DE | FR
L'intervention de Naomi Osaka face aux envoyés spéciaux de Cincinnati a été dure à vivre pour la joueuse.
L'intervention de Naomi Osaka face aux envoyés spéciaux de Cincinnati a été dure à vivre pour la joueuse.

Osaka est retournée en conférence de presse, et ça s'est mal passé

La Japonaise a participé lundi à son premier rendez-vous avec les médias depuis mai. Elle n’a pu retenir ses larmes après avoir été interrogée sur son rapport aux journalistes et sur la situation en Haïti.
17.08.2021, 08:4517.08.2021, 15:26
Team watson
Team watson
Suivez-moi

La numéro 2 mondiale boycottait les salles de presse depuis Roland-Garros dans le but de préserver sa santé mentale. Elle y est retournée lundi, en marge du tournoi de Cincinnati, et doit certainement le regretter. Car les journalistes ne lui ont pas fait de cadeaux, l'interrogeant très vite sur ses rapports ambigus avec la presse, notamment sur le fait qu'elle bénéficiait d'un large écho des médias sans donner beaucoup en retour.

Le modérateur a senti venir les embrouilles et a proposé de passer à autre chose, mais la tenniswoman de 23 ans a insisté pour répondre.

«Il y a eu beaucoup d’intérêt médiatique autour de moi et c’est aussi bien en raison de mon histoire qu’en raison de la manière dont je joue. Mais je suis avant tout une joueuse de tennis. Je ne peux rien faire sur le fait que ce que je dis ou fais génère des articles de presse»

Mais c'est lorsqu'elle a été questionné sur la situation en Haïti (l'île a été dévastée par un violent séisme), et sur sa décision de reverser son prize money aux victimes, que l'athlète dont le père est Haïtien n'a pu retenir ses larmes.

Son agent a toutefois laissé entendre que ce n'était pas ce sujet qui l'avait ébranlée mais bien la première question sur son rapport aux médias. Il a rédigé un communiqué de presse pour fustiger l'attitude de celui qu'il a appelé «le tyran du Cincinnati Enquirer», du nom du journal local. «Il est la raison pour laquelle les relations entre les joueurs et les médias sont si tendues en ce moment. Tout le monde conviendra que son seul but était d’intimider. Son comportement a été épouvantable».

À la suite de ces échanges douloureux pour elle, Naomi Osaka a pris une pause de plusieurs minutes. Elle est ensuite réapparue pour conclure sa conférence de presse, en anglais d'abord, puis avec des journalistes japonais ensuite.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tokyo 2020

Stressée et dissipée, Naomi Osaka a encore craqué

L'icône des JO s'est inclinée devant Marketa Vondrousova en huitièmes de finale du tournoi de tennis. Et pas d'un peu: 6-1 6-4.

C'était un festival de fautes directes pour Naomi Osaka – 32 au total – avant de concéder une défaite aussi inattendue que sensationnelle. Ecrasée de remords, elle a quitté la conférence de presse en larmes, sans répondre à la dernière question.

La star japonaise a fait illusion en menant 2-0 au second set. Mais celle qui a eu l'honneur d'allumer la flamme olympique est très vite retombée dans ses tourments, peut-être vaincue par la pression.

Naomi Osaka n'avait plus disputé de compétition …

Lire l’article
Link zum Artikel