DE | FR
Bild

Image: instagram laquequetterie

A Montpellier, on peut manger des quéquettes et des foufounes

Après Paris, la Quequetterie s’installe à Montpellier. Cette pâtisserie coquine propose des douceurs en forme de zizis et de vulves alors, ouvrez grand la bouche.



Si vous voulez manger une quéquette dans la rue, il faudra vous rendre en France. A Montpellier, la Quequetterie vient d’ouvrir ses portes après Paris et une boutique ouvrira tout bientôt à Toulouse.

On y trouve des pancakes et des gaufres en forme de pénis et de vulves aux goûts Nutella, spéculoos, noix de coco, yuzu… et il y a même des quéquettes sans gluten. Comme quoi, on n'arrête pas le progrès.

Malheureusement, on ne choisit pas la forme de son pénis ni de sa vulve. Les moules sont standardisés mais il y a un joli travail pour rendre le tout à la fois réaliste, gourmand sans être vulgaire. Un joli cadeau à ramener aux collègues de bureau!

Et une quequette bien trempée! Une!

Pour aller à Toulouse, n'hésitez pas à prendre la watson airlines

Vidéo: watson

Chez watson, on aime bien faire des articles autour du pénis

Dame Nature aussi, est une coquine

1 / 17
Dame Nature est une coquine
source: twitter
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

C'est l'heure des fails! En voici 19 pour se mettre en joie 🥰

Link zum Artikel

10 trucs à dire pour énerver les fans de Koh-Lanta

Link zum Artikel

Instagram vs réalité: 9 influenceuses qui abusent

Link zum Artikel

L'amitié entre animaux, c'est possible! La preuve avec ces 25 photos

Link zum Artikel

Le «findom», un jeu de soumission qui peut rapporter gros

À grands coups de messages despotiques diffusés en ligne, de jeunes dominatrices partent à la chasse aux soumis prêts à leur donner de l'argent pour prouver leur dévotion.

Vénérées comme des reines par leurs soumis, les maîtresses dominatrices ont fait de Twitter leur royaume. Peu regardant envers les contenus sexuels, le réseau social n'est pas du genre à modérer les paires de fesses et les messages crus. «Sur Twitter, il n'y a pas de censure sur le sexe, donc il s'y développe un petit monde parallèle», nous guide A.

À 23 ans, elle a décidé de se reconvertir en «domina», le nom de ces personnages féminins autoritaires assoiffés d'argent. Et ces dominatrices …

Lire l’article
Link zum Artikel