DE | FR
Bild

JuVaughn Harrison a participé aux finales de longueur et de hauteur aux Jeux olympiques de Tokyo. Image: Keystone

Tokyo 2020

Le nouveau prodige de l'athlétisme échoue dans son incroyable défi

JuVaughn Harrison voulait briller en longueur et en hauteur: Il ne s'est imposé dans aucune des deux disciplines. Mais le meilleur est peut-être à venir.

Julien Caloz
Julien Caloz



Certains visent haut, d'autres loin: JuVaughn Harrison avait décidé de faire les deux aux Jeux olympiques de Tokyo. Le prodige américain, âgé de 22 ans, s'était inscrit aux compétitions de sauts en hauteur et en longueur, un doublé à la fois horizontal et vertical qui n'avait souri qu'à un seul athlète dans l'histoire des JO lorsqu'en 1896, le polyvalent Ellery Clark avait été sacré dans les deux disciplines à Athènes.

JuVaughn Harrison a voulu faire pareil

Bild

Image: Keystone

Mais plus d'un siècle plus tard, le niveau est devenu si homogène, et le soin aux détails si poussé, qu'il apparaît difficile pour un athlète de déloger les stars de deux disciplines, même quand elles nécessitent des aptitudes voisines (explosivité, technique, vitesse et impulsion). Harrison s'en est rendu compte par lui-même: 7e de la hauteur dimanche, il n'a terminé que 5e de la longueur lundi.

JuVaughn Harrison avait pourtant des références dans les deux épreuves: il avait effacé une barre à 2,36 m et atteint les 8,47 m dans le sable lors de la saison universitaire américaine. «Mais les Jeux olympiques ne sont pas une simple compétition de National collegiate athletic association (NCAA)», a relevé Marc Ventouillac, grand spécialiste de l'athlétisme pour L'Equipe.

Bild

Image: Instagram

La double performance du prodige des sauts n'en reste pas moins exceptionnelle, et elle n'est peut-être qu'un début: les JO sont toujours un apprentissage pour un athlète de 22 ans et à cet âge, «Mr. Jumps» n'a pas tout à fait fini sa construction physique. Il peut aisément améliorer son franchissement en hauteur et sa sortie de planche en longueur.

L'athlétisme se cherche une nouvelle star depuis qu'Usain Bolt a essayé de faire du football et JuVaughn Harrison est peut-être celle-là. Puma a d'ailleurs flairé la bonne affaire en lui faisant signer un juteux contrat cet été.

Bild

Charismatique, ambitieux et talentueux: Harrison est tout ça à la fois. Image: Instagram

L'équipementier ne sait toutefois pas encore s'il a recruté un sauteur en hauteur ou en longueur. Il apparaît certain que l'enfant de Huntsville (Alabama) devra choisir entre les deux disciplines, façonner son corps pour briller dans une spécialité. La longueur lui irait bien: avec plus de masse musculaire, une pointe de vitesse aiguisée et une technique plus irréprochable encore, JuVaughn Harrison aurait peu d'équivalent.

Plus d'articles sur le sport

Une fighteuse trans met une rouste à sa rivale et crée la polémique

Link zum Artikel

Les tests Covid payants vont impacter les clubs et leurs fans

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tokyo 2020

Le Bâlois Alex Wilson exclu des Jeux olympiques

Le sprinteur est suspendu provisoirement par le Tribunal Arbitral du Sport. Il reproche au Rhénan une violation des directives antidopage. Après le cas Kariem Hussein, une autre affaire concernant le dopage secoue donc l'athlétisme suisse.

Après ses folles performances récentes (notamment le record d'Europe du 100 mètres), même non homologuées, Alex Wilson (30 ans) faisait figure d'espoir suisse aux JO de Tokyo pour une médaille. Mais le sprinteur bâlois n'ira tout simplement pas au Japon...

C'est le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui l'en empêche: il a suspendu provisoirement le Rhénan pour une violation présumée des directives antidopage, a annoncé Swiss Olympic.

Le recordman de Suisse du 100 et du 200 m a été contrôlé …

Lire l’article
Link zum Artikel