DE | FR
Bild

Liu Xiaoming, qui a récemment quitté son poste d'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, serait l'un des artilleurs les plus actifs sur les réseaux sociaux occidentaux. Image: shutterstock /twitter

Une armée de faux comptes Twitter au service de la propagande chinoise

Alors que Twitter et Facebook sont interdits en Chine, une stratégie visant à démultiplier la communication du pouvoir en place en Occident s'amplifie. Au moyen de faux comptes, mais pas que: l'ancien ambassadeur du pays au Royaume-Uni serait l'un des artilleurs virtuels les plus actifs.



La Chine est en pleine expansion sur Twitter. Une poussée virtuelle alimentée par une véritable armée de faux comptes qui partagent depuis de longs mois, par dizaines de milliers de fois, la communication des diplomates chinois et des médias d'Etat. C'est une enquête menée pendant sept mois par l'Associated Press (AP) et l'Oxford Internet Institute qui le révèle mardi. Rappelons que Twitter (tout comme Facebook) est interdit en Chine.

«Si les faux comptes individuels ne semblent pas avoir d'impact en soi, au fil du temps, de tels réseaux peuvent déformer l'information et renforcer la portée, mais aussi l'authenticité des messages de la Chine»

Selon l'enquête menée par l'Associated Press (AP) et l'Oxford Internet Institute.

Des faux comptes, mais pas que: Liu Xiaoming, qui a récemment quitté son poste d'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, seraient selon AP l'un des artilleurs les plus actifs et performants du parti communiste, dans les tranchées de cette guérilla virtuelle. Une preuve? Il a rejoint Twitter en octobre 2019, au moment où des dizaines de diplomates chinois se lançaient sur Twitter et Facebook. Il a aujourd'hui 120 000 followers.

Toujours selon cette enquête, rien qu'entre juin 2020 et février 2021, ses messages visant principalement à «démonter les clichés anti-Chinois en Occident» ont été partagés à 43 000 reprises. La plupart du temps par des comptes qui n'existent pas.

Si Twitter a déjà fait un grand nettoyage et promet de «continuer à le faire», la propagation ne semble pas s'arrêter pour autant. Au total, AP et l'Oxford Internet Institute ont identifié 26 879 comptes qui ont réussi à retweeter des diplomates chinois ou des médias d'Etat près de 200 000 fois avant d'être suspendus.

Le ministère chinois des affaires étrangères a répondu à l'agence AP:

«Il n'y a pas de soi-disant propagande trompeuse. Nous espérons que les parties concernées abandonneront leur attitude discriminatoire»

Enfin, l'enquête n'a pas été en mesure de déterminer si les faux comptes en question étaient officiellement sponsorisés par le gouvernement chinois. (fv)

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

"On n'a pas choisi de ne pas travailler"

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Devinerez-vous les mots désuets qui se cachent derrière ces rébus?

Sur Twitter, l'internaute @CapitaineFlam4 a lancé le hashtag #PostTonMotDésuet. Vous aussi, tentez de trouver les mots anciens qui se cachent derrière ce jeu d'esprit.

Lire l’article
Link zum Artikel