DE | FR
C’est la fête dans un stamm des partisans au mariage pour tous.
C’est la fête dans un stamm des partisans au mariage pour tous.
kEYSTONE
En direct

Tous les cantons romands ont dit «oui» au mariage pour tous (et «non» à l’initiative 99%)

La population suisse s’est rendue aux urnes, ce dimanche, pour se prononcer sur deux objets de votation: le mariage pour tous et l’initiative 99%.
26.09.2021, 11:1326.09.2021, 17:55

La population suisse a parlé. Et très clairement: ce dimanche, elle s’est prononcé à 64,1% en faveur du mariage pour tous et à 64,9% contre l’initiative 99%. Des chiffres définitifs qui ne diffèrent pas vraiment des sondages d’avant votations. La participation s’élève à 52,6% pour le scrutin sur le mariage pour tous et à 52,2% pour l’initiative 99%.

Les résultats sont si clairs que tous les cantons ont dit «oui» au premier objet, comme ils ont tous dit «non» au deuxième. Dans la foulée de l’annonce des résultats définitifs, le Conseil fédéral a affirmé que le mariage pour tous entrera en vigueur dès le mois de juillet prochain.

Pour aller directement à l’objet souhaité

Mariage pour tous

En Suisse romande, le mariage pour tous a été largement accepté. C’est le canton de Vaud qui s’est montré le plus favorable (65%) alors que le Valais a été le moins enthousiaste, avec (quand même) 55,5% de «oui». Les résultats dans les cantons romands:

  • Le canton de Genève a accepté le mariage pour tous à 65,2%.
  • Le canton de Vaud est également d’accord avec la proposition à hauteur de 65%.
  • Le canton du Valais s’est prononcé pour une acceptation du mariage pour tous à hauteur 55,5%.
  • Le canton de Neuchâtel a dit «oui» à 63,4%.
  • Le canton de Fribourg s’est prononcé en faveur du mariage pour tous à hauteur de 62,3%.
  • Le canton du Jura s’est lui aussi montré d’accord à 61,1%.

Les réactions

Olga Baranova, directrice de la campagne en faveur du mariage pour tous, interprète ce score comme un signal envoyé à la communauté homosexuelle, leur disant qu'ils sont égaux aux couples hétérosexuels, que leur amour a autant de valeur et qu'ils sont d'aussi bons parents.

Le conseiller national PLR neuchâtelois Damien Cottier, ouvertement gay, se confie, lui, sur Twitter:

Du côté des opposants au mariage pour tous, le vice-président de l’UDC Vaud, Yohan Ziehli, avertit sur la RTS:

«Il falloir être très attentif aux nouvelles revendications qui pourraient apparaître au sein de certains milieux, que ce soit au niveau des mères porteuses ou des quotas de genre sur les listes électorales. Il ne faut pas aller plus loin dans l’immédiat»
Yohan Ziehli

Initiative 99%

L’initiative 99% de la Jeunesse socialiste s’est heurté à un «non» cinglant, aussi en Suisse romande. Aucun canton ne l’a approuvé. Même Genève, canton où la gauche fait généralement de bons scores, a dit «non» à plus de 58%. A noter que c’est le canton de Vaud qui s’est montré le plus favorable au texte, avec 52,4% de «non» seulement. A l’inverse, le Valais a été le plus sévère avec un refus dépassant les 70,9%.

  • Le canton de Genève a dit «non» à 58,23%.
  • Le canton de Vaud a refusé le texte à 52,40%.
  • Le canton du Valais s’est prononcé pour un large non à 70,9%.
  • Le canton de Neuchâtel a refusé le texte à 55,1%.
  • Le canton de Fribourg a aussi choisi le «non» à 60,8%.
  • Le canton du Jura s’est aussi prononcé pour un «non», à hauteur de 53,1%.

Les réactions

Sur Twitter, la Jeunesse socialiste, à l’origine de l’initiative, réagit au clair «non» qui se dessine. En substance, elle estime que les forces progressistes ne se sont pas suffisamment mobilisées pour faire pencher la balance.

Elisabeth Schneider-Schneiter, conseillère nationale du Centre, affirme de son côté que «c’est bien que les initiatives socialistes extrêmes n'aient aucune chance en Suisse».

Dans les cantons

Dans le canton de Neuchâtel, la population a rejeté à plus de 56,2% la loi sur la reconnaissance d’intérêt public des communautés religieuses. Le peuple pourra dès lors se prononcer à chaque fois qu’une de ces communautés désire être reconnue d’intérêt public.

Dans le canton de Fribourg, Isabelle Chassot, longtemps conseillère d’Etat et actuelle cheffe de l’Office fédéral de la culture a aisément piqué le siège du PS au Conseil des Etat. Face à elle, le socialiste Carl-Alex Ridoré, actuel préfet de la Sarine, a été incapable de rivaliser pour succéder à Christian Levrat, parti à la tête de la Poste. Isabelle Chassot rejoindra dès lors la jeune PLR Johanna Gapany à la chambre haute.

Par ailleurs, dans le canton d’Uri, la population a refusé à 68,5% d’abaisser l’âge minimum du droit de vote à 16 ans.

On oublie pas la météo en ce dimanche tantôt pluvieux, tantôt ensoleillé…

Vidéo: watson

Ni les vacances…

1 / 7
La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les Suisses veulent du «mariage pour tous», mais pas de l'initiative «Robin des Bois»

Les électeurs sont appelés ce 26 septembre sur deux objets: «le mariage pour tous», pour lequel le oui semble net, et l'initiative «99%» visant à taxer les plus riches qui, elle, perd du terrain.

Les Suisses voteront le 26 septembre, et selon le second sondage 20 Minutes/Tamedia, publié mercredi dans les titres du groupe, deux Suisses sur trois sont favorables au «mariage pour tous». Les électeurs de tous les partis soutiennent le texte, à l'exception de ceux de l'UDC.

Le oui a gagné deux points de pourcentage par rapport au précédent sondage. Seuls un pour cent des répondants n'ont pas encore arrêté leur avis. Quelques détails:

L'initiative populaire des Jeunes socialistes «Autoriser …

Lire l’article
Link zum Artikel