DE | FR

Voici le plan de l'OMS pour sortir de la pandémie avant fin 2022

Selon le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, 2022 est l'année de tous les possibles. A condition qu'on s'en donne les moyens.
20.12.2021, 20:0021.12.2021, 10:31

L'année 2022 doit être celle «où nous mettrons fin à la pandémie». Cette phrase choc a été prononcée lundi par Tedros Adhanom Ghebreyesus, le chef de l'OMS. Il a appelé à lutter contre l'iniquité vaccinale et invitant à la prudence pendant les fêtes.

«Nous en avons tous assez de cette pandémie. Nous voulons tous passer du temps avec nos familles», mais pour mieux les protéger et se protéger soi-même, «cela signifie dans certains cas annuler un événement», a poursuivi le directeur général de l'OMS.

«Réfléchir à deux fois» avant de fêter Noël

Lors d'une conférence de presse à l'ONU à Genève, il a recommandé aux familles et aux personnes qui souhaitent passer du temps ensemble pendant les fêtes de fin d'année d'y réfléchir à deux fois.

«Un événement annulé vaut mieux qu'une vie de moins»

Pour sa part, «dans l'année à venir, l'OMS s'engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la pandémie», a-t-il dit.

Mettre fin à l'iniquité vaccinale

Alors que la 5e vague de Covid-19 frappe de plein fouet de nombreux pays et que l'apparition du variant Omicron a replongé la planète dans l'urgence, le patron de l'OMS, aujourd'hui l'un des visages les plus familiers de la lutte contre le coronavirus, a émis un souhait:

«2022 doit être l'année où nous mettrons fin à la pandémie»

Il a une fois de plus plaidé en faveur d'un meilleur accès aux vaccins dans les pays défavorisés. 👇

«Si nous voulons mettre fin à la pandémie dans l'année qui vient, nous devons mettre fin à l'iniquité (vaccinale) en veillant à ce que 70% de la population de chaque pays soit vaccinée d'ici le milieu de l'année prochaine»

Appel à la solidarité

Par ailleurs, il a réitéré que l'OMS n'est pas opposée aux doses de rappel, mais a souligné qu'elles devaient être réservées aux personnes à risque ou ayant plus de 65 ans. Le chef de l'OMS a ainsi estimé que les pays qui administrent des doses de rappel à des adultes ou des enfants en parfaite santé feraient mieux d'essayer de partager ces doses ou de convaincre les personnes non vaccinées de franchir le pas.

«Nous sommes confrontés à un autre hiver très dur, mais nous pensons aussi que nous pouvons y arriver en étant solidaires», a-t-il insisté. (ats/hkr)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Le Covid, les vaccins, tout ça

Faut-il exclure les non-vaccinés? «Ils vivent aux crochets des vaccinés»

Link zum Artikel

Si vous avez des enfants, vous avez plus de risques d'attraper le Covid

Link zum Artikel

«On devrait vacciner les enfants de manière ciblée et individualisée»

Link zum Artikel

Envie de vacances? Voici les mesures et restrictions de vos destinations préférées

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Plus de 60% de la population en Afrique pourrait avoir eu le Covid-19
Depuis le début de la pandémie jusqu'au 6 avril, 11,5 millions de cas avaient été détectés et 252 000 décès liés au SARS-CoV-2 recensés sur le continent africain.

Plus de deux-tiers des Africains pourraient avoir contracté le virus du Covid-19 au cours de deux dernières années, soit 97 fois plus que les infections signalées, selon l'OMS.

L’article