DE | FR
Raoul Savoy s'est engagé une nouvelle fois avec la République centrafricaine ce vendredi.
Raoul Savoy s'est engagé une nouvelle fois avec la République centrafricaine ce vendredi.
Image: DR

Raoul Savoy repart en Afrique, où il se sent plus aimé qu'en Suisse

Le coach vaudois de 47 ans a signé vendredi un contrat de deux ans avec la sélection centrafricaine, qu'il rêve de qualifier à la Coupe d'Afrique des Nations en 2023. Son avenir se dessine toujours plus ailleurs qu'en Suisse, où il souffre d'un manque de reconnaissance.
20.08.2021, 18:1822.08.2021, 11:53
Julien Caloz
Julien Caloz
Suivez-moi

Raoul Savoy va replonger. L'Afrique, le football, l'Afrique du football lui manquaient beaucoup trop. Il a rejoint Bangui ce vendredi après-midi, où il a signé un contrat de deux ans à la tête de la sélection centrafricaine de football, classée au 123e rang mondial de la Fédération internationale de football association (Fifa). Le Vaudois y a retrouvé ses habitudes: il avait déjà dirigé ce pays pendant deux ans, entre 2017 et 2019.

Carte de «situ»

La République centrafricaine est située pile au centre du continent. Le pays est quinze fois plus grand que la Suisse.
La République centrafricaine est située pile au centre du continent. Le pays est quinze fois plus grand que la Suisse.

La mission du nouveau sélectionneur est double:

  • Réussir un beau parcours de qualifications au Mondial 2022 (se qualifier relèverait du miracle: la Centrafrique devrait terminer premier de son groupe devant le Nigeria et sortir ensuite un autre cador en match aller-retour).
  • Accéder à la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2023 (un objectif bien plus abordable puisque 24 nations y participeront).

Disputer la CAN est un des rêves de Raoul Savoy. «Je deviendrais le premier Suisse à y participer», relève-t-il, et l'on devine son attachement à ce continent qui était celui de sa mère au départ (elle est née dans le Maroc actuel) et qui est aussi devenu le sien ces 20 dernières années. Le technicien y a dirigé plusieurs sélections (Gambie, Ethiopie, Swaziland et dont Centrafrique) en essayant de répondre aux attentes, anormalement élevées. «La pression est énorme. Tu es étranger. Tu dois réussir.»

A son âge, avec son expérience et ses diplômes (il est titulaire de l'indispensable licence UEFA Pro), Raoul Savoy aurait pu se contenter d'un poste moins exposé, moins exigeant, et moins éloigné de son domicile. Mais deux éléments l'ont décidé à repartir.

Son amour du football africain ♥️

«Il y a une ferveur pas possible autour du jeu en Afrique. C'est encore du vrai football, qui n'est pas que business. Il y a une passion folle, sincère, pour ce sport. L'argent n'est pas le moteur numéro un et, malgré cela, le foot s'est beaucoup professionnalisé ces dix dernières années: la formation et les infrastructures sont toujours meilleures»

Sa faible cote en Suisse 😡

«Pas mal de dirigeants en Suisse estiment que tout ce qui est en dessous de la Méditerranée, ce n'est pas très sérieux. Du coup, mon parcours en Afrique, aussi brillant soit-il, me dessert. On m'a déjà appelé pour entraîner ici, mais j'ai toujours senti que j'étais le troisième ou quatrième choix. Si tu n'es pas du sérail, si tu ne fais pas partie du milieu, si tu n'as pas les bons contacts avec certains anciens joueurs, tu n'entres pas dans les plans. La preuve: j'habite à dix kilomètres d'Yverdon, qui a changé d'entraîneur récemment, mais qui a préféré appeler Uli Forte plutôt que de relancer un gars du coin»

Son chemin à lui est en Afrique, terre de football et de passion; un continent qui lui ressemble.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Plus d'articles sur le sport

«D'où je viens, c'était impensable de jouer au plus haut niveau»

Link zum Artikel

Le record du monde des abdos est-il de la gnognote?

Link zum Artikel

Une tribune s'effondre aux Pays-Bas, comment éviter ça en Suisse?

Link zum Artikel

Marco Odermatt: «Les JO ne sont pas si importants pour moi»

Link zum Artikel

Un genou qui grince est parfois le signe d'un athlète qui craque

Link zum Artikel

Nina Christen raconte sa dépression: «Je ne pouvais pas sortir du lit»

Link zum Artikel

Prison, amende: Que risquent Benzema, Mendy et Hernandez?

Link zum Artikel

La pénurie de vélos frappe les équipes professionnelles

Link zum Artikel

«En moyenne, un joueur de Gottéron gagne 290 000 francs par an»

Link zum Artikel

Comment Arsène Wenger nous a convaincus que son idée était juste

Link zum Artikel

A Ambri, le coup de gueule d'un président contre les voleurs

Link zum Artikel

En hockey, les séries de victoires touchent au paranormal

Link zum Artikel

Pourquoi les fans de foot détestent les billets nominatifs?

Link zum Artikel

Neymar est au bout du rouleau, mais peut-on vraiment le plaindre?

Link zum Artikel

Entraîner le FC Sion, une chance qui ne se refuse pas

Link zum Artikel

Ces enfants abandonnés qui font des carrières hors pères

Link zum Artikel

«On ne sort pas indemne du marathon des Sables»

Link zum Artikel

«Le seul moyen pour être un grand club de foot? Appartenir à un Etat»

Link zum Artikel

Les entraîneurs à capuche cherchent-ils à faire jeun’s?

Link zum Artikel

«Enquêter sur des violences conjugales? Pas le rôle de l'ATP»

Link zum Artikel

«Je travaille avec un coach personnel depuis 6 ans»

Link zum Artikel

Du FC Monthey à l'équipe nationale de Turquie en 3 ans

Link zum Artikel

Un rugbyman victime de démence va léguer son cerveau à la science

Link zum Artikel

Les fans romands du Barça font le deuil de Messi, et c'est difficile

Link zum Artikel

Daniel Vukovic, ce dur au cœur très tendre que tout le monde aime

Link zum Artikel

Vous n'avez jamais vu jouer Pelé? Eux oui, et ils vous racontent

Link zum Artikel

Un doc plonge dans le cerveau torturé d'une ex-star du tennis

Link zum Artikel

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le FC Sion devra porter une certaine idée du «caractère valaisan»

Nonante minutes, voilà ce qu’il reste au FC Sion pour tenter d’attraper les barrages et espérer évoluer en Super League la saison prochaine. Son sort sera connu ce soir.

C'est maintenant au FC Sion de sauver sa place en Super league et de porter une certaine idée du «caractère valaisan». Ce soir, les Sédunois reçoivent Bâle à Tourbillon, tandis que Vaduz défend son petit point d'avance à Zurich (début des matches à 20h30).

Les différents scénarios possibles:

❌ Sion perd => Sion est relégué

❌ Vaduz gagne => Sion est relégué

❌ Sion fait match nul et Vaduz fait match nul ou gagne => Sion est relégué

✅ Sion gagne et Vaduz perd => Sion disputera le barrage

✅ …

Lire l’article
Link zum Artikel