DE | FR
C'est au bord de l'océan indien, dans un décor paradisiaque, que la prof de yoga vaudoise Malika Gavin donne des cours en ligne à ses élèves basés en Europe.
C'est au bord de l'océan indien, dans un décor paradisiaque, que la prof de yoga vaudoise Malika Gavin donne des cours en ligne à ses élèves basés en Europe.
dr

Malika, la yogi vaudoise qui a «le plus beau bureau du monde»

Depuis les plages de l'Ile Maurice, pays où elle s'est établie en 2020, la Lausannoise Malika Gavin partage des pratiques de yoga. Son concept Yoga by the oceans séduit et fait rêver ses élèves, basés majoritairement en Suisse et en France.
25.09.2021, 18:0526.09.2021, 09:36

En novembre 2020, Malika Gavin n'a pas su résister à l'appel du grand large... Mais la mer ne lui suffisait pas. Elle voulait aussi avoir à ses côtés sa sœur cadette Cindy, établie à l'Ile Maurice depuis trois ans, et Gilberte, sa maman de cœur mauricienne, nounou des deux filles Gavin à Lausanne quand papa et maman travaillaient beaucoup. Le choix de cette quadra aventureuse, âme nomade et sensible à tout ce qui touche aussi bien à l'humain qu'aux animaux, s'est naturellement porté sur l'Ile Maurice.

Quand le yoga et la plage ont RDV

Vidéo: watson/DR

Un pays où elle venait régulièrement en vacances en famille depuis l'enfance. Après près de dix ans dans la grisaille vaudoise, le besoin d'ailleurs, de soleil et de plages de la prof de yoga libre comme le vent n'avait d'égal que son envie de garder le lien avec ses élèves. C'est pour concilier tout ça que le concept Yoga by the oceans a vu le jour.

Décor de carte postale

1 / 7
La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

«Quitter la Suisse sans quitter mes élèves»

«Pour atteindre mon objectif de quitter la Suisse sans quitter mes élèves, j'ai lancé une plateforme en ligne avec Yannick Bernardo, mon meilleur ami. Je m'occupe des cours pratiques et physiques. Lui, de l'aspect philosophique», explique Malika lors d'une conversation vidéo avec watson. «Elle a le don d'entreprendre beaucoup de choses, mais elle n'aime pas agir en solo. Elle prend des personnes avec elle, les fait évoluer et les rend meilleures. Mais elle ne se laisse pas faire. Malika, c'est un bulldozer au grand cœur», témoigne Yannick Bernardo, infirmier trentenaire et prof de yoga en formation. Si lui est basé au Mont-sur-Lausanne (VD), Malika, elle, organise ses séances au bord de l'océan indien, avant de les mettre en ligne à disposition de ses élèves, essentiellement répartis entre la Suisse, la France et Maurice.

«En fonction de la météo»

Les cours sont enregistrés et mis en ligne à disposition des élèves. Pourquoi pas en live? «Il fait beau presque tous les jours, mais dans cette île tropicale, la météo peut changer très rapidement. Je préfère faire mes cours quand le temps est top», explique Malika Gavin. C'est dans ce décor idyllique qu'un expatrié français couché sur la plage lui a glissé: «Vous avez un sacré bureau». Un rappel à une évidence qui la touche en plein cœur. «En effet, j'ai le plus beau bureau du monde», s'enthousiasme la Lausannoise.

Ce décor de carte postale fait aussi le bonheur des élèves:

«Cela me fait du bien de voir du soleil, des bateaux, une colline ou une plage alors que le temps est maussade chez moi à Crissier. Malika nous fait voyager et rêver»
Vanessa Périnat Bard, une élève.

Pharmacienne d'une quarantaine d'années, Vanessa Périnat Bard revient de loin. «J'ai été opérée d'une hernie discale foudroyante en 2016. J'avais perdu la mobilité et j'avais de vives douleurs. J'ai commencé le yoga avec Malika avant son départ de la Suisse et j'ai continué avec elle. Aujourd'hui, j'ai retrouvé la mobilité. Je n'ai plus aucune douleur et je dirige une entreprise de produits cosmétiques. Impressionné par ma métamorphose, mon mari vient de faire, dimanche, sa première séance de yoga avec une vidéo de Malika.»

Deux sœurs dans l'action

Malika (Reine en arabe) s'investit aussi pour le bien-être des chiens errants de Maurice avec sa sœur Cindy, qui y a créé le refuge Indie's world. Une association éponyme est née en Suisse environ un an après la création du refuge. «À Maurice, il y a eu une énorme population de chiens errants et en souffrance. L'association en a recueilli plus de 100.

