DE | FR

Christophe Darbellay se fâche contre les dernières règles de quarantaine

Le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay critique les règles de quarantaine imposées par le Conseil fédéral en raison du variant Omicron du coronavirus.
Le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay critique les règles de quarantaine imposées par le Conseil fédéral en raison du variant Omicron du coronavirus.Image: sda
Alors que l'OFSP vient de dévoiler sa liste de pays à risque à cause du variant Omicron, le ministre valaisan craint que cela mette en péril l'économie de son canton, qui vient tout juste de lancer la saison de ski.
30.11.2021, 05:0230.11.2021, 06:51

Le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay critique les règles de quarantaine imposées par le Conseil fédéral en raison du variant Omicron du coronavirus:

«C'est un coup dur pour le tourisme valaisan et une réaction exagérée. Nous sommes d'avis que cette mesure doit être corrigée le plus rapidement possible. Il existe d'autres moyens pour entrer en Suisse, comme un certificat Covid et un test PCR négatif datant de moins de 48 heures.»
walliser bote

Un test négatif et une quarantaine de 10 jours

La règle dit des 2G+, soit que les personnes soient vaccinées ou guéries (Geimpfte et Genesene en allemand) soumises à un test en plus, n'est «pas une option» pour le ministre valaisan de l'économie, car elle est «extrêmement préjudiciable à l'économie». Selon le Valaisan, on ne peut pas l'exiger de personnes déjà vaccinées. Il craint en outre un manque de capacité pour les tests.

Après la découverte du variant Omicron du SARS-CoV-2 en Afrique du Sud, la Suisse a durci les règles d'entrée pour les personnes en provenance de pays, où la nouvelle souche a déjà été détectée. Un test négatif avant le départ et une quarantaine de dix jours en Suisse sont nécessaires.

Réservations hôtelières annulées

Lundi soir, 23 pays figuraient sur la liste de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), dont la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Belgique. De nombreux touristes de ces pays viennent en Suisse pour y passer leurs vacances d'hiver.

Selon l'organisation faîtière Hotelleriesuisse, la branche touristique suisse ressent déjà les effets négatifs de l'évolution actuelle de la pandémie, au niveau des réservations. De nombreux hôtels font face à une vague d'annulation des réservations, a-t-elle indiqué lundi soir. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Les Bouffistas: le marché de Noël de Lausanne

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le drôle de cadeau offert au président sortant du Grand Conseil valaisan
Drôle de cadeau pour le président sortant du Grand Conseil valaisan. Manfred Schmid (Le Centre) s’est vu offrir le droit de tirer un mouflon. Et ce n'est pas tout.

Il fallait bien le remercier pour son année de bons et loyaux services à la présidence du Grand Conseil valaisan. Le journal Le Temps révèle que le service parlementaire a gratifié le démocrate-chrétien Manfred Schmid de la possibilité de tirer un mouflon. Vous savez, cet ovin aux longues cornes impressionnantes de beauté, ancêtre du monton:

L’article