DE | FR

Le variant Omicron détecté dans plusieurs pays européens: le point sur la situation

Plusieurs pays, dont la Suisse, ont interdit les vols en provenance d'Afrique australe.
Plusieurs pays, dont la Suisse, ont interdit les vols en provenance d'Afrique australe. Image: sda
Le nouveau variant du Sars-Cov 2 découvert en Afrique du Sud affole la planète. Samedi, il a été détecté au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie. Tour d'horizon.
27.11.2021, 15:3328.11.2021, 09:46

Où le variant a été détecté

Découvert en Afrique du Sud, le nouveau variant a pour l'instant été détecté au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi, au Botswana et à Hong Kong.

Vendredi, Omicron a été également identifié en Belgique. La personne infectée venait de l'étranger, a été testée positive le 22 novembre et n'est pas vaccinée, ont déclaré les autorités belges. Samedi, deux cas ont été découverts au Royaume-Uni chez des personnes «liées à un voyage en Afrique du Sud», a annoncé samedi le ministère britannique de la santé.

L'Allemagne a confirmé samedi avoir détecté ses deux premiers cas de contamination au variant Omicron du Covid-19, chez des voyageurs arrivés d'Afrique du Sud à l'aéroport de Munich, ont annoncé les autorités locales.

Un premier cas a été également détecté en Italie. Des cas suspects ont par ailleurs été détectés dans d'autres pays.

  1. Aux Pays-Bas: 61 passagers en provenance de deux vols d'Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Amsterdam, a annoncé samedi l'autorité sanitaire néerlandaise, qui analyse les résultats à la recherche du nouveau variant.
  2. En République tchèque: un laboratoire local effectue des recherches sur un prélèvement réalisé sur une femme qui s'était rendue en Namibie et a été testée positive au Covid-19 à son retour. Le résultat devrait tomber dimanche.
Les passagers infectés par le coronavirus revenant d'Afrique du Sud sont transportés dans un hôtel pour être mis en quarantaine.
Les passagers infectés par le coronavirus revenant d'Afrique du Sud sont transportés dans un hôtel pour être mis en quarantaine.Image: sda

La situation en Suisse

Le variant Omicron n'a, pour l'heure, pas été détecté en Suisse. La Confédération n'a pas attendu le premier cas positif pour prendre des mesures: vendredi, elle a interdit tous les vols directs en provenance de six pays d'Afrique australe, dont l'Afrique du Sud.

Seuls les ressortissants suisses ou du Liechtenstein et des personnes ayant un permis de séjour sont autorisés à embarquer vers l'Afrique du Sud.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a demandé aux passagers en provenance d'Afrique du Sud arrivant à l'aéroport de Zurich de se mettre en quarantaine et de se faire tester.

Pas de contrôles samedi matin

Aucun contrôle spécial n'avait lieu samedi à l'aéroport de Zurich, où les voyageurs déambulaient normalement, certains évoquant d'après plusieurs médias des instructions peu claires. La veille, Berne appelait les personnes provenant de pays où sévit ce variant à ne pas prendre les transports publics pour rentrer chez elles.

Les réactions des autres pays

Après la découverte du variant, les fermetures de frontières se sont multipliées. Les Etats-Unis, le Canada et l'Arabie saoudite ont été les premiers à franchir le pas. Le Royaume-Uni, le Maroc et Israël ont fait de même. La Commission européenne a également décidé de suspendre les voyages en provenance et à destination de plusieurs pays d'Afrique australe.

L'aéroport international OR Tambo, en Afrique du Sud, se vide alors que plusieurs pays ont fermé leurs frontières.
L'aéroport international OR Tambo, en Afrique du Sud, se vide alors que plusieurs pays ont fermé leurs frontières.Image: sda

L'Afrique du Sud regrette ces fermetures, estimant qu'elle est «punie» en raison de la qualité de ses scientifiques qui ont détecté le nouveau variant Omicron, a affirmé samedi le gouvernement.

Et qu'en est-il des vaccins?

On ne sait pas encore si ce variant est plus puissant ou dangereux que les autres. Le point capital est de savoir s'il résiste ou non au vaccin.

Le professeur Andrew Pollard, directeur de l’Oxford Vaccine Group, estime «extrêmement improbable» que ce nouveau variant se propage fortement au sein de la population vaccinée.

Toutefois, si c’était le cas, «il serait possible d’agir très rapidement», a-t-il affirmé sur la BBC, car «les processus de mise au point d’un nouveau vaccin sont de mieux en mieux huilés». (asi/ats)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Plus d'articles sur le Covid-19

5e vague et nouvelles mesures Covid: tous coupables?

Link zum Artikel

Faut-il attendre un vaccin efficace contre Omicron avant de faire la 3e dose?

Link zum Artikel

En cas de surcharges des soins intensifs en Suisse, qui a la priorité?

Link zum Artikel

Faut-il exclure les non-vaccinés? «Ils vivent aux crochets des vaccinés»

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4 questions sur l'essai clinique du vaccin Pfizer-Biontech contre Omicron
Pfizer-Biontech a développé un vaccin spécifique visant à lutter contre le variant Omicron du Covid-19. Voici ce que l'on sait sur cette étude.

L'alliance Pfizer-Biontech a débuté le recrutement pour un essai clinique qui vise à tester, sur des adultes de 55 ans et moins, la sécurité et la réponse immunitaire de leur vaccin contre le Covid-19 visant spécifiquement le variant Omicron, ont annoncé mardi les deux entreprises.

L’article