DE | FR
Image: Shutterstock

Assouplissements: les cantons veulent qu'Alain Berset y aille mollo

Les ministres de la Santé de l'ensemble des cantons de Suisse se sont fendu mercredi d'un communiqué. En résumé? les Suisses risquent d'avoir du mal à s'habituer avec des changements de règles à tout moment. Il faut se hâter lentement en somme.
12.05.2021, 16:2612.05.2021, 16:32

La Conférence des gouvernements cantonaux de la Santé (CDS) qui rassemble les ministres de tous les cantons soutient les nouveaux assouplissements prévus par le Conseil fédéral, à lire ici 👇.

Jusqu'ici tout va bien. Toutefois, cette Conférence appelle à ne pas aller trop vite dans les réouvertures. Pourquoi? (On rappelle quand même qu'elle s'adresse à l'homme derrière la phrase mythique: «aussi vite que possible, aussi lentement que nécessaire», le ministre de la Santé Alain Berset.)

Selon les ministres cantonaux, des modifications constantes rendent plus difficile le respect des règles par la population et les branches concernées: organisateurs d’évènements, les écoles, les établissements de restauration, les institutions culturelles, les clubs sportifs, mais aussi les clients et les participants... Tous ces gens ne peuvent pas s'adapter toutes les deux ou trois semaines, s'inquiètent les cantons.

«Avec des étapes d'ouverture moins nombreuses, mais plus claires, il est possible d'éviter une micro-gestion difficilement surmontable dans la mise en oeuvre des mesures.»
La Conférence des gouvernements cantonaux de la santé

Mais alors que proposent-ils?

  • Un délai suffisamment important soit prévu dans toutes les phases pour évaluer la situation après les ouvertures ou les durcissements, et ainsi pouvoir observer les conséquences sur le taux de nouvelles infections.
  • Les mesures indicatives doivent être harmonisées entre les différents domaines et faciles à retenir pour la population. Il convient de choisir des mesures indicatives qui ont déjà été utilisées au cours des précédentes phases de la pandémie.

Dans un souci d’égalité de traitement:

  • Une certaine coordination devrait être assurée entre les différents domaines sport, culture, lieu de travail, transports publics, etc.
  • Il est peu compréhensible pour la population que les grandes manifestations soient autorisées dès le mois de juin, alors que d’autres activités sont soumises à des concepts de protection et des restrictions importantes

En conclusion:

La levée des restrictions ne peut être menée à bien que si différentes conditions sont données. Les cantons comptent sur le certificat Covid disponible d'ici un mois. Et ils maintiendront le rythme de la vaccination, à condition de recevoir les quantités de vaccins promises. (ats/jah)

Vous pensez avoir du mal à vous adapter? Lâchez un comm' 👇

Péril Jeune Laslo

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Covid-19 est peut-être responsable de vos trous de mémoire
L'anosognosie est un trouble neurologique qui rend une personne atteinte d’une maladie ou d’un handicap incapable d'en avoir conscience. Une étude menée aux HUG, à Genève, fait le point sur ces personnes souffrant de cette maladie après une infection au Covid-19.

Lorsqu'au printemps 2020, les premiers patients atteints du Covid-19 ont été hospitalisés à l'hôpital universitaire de Genève, les médecins ont remarqué un fait étrange: certaines personnes ne remarquaient pas qu'ils avaient perdu l'odorat, des problèmes respiratoires ou encore des troubles de la concentration.

L’article