DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

Le Covid n'a pas tué les places d'apprentissage

Selon les experts du secteur, le marché des places d’apprentissage est stable, malgré la pandémie, dans les différents cantons. Des places restent encore ouvertes.



Malgré le contexte économique tendu en raison de la crise économique liée au coronavirus, le marché des places d’apprentissage reste stable cette année en Suisse, en comparaison avec la même période l'an dernier:

Les jeunes ont à disposition sur le site orientation.ch les places disponibles dans leur coin de pays.

Quelques retards

Au vu de la crise économique liée au Covid, certains secteurs tournent au ralenti et ne proposent pas autant de places qu'avant.

«Un certain retard dans l’attribution des places d’apprentissage est observable dans les domaines du fitness et de l’événementiel ainsi que de l’hôtellerie et de la gastronomie. En fonction de l’évolution économique, on peut s’attendre à un effet de rattrapage dans ces branches d’ici à l’été.»

Communiqué du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation

Soutien financier de la Confédération

La Suisse soutient les projets visant à stabiliser le marché des places d’apprentissage.

«Plus de 40 projets ont été financés depuis mai 2020, avec une enveloppe de 18 millions de francs»

Communiqué du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation

A noter qu'au vu de la situation, la Confédération assure qu'elle soutient également «les solutions de remplacement pour les formations qui ne peuvent pas avoir lieu en entreprise dans les branches les plus touchées par la situation actuelle».

Cela concerne, par exemple, les cours préparatoires aux examens de fin d’apprentissage pour le secteur de la restauration. Les apprentis ont ainsi la possibilité de décrocher une certification professionnelle qui est pleinement reconnue. (jah)

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Océane

Jeunesse et Covid

Mais pourquoi les jeunes seraient forcément les derniers vaccinés?

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel

«Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions Covid?»

Link zum Artikel

Face au Covid, les Girons veulent sauver la fête et éviter les dettes

Link zum Artikel

interview watson

Les jeunes face au Covid: une génération sacrifiée? «Non, ce serait exagéré»

Le président de la Confédération Guy Parmelin a reçu «watson» à Berne pour répondre aux préoccupations des jeunes touchés de plein fouet par la pandémie: souffrances psychologiques, vaccins, études, marché du travail. Interview!

C’est une année toute particulière: vous êtes président de la Confédération, la crise du Covid continue, d’importantes votations sont prévues le 13 juin. Comment allez-vous?La pression est de tous les instants. Nous avons eu tellement de surprises, souvent négatives, avec ce virus. Trouver l’équilibre entre les aspects sociaux, économiques et sanitaires est une discussion permanente. En tant que Président, je dois faire en sorte que le Conseil fédéral puisse travailler le plus …

Lire l’article
Link zum Artikel