DE | FR

Simonetta Sommaruga débute sa tournée en Afrique pour le climat

La ministre de l'environnement, de l'énergie et des transports va évoquer le climat cette semaine en Afrique. Ce lundi matin, c'est vers Dakar, au Sénégal, qu'elle s'est envolée.
05.07.2021, 09:4005.07.2021, 10:13

Les accords internationaux conclus dans le cadre de l'Accord de Paris sur le climat représentent l'objectif principal du voyage. En ratifiant l'Accord de Paris en 2017, la Suisse s'est engagée à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

Accords très contestés

L'accord fournit un cadre global pour lutter contre le changement du climat. Le réchauffement climatique devrait être limité à bien moins que deux degrés, mais si possible à 1.5 degrés. Si l'objectif de réduction a subi un revers en Suisse avec l'échec en votation de la loi sur le CO2, les efforts internationaux se poursuivent néanmoins.

Les accords que la Suisse conclut selon l'Accord de Paris restent en vigueur. Cet article permet aux Etats de compenser leurs émissions en investissant dans des projets de protection du climat à l'étranger. La poursuite de ces projets reste largement incontestée, même après le non à la loi CO2 le 13 juin dernier. (ats/mndl)

Chypre, le pire incendie depuis des décennies sur l'île

1 / 18
Chypre, le pire incendie depuis des décennies sur l'île
source: sda / katia christodoulou
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et toi, tu pèses combien en CO2?

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
A Berne, on considère qu'un loup, c'est pareil qu'un bouquetin
L'abattage préventif des loups est interdit en Suisse. Si l'on en croit le Conseil des Etats, cela devrait changer. Les élus viennent de briser un tabou.

Au Conseil des Etats jeudi, il s'agissait de rien moins qu'un changement de paradigme. Sur la table? Un projet de loi qui avait de quoi séduire. Le titre en donnait déjà l'orientation: «Les populations croissantes de loups échappent à tout contrôle et mettent en danger l'agriculture sans possibilité de régulation».

L’article