DE | FR

4 points sur la grève «historique» des enseignants français

Image: sda
Exaspérés par la gestion gouvernementale de la pandémie à l'école, les enseignants de France sont descendus dans la rue ce jeudi. Retour sur cette journée de «mobilisation historique».
13.01.2022, 17:5713.01.2022, 19:49

Des chiffres divergents

L'ensemble des syndicats d'enseignants ont appelé à la grève, l'un d'eux évoquant «une mobilisation historique par son ampleur sur ces vingt dernières années».

Cela dépend pourtant du point de vue: les chiffres sur la participation sont en effet très divergents.

  • Pour le ministère de l’Education nationale, le taux de grévistes était de 27,4%, toutes catégories de personnels confondues, 31,07% chez les enseignants.
  • Le premier syndicat du primaire, le Snuipp, faisait état de 75% de grévistes et de la fermeture d'une école primaire sur deux.

Cet écart serait en partie dû à une différence dans le mode de calcul, explique Ouest-France. Les autorités considèrent le nombre d’absents à l’ouverture des portes, alors que les syndicats se basent sur le nombre de personnel attendu à chaque heure de la journée.

Historique ou pas?

Malgré ces chiffres divergents, la journée peut toujours être qualifiée d'historique, poursuit le quotidien français. En effet, on n’avait pas vu une unanimité syndicale depuis longtemps.

Ce mouvement est également soutenu par nombre de parents et de chefs d'établissement ne sachant plus où donner de la tête en raison des changements de protocoles sanitaires répétés à l'école.

Près de 78 000 personnes ont manifesté, dont 8200 à Paris, selon le ministère de l’Intérieur. Celui-ci a recensé 136 actions dans tout le pays lors de cette journée de grève largement suivie, rapporte le Parisien.

Macron fragilisé

Dans le collimateur des grévistes, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, accusé de «mépris» et d'«autoritarisme» envers le personnel enseignant.

Le ministre de l'Education a longtemps été considéré comme un maillon fort de la majorité présidentielle. Mais il est désormais très fragilisé et le gouvernement l'a mollement soutenu ces derniers jours.

Jean-Michel Blanquer est accusé de «mépris» et d'«autoritarisme» envers le personnel enseignant.
Jean-Michel Blanquer est accusé de «mépris» et d'«autoritarisme» envers le personnel enseignant.Image: sda

Le mouvement tombe mal pour le président quasi-candidat et toujours favori des sondages, à trois mois du premier tour de la présidentielle.

«Jusqu'à maintenant, les Français considéraient que le gouvernement et le président Macron avaient géré correctement la crise» mais si la grève est massive avec d'importantes perturbations, «cet équilibre risque de se rompre», a indiqué à l'AFP le politologue Brice Teinturier (Ipsos).

Les oppositions s'en donnent à coeur joie

Les oppositions s'en sont donné à coeur joie ces derniers jours.

  • La candidate de droite Valérie Pécresse a dénoncé «un désordre et un chaos généralisé dans l'école»
  • Marine Le Pen a accusé le gouvernement de «pourrir l'existence» des Français
  • Le Parti socialiste, le candidat écologiste Yannick Jadot et la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon ont réclamé la démission de Blanquer

Anne Hidalgo huée et chahutée

La candidate socialiste à la présidentielle et maire de Paris Anne Hidalgo a participé au défilé dans la capitale française. Mais les choses ne se sont pas très bien passées pour elle.

Hidalgo a été huée et sifflée dans le cortège par des manifestants. Des «Hidalgo dégage» ou «traître» ont été lancés à l’intéressée, rapporte Sud Ouest. La maire de Paris a ensuite été prise à partie par plusieurs manifestants qui lui ont reproché sa responsabilité dans les dégradations de conditions d’enseignement ces dernières années. (asi)

Copin comme cochon: les activités à la montagne

Plus d'articles sur la présidentielle française 2022

Panique dans la gauche française, à poil avant la bataille

Link zum Artikel

Et si Zemmour se voyait empêché de participer à la présidentielle?

Link zum Artikel

Pourquoi Valérie Pécresse la «bourgeoise» peut gagner la présidentielle

Link zum Artikel

Le débat Zemmour-Mélenchon résumé en 11 tweets

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Révolution à la TV: Drucker quitte France 2 pour une autre chaîne
Le canapé rouge est transféré sur la 3. Le changement de chaîne du plus ancien des présentateurs vedettes de France 2 ne passe pas inaperçu.

Ça déménage! Michel Drucker diffusera son émission culte «Vivement dimanche» sur France 3 à partir de la rentrée. C'est Le Parisien qui l'a révélé ce 23 mai. Le présentateur, qui aura bientôt 80 tours au compteur (de sa vie, entendons-nous), a officié pas moins de 28 ans sur France 2. Apprendre son départ pour un autre canal du service public français équivaut donc à apprendre le changement de royaume de la reine Elisabeth ou, si vous préférez une image, pensez simplement à un cercle carré.

L’article