DE | FR
Le leader de La France Insoumise quittant le palais de justice de Bobigny, près de Paris, en France, le 19 septembre 2019

Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insoumise quittant le palais de justice de Bobigny, près de Paris, en France, le 19 septembre 2019. Image: Keystone

Jean-Luc Mélenchon s'en prend à un passant et le traite de «connard»

En France, la figure de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon s'est énervé contre un passant qui voulait se prendre en photo avec lui. Jusqu'à la phrase de trop. Vidéo.



Et une nouvelle polémique, une! Une vidéo vient de sortir sur un événement qui s'est produit le samedi 10 juillet, sur le parvis de l'Hôtel-de-Ville, à Paris. Après la séquence de «La République, c'est moi» ou du «grave incident» auquel il s'attend «à la dernière semaine de la présidentielle», le Français Jean-Luc Mélenchon, chef de file du mouvement de gauche radicale La France insoumise, a une nouvelle fois dérapé en s'énervant contre un passant, a révélé l'hebdomadaire bien classé à droite Valeurs actuelles.

Le badaud voulait être photographié aux côtés du député et a eu la mauvaise idée d'insister, nous apprend le magazine. Mélenchon de lâcher:

«J'veux pas, connard!»

Ainsi que:

«Dégage!»

Puis, vraisemblablement quelques minutes après, le tribun a lancé à son assistant parlementaire:

«Pète-lui la gueule»

La vidéo et l'information ont vite été reprises par les médias français et sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, ça gazouille:

Pour un candidat à la présidentielle qui n'a déjà plus la même popularité qu'il y a cinq ans, pas sûr que cet énième épisode en mode «Mélenronchon» lui soit favorable.

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: le small talk

Tous nos articles sur la présidentielle 2022:

Les gueules qui s'affronteront à la présidentielle française

Link zum Artikel

Cinq dossiers qui vont faire suer les candidats à la présidence française

Link zum Artikel

Marine Le Pen, «candidate normale» qui monte sur air de guerre civile

Link zum Artikel

Voici les jeunes Français qui voteront pour Marine Le Pen

Link zum Artikel

Analyse

Après «le ou la Covid», le français revient se mêler du virus

Après le genre du mot «covid», la taille de sa première lettre et la variante erronée «réouvrir», voilà que le lexique pandémique fait à nouveau parler de lui.

Il y aurait mieux à faire en période de crise que de discuter du sexe des anges, non? Ce n'est pas si évident. Car si des discussions pointilleuses, parfois houleuses et – il faut bien le dire – souvent futiles sur le lexique pandémique s'invitent sur la place publique, c'est que les mots que nous employons pour raconter la crise, s'en plaindre, y réfléchir et même tenter de l'oublier sont désormais omniprésents dans nos vies.

Commençons par ce qui n'est pas un débat, mais une erreur qui s'est …

Lire l’article
Link zum Artikel