DE | FR

Un ex-militaire «armé et dangereux» débusqué dans la forêt en Dordogne

Bild

Les autorités ont déployé 300 gendarmes. A droite, l'ex-militaire traqué. Image: Twitter/Gendarmerie nationalet

Les autorités ont déployé 300 gendarmes, sept hélicos et autant de blindés pour retrouver un ex-militaire lourdement armé qui s'est réfugié dans les bois. Il a été neutralisé.



L'ancien militaire recherché a été «neutralisé», a annoncé peu avant 13 heures le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin. Recherché pour tentative d'homicide et lourdement armé, l'homme s'était caché dans une forêt en Dordogne.

Selon le préfet de la région, l'homme a été blessé par un tir de riposte et se trouve «entre les mains du service d'incendie et de secours pour sa prise en charge médicale», écrit le Figaro. Lors de son arrestation, il a ouvert le feu à plusieurs reprises sur les gendarmes.

Le déroulement des faits

Âgé de 29 ans, l'homme a commis des violences sur le nouveau compagnon de son ex-compagne, écrit Ouest France. Il a tiré sur les gendarmes alertés par les voisins, avant de s'échapper et de se réfugier dans une zone boisée, difficile d’accès, de quelque 4 km².

Bild

Depuis dimanche, les autorités ont déployé 300 gendarmes, des équipes cynophiles, 7 engins blindés et 7 hélicoptères pour le débusquer.

Bild

Sept hélicoptères ont été déployés. Image: Twitter/Gendarmerie nationale

Selon les forces de l'ordre, l'homme serait capable de résister longtemps:

«On a face à nous un individu aguerri, endurant, qui a l’habitude de vivre pendant plusieurs jours en autonomie. Dans sa formation militaire, il a pu rester plusieurs semaines sur le terrain»

André Pétillot, commandant de la région de gendarmerie de la Dordogne

L’homme a déjà été condamné quatre fois pour des violences conjugales sur son ex-compagne, mère de ses trois enfants. Ils sont indemnes, ont été récupérés par la gendarmerie et placés en sécurité. (asi/ats)

Les images de la chasse à l'homme

1 / 11
La chasse à l'homme, en Dordogne
source: twitter/gendarmerie nationale
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Le chef du groupe d'extrême droite «Proud Boys» fera 5 mois de prison

Connu pour son rôle central dans l'attaque du Capitole en janvier, le leader d'un mouvement d'extrême droite américain a été condamné pour d'autres faits.

Le chef des Proud Boys, une milice américaine d'extrême droite, a été condamné lundi à cinq mois de prison pour la destruction d'une banderole Black Lives Matter. Les faits remontent aux manifestations de soutien à l'ex-président américain Donald Trump.

Figure clé de ce mouvement d'extrême droite ayant joué un rôle central dans l'attaque du 6 janvier contre le Capitole à Washington, Henry «Enrique» Tarrio, 37 ans, avait été arrêté deux jours auparavant pour avoir arraché cette …

Lire l’article
Link zum Artikel