DE | FR

Priorité pour la France: lutter contre les violences conjugales

Gérald Darmanin féminicide mesure violences conjugales France ministre de l'intérieur police gendarmerie

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce que la lutte contre les violences conjugales devient une priorité en France. Image: Shutterstock

En 2020, 102 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints, dans l'Hexagone. Pour lutter contre ces crimes, le ministre de l'Intérieur veut notamment que les plaintes soient traitées «avant toutes les autres».



«Un officier spécialisé dans les violences conjugales se trouvera dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie.» Voici ce que Gérald Darmanin a déclaré au journal Le Parisien ce lundi 2 août pour endiguer les violences conjugales.

En France, 102 femmes et 23 hommes ont perdu la vie en 2020 dans des circonstances de violences intra-familiales, selon le ministre de l'Intérieur. Lequel a ajouté que l'année dernière avait été plus préoccupante, notamment dû aux «deux confinements». Avec un tel constat, Gérald Darmanin entend prendre des mesures plus décisives contre ces «morts violentes au sein du couple».

Les quatre mesures de lutte annoncées par Darmanin

  1. «Les plaintes pour violences conjugales doivent être traitées devant toutes les autres. En un mot, elles doivent remonter tout en haut de la pile
  2. Comme la victime ne souhaite pas toujours porter plainte, par peur de représailles par exemple, les policiers et gendarmes doivent signaler les faits systématiquement au procureur.
  3. Des équipes spécialisées dans la lutte contre les violences conjugales et un officier spécialisé seront installés dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie du pays.
  4. Le ministre va nommer un responsable national auprès des Directeurs généraux de la police et de la gendarmerie et du Préfet de police, sur le modèle de ce qui existe en matière de terrorisme et de drogue.

Sur Twitter, de nombreuses réactions ironiques

Gérald Darmanin note que les violences intra-familiales «sont en train de devenir le premier motif d'intervention des policiers et gendarmes». En mai, deux féminicides avaient secoué la France et déclenché des critiques vis-à-vis des autorités. Dans les deux cas, les auteurs présumés avaient des casiers judiciaires. (ats/jch)

Où trouver de l'aide en Suisse romande?

Active depuis 2006 dans le domaine de la violence au sein du couple, l’Association Vivre sans Violence propose deux sites internet: www.violencequefaire.ch et www.violencequefaire.ch/fr/jeunes. Les numéros d'urgence et adresses utiles sont répertoriés par canton, ici.

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

Plus d'articles sur les femmes

«C'est une mal baisée!»: ce 14 juin, elles dénoncent le sexisme en politique

Link zum Artikel

La nouvelle définition suisse du viol, jugée «trop légère»?

Link zum Artikel

Bilan «misérable» pour la grève des femmes

Link zum Artikel

Les femmes devront travailler jusqu'à 65 ans

Link zum Artikel

Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Une appli contrôlée par le FBI piège plus de 800 criminels

Plus de 800 personnes ont été arrêtées au cours d'un gigantesque coup de filet contre le crime organisé. Les polices de plusieurs pays ont décrypté une appli utilisée par les criminels, mais contrôlée par le FBI.

L'opération a été déclenchée par les polices de plusieurs pays d'Europe, des Etats-Unis, d'Australie et de Nouvelle-Zélande, qui ont réussi à décoder, en temps réel et pendant trois ans, des milliers de communications cryptées au sein de réseaux criminels en tout genre.

Cette interception massive de messages a été rendue possible grâce à une application baptisée «ANoM», dont se servaient des malfaiteurs du monde entier pour communiquer de façon cryptée, mais qui était en fait …

Lire l’article
Link zum Artikel