaré en juin un avocat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il en va de même pour les personnes qui les utilisent.

Les responsables au niveau fédéral ne sauraient pas combien de certificats ont été délivrés indûment dans les cabinets médicaux, les pharmacies et les centres de vaccination. L'OFSP confirme seulement à watson qu'il existe une procédure pénale si tel est le cas.

«Les responsables au niveau fédéral ne sauraient pas combien de certificats ont été délivrés indûment dans les cabinets médicaux, les pharmacies et les centres de vaccination. L'OFSP confirme seulement à Watson qu'il existe une procédure pénale si tel est le cas».
Grégoire Gogniat, porte-parole de l’OFSP

S'il s'avère qu'un spécialiste autorisé a généré de faux certificats de vaccination par un accès abusif au système informatique, tous les certificats créés par cette personne peuvent être contrôlés et déclarés invalides dans ce pays. Là aussi, il y a la menace de sanctions sévères.

Que fait-on contre les escrocs de Telegram?

Telegram est un terrain de jeu pour les criminels. Même les divulgations des opérateurs n'y changent rien. Ces derniers fermeraient plus de 10 000 comptes publics chaque jour en raison du non-respect des conditions d'utilisation.

Les enquêteurs nationaux et cantonaux semblent impuissants face à ces offres illégales. Lorsque la communication se fait par le biais de chats Telegram «secrets», il ne reste pratiquement aucune trace juridiquement utilisable. Il existe même une «minuterie d'autodestruction» permettant de supprimer automatiquement tout texte potentiellement traître.

Les entretiens de vente proprement dits entre l'acheteur potentiel et le vendeur ont lieu dans des chats séparés avec un cryptage de bout en bout.

Telegram est «comme un parc peuplé de dealers, a décrit avec justesse la Süddeutsche Zeitung. Au début, la police peut tout observer. Au moment de la transaction proprement dite, les fournisseurs et les clients deviennent invisibles, ce qui est frustrant pour les enquêteurs.

Pour découvrir les transactions illégales, la police doit avoir un accès direct aux smartphones des personnes concernées, car c'est le seul endroit où les historiques de chat sont disponibles.

En 2020, les enquêteurs allemands ont réussi à intervenir dans un trafic de drogue sur Telegram. Il est très probable que les enquêteurs aient pu accéder au téléphone portable non verrouillé d'un administrateur du groupe. La police n’a pas voulu révéler plus de détails.

La Süddeutsche Zeitung a déclaré qu'il était peu probable que la plateforme Telegram, elle-même, ait aidé les enquêteurs. Selon sa propre déclaration, l'entreprise ne communique les adresses IP et les numéros de téléphone aux autorités que lorsqu'elles «enquêtent sur des soupçons de terrorisme».

Selon les informations de l’entreprise, la base de l'équipe de développeurs de Telegram se trouve à Dubaï. Cependant, il n'y a pas de trace à ce propos sur le site web. Le fondateur Pawel Durow se décrit, ainsi que ses employés, comme des nomades numériques.

Vous n'êtes toujours pas convaincu?

Enfin, une bonne nouvelle: le vrai certificat de vaccination est gratuit. Et vous n'avez pas besoin d'aller sur le Darknet ou de discuter avec des escrocs sur Telegram pour l'obtenir. Nous parlons bien sûr du certificat de vaccination contre le Covid, officiel et infalsifiable avec code QR. Vous recevez ce certificat sous forme de document PDF après avoir été vacciné. Et, si vous préférez l'analogique, vous pouvez également profiter de la version papier.

Si vous avez des doutes sur la vaccination, il est préférable d'en parler à un médecin en qui vous avez confiance. Un soutien est également disponible sur le site https://www.infovac.ch.

Sources

Pour vous détendre après ce looooong article, voici 17 photos de l'Islande.

1 / 19
17 photos de l'Islande
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Ah et, on a tenté de sortir d'un escape game inspiré de Shining... flippant!

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Vaud impose le test à ses soignants non vaccinés

Après Genève et le Jura, le canton de Vaud a décidé à son tour que les employés des institutions sanitaires devront se soumettre à des tests hebdomadaires, s'ils ne sont pas vaccinés ou guéris du Covid.

La décision des autorités vise «à protéger des personnes particulièrement fragiles» et se justifie par «un intérêt public prépondérant selon la loi sur les épidémies».

A partir du 15 septembre, les employés des institutions sanitaires vaudoises devront se soumettre à des tests hebdomadaires s'ils ne sont pas vaccinés ou guéris du Covid-19. La mesure concerne:

Concernant les visiteurs et les accompagnants, la mesure touche les personnes de plus de 16 ans. Elle s'applique à certains secteurs …

Lire l’article
Link zum Artikel