DE | FR
Réveil musculaire

Deschamps offre une rédemption à Benzema

A la surprise générale, le sélectionneur de l'équipe de France a retenu Karim Benzema pour le prochain Euro. L'attaquant était indésirable chez les Bleus depuis octobre 2015. Un véritable droit à une deuxième chance.
19.05.2021, 08:3520.05.2021, 17:05
Suivez-moi

C'est quoi le réveil musculaire?

La principale actualité de la nuit commentée tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

Mardi soir, le sélectionneur de l'équipe de France de football Didier Deschamps a tranché: Karim Benzema disputera le prochain Euro avec les Bleus. Et honnêtement, lundi encore, les chances qu'un tel coup de tonnerre se produise étaient aussi minces que de voir:

  • Le FC Sion gagner à Berne contre Young Boys en championnat
  • Le canton d'Uri voter à gauche
  • Neuchâtel Xamax remporter une finale de Coupe de Suisse
  • Booba et Kaaris partir ensemble en vacances
  • Fribourg-Gottéron devenir champion national

C'est dire!

Dans la si solennelle et médiatique annonce traditionnelle de la liste des (26) joueurs tricolores sélectionnés, «DD» a confirmé la folle rumeur – qui n'en était déjà plus une dans l'après-midi – lancée par le quotidien sportif français L'Equipe mardi matin.

Bien malin est celui qui aurait pu prédire pareil scénario. Parce que plus personne ne croyait au retour de «Benzegoal» en équipe de France. Il en avait été écarté en décembre 2015. Sa dernière cape remonte au 8 octobre 2015. Ce jour-là à Nice, il claque un doublé et délivre une passe décisive lors d'une victoire contre l'Arménie (4-0).

Cette dernière phrase le prouve: Karim Benzema n'a pas été mis de côté à cause de ses performances sur le terrain. Même durant ces presque six années loin des Bleus, le numéro 9 du Real Madrid était le meilleur attaquant français. Il l'est toujours.

Le Lyonnais (33 ans) avait été banni à cause de son implication présumée dans la fameuse affaire de la sextape. Petit rappel des faits:

  • En juin 2015, son coéquipier en équipe de France Mathieu Valbuena est victime de chantage. Des inconnus l'appellent par téléphone pour le rançonner. Ils seraient en possession d'une vidéo intime du milieu de terrain, qu'ils diffuseraient en cas de non-paiement de sa part.
  • 6 octobre 2015: Lors d'un rassemblement de l'équipe de France, Benzema parle à Valbuena de cette sextape. Le milieu de terrain affirmera plus tard que l'attaquant du Real Madrid a essayé de le convaincre de payer les rançonneurs. Benzema serait donc lié aux malfaiteurs, en étant complice de leur tentative de chantage.
  • 10 décembre 2015: le président de la Fédération française de football (FFF) déclare que Benzema est écarté des Bleus «jusqu'à ce que la situation évolue». Il ne sera plus jamais appelé en sélection jusqu'à ce mardi.
  • Au niveau de la justice, l'affaire n'est toujours pas réglée: le Madrilène comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Versailles en octobre 2021 pour «complicité de tentative de chantage». Il encourt jusqu’à cinq ans de prison.

Depuis, la France a gagné une Coupe du monde en 2018 et a été finaliste de l'Euro en 2016. Sans Benzema, donc. Et Didier Deschamps a à chaque fois balayé les questions gênantes (pour lui) des journalistes sur un potentiel retour de «Benzegoal» avec les Tricolores. Parfois avec humour, comme en mars dernier au Kazakhstan.

Alors pourquoi a-t-il de nouveau sélectionné Benzema maintenant? Tout en restant comme à son habitude évasif sur ce sujet, le sélectionneur a évoqué mardi devant la presse une rencontre décisive avec son «nouvel» attaquant:

«Par rapport à Karim, il y a une étape importante: qu’on puisse se voir et qu’on discute ensemble. Je ne parlerai pas du contenu de notre discussion qui a eu lieu il y a un petit moment. Mais j’en suis arrivé à la décision de le sélectionner. Je n’ai jamais dit à aucun moment que Karim n’était pas sélectionnable. Pourquoi maintenant? C’est comme ça»
Didier Deschamps, sélectionneur de la France

D'un point de vue comptable, retenir Benzema pour le prochain Euro est une décision des plus logiques: le goleador du Real a enquillé 22 buts en 33 matchs de Liga cette saison, et 6 en 10 parties de Champions League. Au sein de la «Maison Blanche», qu'il habite depuis l'été 2009, le Tricolore a toujours eu une attitude irréprochable au niveau de son implication et des relations avec ses coéquipiers.

Derrière le choix de Didier Deschamps se cachent aussi des sentiments. L'envie de donner une deuxième chance à un homme qu'il apprécie, malgré leurs antécédents:

«Qu'il ait gagné en maturité et sérénité, sans doute. Ce qu'on fait à 20 ans, on ne le fait pas à 25. Idem à 25 et 30. Tout le monde se construit en fonction de l’expérience. [...] Tout le monde a le droit à l'erreur»
Didier Deschamps

Reste à savoir si Benzema sera à la hauteur des immenses attentes médiatiques et populaires que suscite son retour en équipe de France. Il devra faire ses preuves à l'Euro dans un groupe hyper relevé où les Bleus affronteront successivement l'Allemagne, la Hongrie et le Portugal, dans un groupe dit «de la mort».

L'expérimenté attaquant (81 sélections pour 27 goals) devra aussi cohabiter avec son collègue en attaque, Olivier Giroud, qu'il avait dézingué en mars 2020 sur Instagram.

Lors d'une interview – «menée» par un ami – des plus officieuses sur le réseau social, Benzema avait comparé Giroud à un kart tout en se définissant lui-même comme une Formule 1.

Désormais, les deux joueurs sont réunis sur le même circuit. Celui qui peut mener à un doublé Coupe du monde-Euro pour les Français. Avec des étincelles à venir sur le bitume terrain? Réponse lors du Championnat d'Europe cet été (11 juin - 11 juillet).

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Quelques binômes que tout oppose

1 / 16
Quelques binômes que tout oppose
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp
«Tout va très vite dans le football», qu'ils disaient
Edinson Cavani et Unai Emery ont mis une grosse claque à tous ceux qui n'en voulaient plus, en qualifiant leur équipe pour la finale de la Ligue Europa. Ce sera donc Manchester United-Villareal, le 26 mai en Pologne.

C'était un beau soir pour les revanchards; le genre de personnages que l'on voit beaucoup au début du film et qui revient dans les dernières scènes avec un couteau entre les dents, prêt à émincer ses adversaires façon basquaise.

L’article