DE | FR
Image: Netflix
Série

Netflix nous régale avec une nouvelle histoire d'arnaque: la «Madoff végan»

Et voilà que Netflix s'empare d'une autre fraude. Une jeune restauratrice new-yorkaise qui a détourné l'argent de son restaurant pour financer une pseudo-existence divine. Esotérisme et véganisme pour un récit empreint de crédulité.
18.03.2022, 19:1121.03.2022, 15:32
Suivez-moi

Sarma Melngailis, ce nom ne vous dit peut-être rien mais il a défrayé la chronique au pays de l'Oncle Sam. Une aubaine pour Netflix, grand pourvoyeur des sujets frauduleux pour rassasier ses abonnés.

Après Anna Delvey et notre ami Simon Leviev, le légendaire «arnaqueur de Tinder», le destin de la reine du véganisme nourricière de l'élite de Manhattan vous fera sûrement sourire et vous scotchera sur votre sofa pour la soirée.

Crédulité au menu

Le destin d'une femme si crédule, à la tête d'un empire culinaire en devenir, où le gratin new-yorkais se presse au portillon pour casser la croûte. Bien avant la tendance vegan, Melngailis avait réussi à attirer les stars dans son repaire.

Ce n'est pas la fête à la saucisse pour Sarma Melngailis
Ce n'est pas la fête à la saucisse pour Sarma Melngailis Image: Netflix

Son succès et sa bienveillance vous rendront le personnage intéressant, touchant à bien des égards. Mais son innocence, sa sensation de se sentir différente des autres, la pousse à boire les paroles d'un illustre inconnu, repéré sur le compte Twitter d'Alec Baldwin – oui, parce que madame a repoussé l'acteur –, pour tomber sous le charme du mystérieux casanova virtuel. Sa plus grande erreur. Céder aux avances de ce Shane Fox – en 2011 –, un agent secret en opération spéciale qui bosserait pour la CIA ou l'armée américaine. On ne sait pas. Mais ça va l'aspirer dans une boucle infernale, tantôt mystique, tantôt terrifiante.

Ce Shane serait sous l'emprise d'un grand frère, d'une famille qui fonctionnerait comme Big Brother. Si la jeune femme décide de ne pas appliquer les règles, Shane pourrait être abattu. Simon Leviev, sors de ce corps!

Rendre son chien immortel et vivre un «conte de fées»

Ces quatre épisodes ont une saveur crue et bien indigeste tant on ne peut s'empêcher de sourire à propos de ce mystérieux bonimenteur. Il promet à Sarma de rendre son toutou immortel, en l'occurence la prunelle de ses yeux. Mais pour ce faire, il lui faut...de l'argent, pour charpenter leur «conte de fées». Tout pouvait être effacé comme par magie, tout n'était pas réel et Leon, le fameux chien, deviendrait éternel. Difficile de ne pas ricaner.

Mais Sarma a cette phrase intrigante:

«Tout était devenu si bizarre que ça a commencé à me paraître normal»

Le bougre se mouvait tel un spectre insaisissable, voyageant dans différents endroits. Il était au-dessus des lois terrestres, au-dessus du monde; Shane était une entité surhumaine dans notre sphère de béotiens boiteux. Ces forces mystérieuses que Shane – ou plutôt Anthony, mais vous l'apprendrez plus tard – brandit, vont se déchaîner si la restauratrice ne respecte pas le chemin défini.

A travers la lentille de la «Bernie Madoff végan», comme elle était surnommée par la presse américaine, Bad Vegan: Arnaque au menu portraiture une femme fragile, bonne entrepreneuse. A travers une myriade d'entretiens d'anciens employés, ou encore son père, sa sœur et un journaliste de Vanity Fair, Melngailis est cette jeune femme peu sociale, se sentant en décalage avec son environnement, fuyant le brouhaha urbain et mondain.

Toujours est-il que dans ce docu-série, c'est un équilibre à trouver pour le spectateur: démêler le vrai du faux; isoler les faits réels pour cerner cette histoire rocambolesque.

Chris Smith, le réalisateur derrière l'excellent documentaire Fyre, dépeint le stratagème perché d'un homme rompu à la tromperie, capable de faire avaler des histoires grotesques à une femme candide. Deux millions extorqués et une prophétie sur l'immortalité canine plus tard, Anthony (ou Shane) a essoré psychologiquement la golden vegane. Une série excellemment torchée, digne d'un sort jeté sur l'innocente Samra, poussée dans un gouffre financier et mystique.

Disponible depuis le 16 mars sur Netflix

Et Sergio a d'autres chats à fouetter

1 / 7
Sergio en voyage
source: shutterstock/watson
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

World of Watson: Netflix & pas chill

Netflix? Vous avez dit Netflix?

Emily in Paris se fait démonter par le gouvernement ukrainien

Link zum Artikel

Cette série niaise de Netflix est bientôt de retour!

Link zum Artikel

Après avoir parodié Le Bachelor, Jonathan Cohen s'attaque à Koh-Lanta

Link zum Artikel

Netflix ne sait pas écrire le mot «illettrée» et ça fait réagir Twitter

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'peux pas te parler là, je suis en train de devenir Vecna»
L'acteur qui incarne le monstre dans Stranger Things saison 4 a fait preuve de beaucoup de patience pour se transformer en Vecna.

Si vous n'avez pas fini ou même commencé Stranger Things saison 4, ne regardez pas cette vidéo.

L’article