Au secours des chiens errants

Cindy Gavin (à g.) a ouvert un refuge pour les chiens errants de l'Ile Maurice. Elle est soutenue par sa sœur Malika.
Cindy Gavin (à g.) a ouvert un refuge pour les chiens errants de l'Ile Maurice. Elle est soutenue par sa sœur Malika.
dr

Des chiens ont même été adoptés en Suisse», fait remarquer la Lausannoise, dont un demi-millier d'abonnés suivent les activités sur Instagram ou encore Facebook. Gamma, un chiot abandonné, qui aura un an en octobre, a ainsi quitté Maurice pour se retrouver chez Mélissa, une étudiante fribourgeoise de 23 ans. Après trois mois, l'intégration semble bien se passer. «C'est une guignole, énergique, maladroite, mais super attachante», rigole la jeune femme. Luna, une chienne de 1 an et demi, a aussi été adoptée à Trélex (VD). «Les débuts ont été un peu durs. Mais maintenant, c'est bon. Elle est affectueuse et obéissante et s'entend bien avec mon autre chien», constate avec satisfaction sa propriétaire vaudoise âgée de 28 ans.

Dans l'humanitaire

Le yoga n'occupe qu'un pan de la quadra «fortement attachée à l'essentiel». Boule d'énergie et de générosité de 165 cm pour 56 kg, dont l'épanouissement passe par l'altruisme et le don de soi, Malika s'est aussi engagée dans un projet pour une future organisation non gouvernementale. L'objectif est d'offrir de nouvelles perspectives à des enfants en situation difficile, en leur permettant de découvrir de nouvelles activités en dehors des heures de cours. «De la plongée, du yoga et un éventail d'activités en lien avec la nature leur seront proposés», précise-t-elle.

Ex-nounou devenue membre de la famille

De Cugy (VD), Marinette suit avec attention les aventures mauriciennes de ses filles. La sexagénaire, référente sociale dans les appartements protégés d'une fondation, savoure délicieusement la complicité des deux sœurs et leur fibre altruiste. «Elles me manquent énormément, mais je suis très fière d'elles. Déjà en Suisse, Malika partageait des cours de yoga avec des personnes atteintes du cancer», salue-t-elle. A un an de la retraite, elle se réjouit de pouvoir faire bientôt des «séjours plus longs et plus fréquents» pour revoir ses filles et Gilberte, l'ex-nounou devenue membre de la famille.

Vivre l'instant

Malika, elle, ne se projette que très peu dans le temps. Son crédo: «vivre chaque instant comme si c'était le dernier jour». Le tatouage est une autre passion qui la suit depuis ses 18 ans. D'ailleurs, son corps est un tableau d'art ambulant. Un tableau dont les images indélébiles illustrent ses peines et ses joies. «C'est le cycle de la vie», philosophe celle que ses élèves considèrent comme «un rayon de soleil». À Lausanne comme à Maurice.

Dans un autre registre, le gala un peu fou du MET 2021

1 / 12
Le gala du MET 2021
source: sda / justin lane
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

animaux mal empaillés

1 / 23
Animaux mal empaillés
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Rhubarbe, un motard qui a du chien

Plus d'articles sur le sport

La Coupe de Suisse de football en est-elle vraiment une?

Link zum Artikel

Un doigt d'honneur, dernier clash de la rivalité Verstappen-Hamilton

Link zum Artikel

Les gens qui quittent le stade avant la fin sont-ils de vrais fans?

Link zum Artikel

Odermatt et Pinturault veulent la même chose mais sont si différents

Link zum Artikel

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Porté disparu, un Turc ivre participe à ses propres recherches

En Turquie, un quinquagénaire (passablement) éméché s'est joint à une équipe de volontaires en pleines recherches d'un disparu dans les bois. Il a mis un moment à comprendre qu'il s'agissait de lui. Oups.

L'alcool fait des ravages, on ne le dira jamais assez. Et ce n'est pas Beyhan Mutlu qui vous dira le contraire.

Selon la BBC, cet homme de 50 ans s'est égaré en pleine forêt dans la région de Bursa, en Turquie, alors qu'il était en pleine beuverie avec une bande d'amis. A l'issue de la fête, il a perdu son chemin.

Ne le voyant pas rentrer à la maison, son épouse et ses copains s'inquiètent et alertent la police.

Des équipes de recherche et de sauvetage de la région commencent alors à ratisser …

Lire l’article
Link zum Artikel