DE | FR
Bild

La Suède prie pour son géant

Le pays est en alerte depuis dimanche soir et la sortie sur blessure de Zlatan Ibrahimovic, cinq semaines avant le premier match des Scandinaves à l'Euro.

Julien Caloz
Julien Caloz



La secousse s'est produite sur le terrain de la Juventus mais a eu des effets jusqu'en Suède. On jouait la 66e minute du match de Serie A entre les bianconeri et le Milan AC lorsque Zlatan Ibrahimovic s'est écroulé au centre du terrain, terrassé par une douleur au genou gauche. Les sites d'informations suédois ont rapidement pris la mesure de ce qui venait de se passer et ont donné l'alerte sur leur page d'accueil.

Bild

«Zlatan Ibrahimovic sorti après une blessure au genou», titrait Aftonbladet alors que la partie n'était pas encore terminée. Image: Aftonbladet

Bild

Quelques minutes après le changement, Expressen publiait un montage inquiétant: «Image alarmante - Zlatan remplacé blessé». Image: Expressen

Bild

Un autre journal suédois a immédiatement craint que le buteur ne puisse tenir sa place à l'Euro. Image: Svenska Dagbladet

Tard dimanche soir, le coach des Milanais, Stefano Pioli, tout à la joie de la victoire 3-0 de son équipe, a déclaré que son attaquant ne souffrait d'aucun traumatisme grave. En d'autres termes: que les ligaments n'étaient pas touchés.

Les images laissaient craindre le contraire, l'attaquant se blessant seul sur un mauvais appui au centre du terrain.

Le quotidien français Le Parisien se voulait péremptoire après la rencontre: «Déjà touché par une blessure aux ligaments par le passé, l’une des plus graves pour un footballeur, Ibrahimovic a semblé confirmer cela par son regard ému, son hochement de tête et des mots comme pour pester contre le sort».

L'Euro est le dernier grand défi du meilleur buteur de la sélection suédoise (62 pions). Une sorte de jubilé européen pour celui qui a marqué tous les clubs dans lesquels il est passé par ses acrobaties dans la surface de réparation et son fort tempérament. Evidemment, un tournoi avec ou sans lui, ce n'est pas tout à fait pareil. Car Zlatan Ibrahimovic fait partie de ces joueurs qui font aimer le football.

Paris Saint Germain's forward Zlatan Ibrahimovic of Sweden controls the ball during his French League One soccer match against Lorient, Saturday, Nov. 21, 2015, in Lorient, western France. Paris won 2-1. (AP Photo/David Vincent)

Ce que tu essaies dans ton jardin, il le réussit en compétition. Image: AP

Absent de son équipe nationale pendant près de cinq ans, il avait annoncé sa réapparition début mars, avec la mégalomanie teintée de second degré qu'on lui connaît: «Le retour du Dieu».

Ses performances dans le championnat italien cette saison laissent penser que, même âgé de 39 ans, Ibrahimovic peut encore être utile aux Suédois: le finisseur rossonero a incrit 15 buts en 19 matches de Serie A, une moyenne équivalente à celle de Cristiano Ronaldo. Surtout, Milan est meilleur sans lui (les chiffres ne mentent pas).

La Suède à l'Euro 202021

L'équipe du sélectionneur Janne Andersson a été placée dans le groupe E de la compétition (11 juin-11 juillet). Son calendrier est le suivant:
14/06: vs Espagne 🇪🇸
18/06: vs Slovaquie 🇸🇰
23/06: vs Pologne 🇵🇱

C'est parce que Janne Andersson pense qu'«Ibra» peut bonifier son groupe que le sélectionneur lui fait confiance. Certains pourtant sont moins optimistes et disent que le joueur est trop vieux pour être décisif; que la Suède avait obtenu sans lui un équilibre et de très bons résultats. Mais la saison que Zlatan Ibrahimovic réalise en Italie et l'angoisse que sa blessure suscite au pays, disent beaucoup des attentes qui pèsent encore sur les épaules du géant.

Les deux autres chocs du dimanche soir:

🇫🇷 En Ligue 1, le Paris Saint-Germain (PSG) avait ouvert le score contre le Stade Rennais sur un penalty généreux. Mais il a ensuite perdu sa maîtrise, son avantage (égalisation de Guirassy) et, comme souvent quand la situation lui échappe, ses nerfs: Kimpembe a été expulsé à la 87e pour un très mauvais tacle.

➡️ Score final: Rennes-PSG 1-1.
➡️ Conséquence au classement: Lille n'a besoin que de quatre points en deux matchs (contre Saint-Etienne et Angers) pour être champion de France.

🇪🇸 En Liga, le Real Madrid a été mené au score à deux reprises par Séville, mais il est toujours revenu, par Asensio d'abord, par Hazard ensuite. Pour la première fois de sa carrière de coach, Zidane est allé trouver les arbitres en fin de rencontre pour leur demander des explications sur «la règle des mains dans la surface».

➡️ Score final: Real-Séville 2-2.
➡️ Conséquence au classement: l'Atlético est toujours leader avec deux points d'avance sur le Real et Barça à trois journées de la fin. Caliente!

Et enfin:

Lizarazu a de beaux restes

Plus d'articles sur le sport

C'est officiel: Vladimir Petkovic quitte la Nati pour Bordeaux

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Il a transformé Golubic en championne et raconte

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

Alvaro Morata, le besogneux incompris

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

La France va latter la Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Réveil musculaire

Genève-Servette soigne sa réputation de gagneur, même quand il perd

Les Grenats ont perdu 1-0 à Zoug mais ils n'en finissent pas de gagner du crédit. Infos watson: McSorley à Lugano, McTavish limogé.

On a coutume de dire qu'à «ce niveau-là, tout se joue sur des détails». Pour une fois, ce ne sont pas des fadaises. Tandis que Ge-Servette et Zoug se tenaient par la barbichette, il a suffit d'une relance hasardeuse, une seule passe malencontreuse (Tömmernes), pour que les Genevois perdent le premier acte de la finale. 1-0, but de Kovar (21e), suite mercredi aux Vernets (19 h).

Encore un «détail»? L'intervention de Genoni face à Simon à Le Coultre (48e), tandis que ce dernier sortait de …

Lire l’article
Link zum Artikel