DE | FR
Sur cette photo fournie par le service de presse du ministère russe de la Défense, le croiseur lance-missiles russe Moskva est en patrouille en mer Méditerranée, près des côtes syriennes, le 17 décembre 2015.
Sur cette photo fournie par le service de presse du ministère russe de la Défense, le croiseur lance-missiles russe Moskva est en patrouille en mer Méditerranée, près des côtes syriennes, le 17 décembre 2015.Image: Keystone

Est-ce le Moskva ou non? Une photo montre un navire de guerre russe en feu

L'Ukraine parle d'une frappe de missile, la Russie dément. Que s'est-il réellement passé avec le célèbre navire amiral russe Moskva? Une première photo prétend montrer les dégâts à bord.
18.04.2022, 19:2519.04.2022, 07:30
Un article de
t-online

Une photo diffusée sur Twitter montrerait le navire amiral russe Moskva avant qu'il ne coule. Sur l'image, on peut voir des nuages de fumée noire à l'avant du croiseur. Des jets de lance-incendie sont visibles. En revanche, on ne voit personne.

Selon plusieurs experts, le mât d'un deuxième navire – peut-être de sauvetage – est visible derrière le Moskva. L'authenticité de la photo ne peut pas être vérifiée pour le moment. Les superstructures ressemblent, toutefois, fortement à celles du navire russe.

Selon les informations ukrainiennes, le bateau a été touché, la semaine dernière, par un missile de type Neptune. Un représentant du ministère américain de la Défense, qui a souhaité rester anonyme, l'a confirmé vendredi. Une porte-parole militaire ukrainienne a, par ailleurs, déclaré que l'équipage – environ 500 hommes – n'avait pas pu être sauvé, contrairement à la version russe. D'ailleurs, Moscou évoque une explosion à bord.

En effet, la partie russe avait indiqué que des munitions avaient sauté au sein même du navire. Ensuite, alors que le Moskva avait été remorqué en direction d'un port, il aurait perdu son «équilibre» et aurait coulé dans une mer agitée.

Poutine sur le Moskva, en 2014.
Poutine sur le Moskva, en 2014.image: keystone

Le Moskva était le navire amiral de la flotte russe de la mer Noire. Le navire, construit à l'époque soviétique, avait bloqué, avec d'autres bâtiments russes, la ville portuaire de Marioupol, au sud de l'Ukraine. Une porte-parole des forces armées du sud de l'Ukraine a déclaré vendredi: «Nous sommes conscients que les attaques contre nous vont augmenter et que l'ennemi va se venger». Elle a fait référence aux actions russes contre les villes d'Odessa et de Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine. (Adapté par jah)

Ces Ukrainiennes se moquent des soldats russes

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
7 leçons sur la cyberguerre que la Russie mène aussi contre la Suisse
Les hackers d'élite russes et les campagnes de désinformation représentent un danger pour la Suisse et les autres démocraties occidentales. Un rapport récent montre que nous ne pourrons repousser ces attaques qu’en travaillant collectivement.

Vladimir Poutine ne mène pas seulement une guerre militaire d'extermination contre l’Ukraine: il tente aussi par tous les moyens de détruire notre démocratie.

L’article