DE | FR
Ampoules anti-covid

Selon le fabricant, la technologie anti-Covid vendue à la Poste est basée sur des tests de laboratoire. Image: watson

Mais c'est quoi cette ampoule anti-Covid vendue à la Poste?

«Une efficacité de 99,8% sur le Covid-19». Voici ce que promettent les ampoules de la marque Biovitae.ch, vendues à la Poste. Selon le fabricant, le dispositif permettrait de protéger sa maison contre les virus et les bactéries. Suite aux questions de watson, La Poste a décidé de retirer ce produit de la vente.



A la Poste, on ne trouve pas d'étiquette «Pas de publicité» pour les boîtes aux lettres. En revanche, depuis quelques semaines, on pouvait y acheter... des ampoules anti-Covid. Comme on peut le lire sur l’emballage, les «ampoules LED microbicides» Biovitae.ch forment un «dispositif de prévention et contrôle de la charge bactérienne et virale».

Dans un office postal lausannois, nous avons pu compter pas moins de six rayons de boîtes d'ampoules Biovitae proposées pour une cinquantaine de francs pièce.

Un «manque de transparence»

Selon le fabricant, la technologie anti-Covid est basée sur des tests de laboratoire, durant lesquels on a comparé une ampoule fluorescente et une ampoule LED dans une boîte à une trentaine de centimètres d'un virus. Il en est ressorti que la LED assainit l'environnement et les surfaces des germes, et ce sans stérilisation.

Mais l'infectiologue Alessandro Diana, contacté par watson, reproche au fabricant la méthode adoptée, malgré l'intérêt scientifique de la démarche:

«A ma connaissance, il n'existe pas d'étude d'experts indépendants qui valide ce produit. Cela n'est pas dit»

L'accent est en effet mis sur le marketing: «Testé efficace à 99,8% contre le coronavirus», peut-on lire en grand, en gras et en rouge sur l'étiquette. L'information comme quoi cette ampoule «ne remplace pas les routines d'hygiènes normales» est, elle, écrite en tout petit – il est probable que peu de clients la lisent avant (et après) avoir fait cet achat. D'où l'inquiétude de l'infectiologue:

«Dans le contexte actuel de méfiance envers la science et les vaccins, les plus sceptiques risquent de tout mettre dans le même panier»

Contacté par watson, le porte-parole de La Poste reconnaît:

«Nous n'avons pas été assez sensibles dans le choix du produit mentionné au vu de la situation actuelle. Nous avons donc décidé de le retirer de nos succursales avec effet immédiat»

Le responsable précise que les ampoules en question étaient disponibles dans douze filiales de la région Lausanne/Montreux pendant quelques semaines. Il souligne encore:

«Nos responsables des ventes ont la possibilité d'approcher des partenaires régionaux et de leur proposer des espaces de vente dans nos filiales. La Poste souhaite ainsi soutenir les PME»

En Suisse, c'est la start-up Alpha Distribution Suisse SA, récemment créée à Yverdon-les-Bains, qui s'occupe de la diffusion de ce produit développé par l'entreprise italienne Nextesense S.r.l. Nous avons tenté de contacter la société basée à Rome, mais n'avons pas encore pu obtenir de réponse à nos questions sur l'efficacité de l'objet ni sur le nombre de ventes réalisées jusqu'à maintenant.

Selon nos informations, cependant, il s'agirait d'un gros business, de grandes commandes ayant été faites dernièrement en Irlande et en Afrique du Sud. La société propose aussi des plafonnières, et même du sur-mesure.

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

«C’est vrai qu’il y a des difficultés à pousser la population à se faire vacciner»

Link zum Artikel

Les génériques sont parfois 5 fois plus cher en Suisse qu'à l'étranger

En Suisse, les médicaments génériques coûtent 165% de plus que dans 15 autres pays de référence. Monsieur Prix veut introduire un tarif de référence pour y remédier.

Les prix des médicament génériques les moins chers en Suisse sont en moyenne plus de deux fois et demie plus élevés que ceux pratiqués dans 15 autres pays de référence. Mr. Prix demande l'introduction d'un système de prix de référence efficace pour remédier à cette situation.

Le surveillant des prix Stefan Meierhans a comparé fin avril vingt principes actifs, dont le brevet a expiré, et qui génèrent un chiffre d’affaires élevé dans 15 pays de référence. Il constate que les prix des …

Lire l’article
Link zum Artikel