DE | FR
Image: Shutterstock
Interview

Pourquoi 100 ultrariches insistent pour payer plus d'impôts

«Taxez les riches!», voici le message clamé par plus de 100 millionnaires et milliardaires dans une lettre ouverte adressée au Forum de Davos. Mais pourquoi tiennent-ils tant à payer plus d'impôts? Les réponses de Samuel Bendahan, économiste et conseiller national socialiste.
19.01.2022, 19:5620.01.2022, 06:14
Suivez-moi

Dans une lettre ouverte, 100 ultrariches demandent à payer plus d'impôts. Mais pourquoi?
Samuel Bendahan:
Le niveau d'inégalités est devenu tellement fou dans ce monde, la différence est tellement extrême entre un millionnaire et une personne qui meurt de faim, que même les milliardaires se disent qu'ils ont été trop loin. Quand on est du bon côté des inégalités, on ferme plus facilement les yeux, mais:

«L'ampleur est si colossale et les dégâts que cela cause si importants que cela déclenche une prise de conscience chez eux aussi»

Ils sont sincères ou ils veulent seulement redorer leur image?
Un peu les deux, je pense. Certains doivent se demander: est-ce que je vais vraiment mourir sans rien faire alors que j'ai les moyens de changer les choses? Je pense que ceux qui signent une telle lettre sont majoritairement sincères. Ceux qui veulent juste redorer leur blason, ils font de la charité.

C'est un peu cliché, mais les riches seraient donc moins méchants que ce que l'on croit?
Le pouvoir corrompt, l'argent corrompt. Ils vivent dans un système qui fait qu'ils voient moins les problèmes. Mais ce n'est pas une question de gentillesse, c'est une question de bonté. Est-ce que j'ai envie de faire du bien sur la planète ou est-ce que je défends mon intérêt personnel en cherchant à devenir le plus riche du monde?

«Je pense que beaucoup de riches sont torturés par ça. Ils ont un ange et un démon sur l'épaule et ils doivent choisir»

Il faut saluer que certains s'expriment dans ce sens-là, c'est un pas qui ne doit pas être évident à faire quand on est de l'autre côté. Mais c'est bien de parler, le plus dur c'est de passer à l'acte et de mettre l'énergie nécessaire pour changer les choses et, réellement, payer plus d'impôts.

Dans leur lettre, ils disent que «pour restaurer la confiance, il faut taxer les riches». Vous êtes d'accord avec eux?
Il y a deux manières de voir le problème. Soit les plus riches pensent qu'ils arrivent à vivre dans un monde à part, sans le soutien de la population. Soit, comme ceux qui ont signé cette lettre, on se dit que s'il n'y a pas une certaine équité, la population pourrait finir par renverser la table. Dans ce cas-là, c'est dans leur intérêt de payer plus, pour éviter d'être destitués par la force, comme certains rois par le passé.

«Toute la question est de savoir si on pense que le peuple a encore le pouvoir de changer les choses»

Si même les riches demandent à payer plus d'impôts, qu'est-ce que cela dit de notre fiscalité?
Cela montre à quel point elle est inégalitaire. Même eux disent que c'est injuste. On voit les limites de systèmes fiscaux actuels. Malgré tous ceux qui se plaignent de payer trop, les 10 plus riches ont doublé leur fortune durant la pandémie alors que le reste de la planète a souffert. C'est extrême comme différence.

Mais est-ce vraiment un problème qu'ils aient doublé leur fortune? Est-ce que cela me rend plus pauvre?
Par comparaison, oui. L'argent représente le droit qu'on a de bénéficier des ressources comme la nourriture, par exemple. Les richesses sont limitées sur cette planète donc la question de comment on les répartit est fondamentale.

«Actuellement, nous avons des règles du jeu qui font que quelques personnes doublent leur richesse sans travailler alors que tous les autres n'ont pas vu leur salaire augmenter»

Selon l'ONG Oxfam, taxer davantage les riches pourrait permettre de gagner 2520 milliards de dollars de recettes fiscales chaque année. Cela paraît énorme, mais qu'est-ce que cela représente vraiment?
Il est difficile de donner une idée parce que c'est un chiffre incroyable. Si on prend l'exemple de la Suisse, nous représentons 0,1% de la population mondiale: nous pourrions donc encaisser 2,5 milliards par an. Avec cet argent, vous pouvez, chaque année, remplacer une centrale nucléaire par des panneaux solaires. Ce serait beaucoup trop, mais vous pourriez aussi ouvrir 3000 lits de soins intensifs dans nos hôpitaux ou renforcer massivement l'AVS. Et ça, c'est pour la Suisse, un pays déjà très riche. Alors imaginez ce que vous pouvez faire dans les pays pauvres.

Voici ce qu'on pourrait faire dans le monde, selon Oxfam:

En parlant de riches, l'expulsion de Djoko fait marrer Federer et Nadal:

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Influencé par la guerre en Ukraine, le monde redevient très nucléaire

Link zum Artikel

Aux Philippines, une ville est recouverte par les cendres d'un volcan

Link zum Artikel

En Russie, le McDo' change de nom, mais pas de goût

Link zum Artikel

En Espagne, le manque de personnel menace le tourisme estival

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«L'espace public n'est pas toujours accueillant envers les LGBTIQ+»
Rencontre avec la spécialiste Carolina Topini à l'occasion du 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie

Ce 17 mai, c’est la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. Elle commémore le retrait par l’OMS de l’homosexualité de la liste des maladies mentales, il y a de ça 32 ans.

L’article