DE | FR
La rappeuse Cardi B, certifiée neuf fois disque de platine, au festival de Frauenfeld (TU) en 2019.
La rappeuse Cardi B, certifiée neuf fois disque de platine, au festival de Frauenfeld (TU) en 2019.Image: keystone
People

La science donne raison à Cardi B: s'habiller court protège du froid

Dans ses morceaux, la rappeuse américaine ne cesse de marteler qu'une «femme sexy n'attrape jamais froid». Il n'en fallait pas moins pour que la science se penche sur le sujet. Et surprise: elle a raison.
10.11.2021, 15:0611.11.2021, 08:33

A l'approche de l'hiver, se vêtir à coups d'écharpe et de bonnet apparaît comme le premier réflexe qui viendrait à l'esprit de tout humain normalement constitué. Mais peut-être qu'on se trompe, depuis le début. C'est du moins ce que révèle la dernière étude sur le sujet publiée dans le British Journal of Social Psychology en octobre 2021.

Un groupe de six chercheuses américaines affirment que les femmes «légèrement vêtues» sont moins susceptibles d'attraper la crève par rapport à celles qui portent davantage de vêtements.

Cardi B, la voix de la raison

Ce rapport, intitulé Quand paraître chaude ne signifie pas attraper froid (2021), fait suite aux nombreuses affirmations de la rappeuse américaine Cardi B après les critiques faites sur ses tenues affriolantes. Dans la majorité de ses sons, l'ex-strip-teaseuse exhorte qu'une «hoe never get cold». Traduction exempte de vulgarités: une «fille sexy n'attrape jamais froid». Pour évaluer la théorie de l'interprète de Bodak Yellow (2018), Roxanne Felig, l’une des co-auteures de l'étude, a expliqué le processus de l'étude sur TikTok:

  • Les six auteures ont interrogé plusieurs femmes alors que ces dernières se tenaient à l'extérieur de boîtes de nuit en Floride. Cela, sous des températures aux alentours des quatre degrés Celsius.
  • Elles leur ont alors demandé à quel point celles-ci avaient froid, puis ont pris des photos d'elles pour garder une trace de la quantité de peau exposée au froid cette nuit-là.
  • Les chercheuses ont également demandé aux participantes le nombre de boissons alcoolisées consommées afin d'évaluer si leur taux d'alcoolémie pouvait avoir un effet sur leur ressenti corporel.

Les résultats ont montré que les femmes habillées de façon légère et sexy supportaient autant le froid que celles portant des vêtements plus chauds.

Le remède au froid? Le focus sur soi

Sur TikTok, la chercheuse diplômée en psychologie sociale a indiqué que ce phénomène s'alignait dans une démarche dite «d'objectification». Selon elle, lorsque des personnes adoptent un regard externe sur elles-mêmes - et donc s'objectifient - la quantité de ressources cognitives disponibles pour évaluer leurs états internes diminue.

En clair, plus quelqu'un serait préoccupé par son apparence externe, moins il se concentrerait sur le processus interne de son corps. Lequel comprend notamment le ressenti du froid ou de la faim.

«Nous apprécions la contribution de Cardi B à cette découverte scientifique et espérons qu'elle popularisera d'autres phrases qui résumeront aussi bien des phénomènes psychologiques intéressants à tester»
Roxanne Felig, chercheuse dans l'étude Quand paraître chaude ne signifie pas attraper froid (2021)

Cette conclusion a d'ailleurs été théorisée en 1997 par les psychologues américaines Barbara Fredrickson et Tomi-Ann Roberts, rappelle Roxanne Felig. Le temps serait-il ainsi venu d'ajouter Cardi B à la liste des plus grandes théoriciennes? (mndl)

Cap' de vadrouiller en maillot de bain sous le typhon du Japon qui a balayé la «Citrouille» de Yayoi Kusama?

Plus de news complètement insolites...

Gagner 6 000 francs en regardant Les Simpson? C'est possible!

Link zum Artikel

Cette position du Kamasutra est «la plus dangereuse du monde»

Link zum Artikel

La voyante ne tient pas ses promesses, il porte plainte

Link zum Artikel

Voici ce qu'il se passe quand des drones s'écrasent au sol

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'étrange lunch d'Anna Wintour à 77 dollars
La rédactrice en chef de Vogue a l'habitude de commander un steak et une mystérieuse salade tomates-mozarella... sans tomates.

Dans Anna: the biography sorti le 3 mai, l'auteure Amy Odell révèle les secrets de la fascinante rédactrice en chef de Vogue: Anna Wintour. Le pavé fait 430 pages, et heureusement, une journaliste du New York Magazine l'a lu pour qu'on n'ait pas à le faire. Elle a tiqué sur un détail: le repas de midi d'Anna Wintour. «En fait, le lunch préféré de Wintour, après que Condé Nast a déménagé ses bureaux au 1 World Trade Center, était un steak et une salade caprese sans tomates du restaurant Palm à côté.»

L’article