DE | FR

9 ex-procureurs veulent faire annuler la votation sur le terrorisme

Des personnes defilent lors d'une manifestation contre la loi MPT le samedi 29 mai 2021 a Lausanne. Dans le cadre des votations federales du 13 juin prochain, le projet de loi sur les mesures policieres de lutte contre le terrorisme (Loi MPT) sera soumis au peuple. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Une manifestation contre cette loi a rassemblé un millier de personnes samedi 29 mai, à Lausanne. Image: KEYSTONE

Neuf ex-procureurs du canton du Tessin veulent faire annuler, ou au moins reporter, la votation du 13 juin sur la loi contre le terrorisme.



Selon eux, le principal argument du Conseil fédéral ne correspond pas à la réalité. Ils recourent au Tribunal fédéral (TF).

Dans l'argumentaire en vue de la votation, les autorités fédérales ont indiqué à tort qu'actuellement les mesures coercitives préventives ne sont pas possibles. Au contraire, selon le Code de procédure pénale et selon la loi contre Al-Qaïda, la police est déjà obligée maintenant de contrôler et arrêter toute personne suspectée d'appartenir à des groupes et associations terroristes, écrivent les recourants.

Le recours a d'abord été adressé le 22 mai au Conseil d'Etat tessinois. Mais celui-ci s'est déclaré incompétent. Les neuf ex-magistrats, dont notamment Paolo Bernasconi, ont alors fait suivre leur recours au Tribunal fédéral lundi, a indiqué mardi dans un communiqué l'Associazione Uniti Dal Diritto.

Argument principal

Comme le principal argument du gouvernement tombe, il n'y a plus lieu que le peuple s'exprime sur cette loi le 13 juin, écrivent-ils au TF. Cette loi augmenterait considérablement le contrôle de l'Etat sur la vie privée des citoyens suisses.

Dans leur communiqué mardi, ils estiment que de nombreux anciens magistrats du Tessin et d'autres cantons sont très préoccupés par le fait que la police fédérale et les services secrets puissent utiliser les larges pouvoirs qui leur sont conférés avec une interprétation excessive du principe de proportionnalité. Précisément à cause des graves conséquences que cela aurait pour la sphère privée, une décision populaire doit être prise sur la base d'informations publiques correctes et véridiques. (ats)

La chasse à l'homme en Dordogne

1 / 11
La chasse à l'homme, en Dordogne
source: twitter/gendarmerie nationale
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Hitler, c'est qui? On a demandé à des gymnasiens

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tous les résultats des votations en un coup d’oeil

Le verdict des urnes pour ce dimanche de votations fédérales est connu. Pour tout savoir des initiatives agricoles et des trois référendums, c’est par ici!

La population suisse s’est rendu aux urnes ce dimanche 13 juin. Elle s’est prononcée sur les initiatives agricoles – Eau potable propre et Pour une Suisse sans pesticides –, ainsi que sur la loi Covid, la loi CO2 et la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT).

Ci-dessous, vous trouverez l’ensemble des résultats.

Les résultats tomberont progressivement, au fur et à mesure que les cantons transmettent leurs données.

Le Conseil fédéral et le Parlement veulent réduire de …

Lire l’article
Link zum Artikel