DE | FR
Bundesraetinen Simonetta Sommaruga, rlinks, und Viola Amherd, rechts, an den Feierlichkeiten auf der Ruetliwiese waehrend der Bundesfeier auf dem Ruetli, welche im Zeichen von 50 Jahre Frauenstimmrecht steht, am Sonntag, 1. August 2021. (KEYSTONE/Urs Flueeler).

Un «Grütli féminin» s'est tenu ce 1er août 2021, 50 ans après l'introduction du droit de vote des femmes au niveau fédéral. Image: Keystone

Commentaire

Le 1er août des femmes, un feu d'artifice rassembleur?

Quelque 600 femmes se sont réunies au Grütli pour le 1er août, rappelant que la démocratie n'est rien sans elles. Une démarche rassembleuse? En surface...



Au bord du lac des Quatre-Cantons, sur la prairie mythique du Grütli, symbole de la Suisse primitive, le 1er août 2021 s'est célébré comme une fête des femmes autant qu'une fête nationale. Le but de cette manifestation, organisée par «l'alliance F» 50 ans après l'introduction officielle du droit de vote des femmes en Suisse? «Rendre hommage, rassembler et préparer le futur», explique la faîtière des organisations féminines suisses dans son communiqué de presse.

Or, on peut précisément se questionner sur la dimension rassembleuse de cet événement. Comptant presque exclusivement des femmes, les 600 personnes présentes sur le Grütli ont toutes mangé végétarien, chanté une version modifiée de l'hymne national et applaudi l'image non pas des trois Confondérés qui, d'après la légende, auraient prêté serment en ce lieu de la commune uranaise de Seelisberg, mais de trois femmes de couleurs différentes.

Le contraire du 1er août

En Suisse, le droit de vote des femmes est acquis non seulement dans les faits, mais aussi, heureusement, dans les mentalités. Nos démocraties actuelles, fondées sur les Lumières, ne peuvent être envisagées sans le suffrage universel. La démocratie, c'est «un individu, une voix». Ce slogan bien pensé balaie d'emblée tout favoritisme, fût-il bienveillant, et rappelle que le citoyen est avant tout, sur le plan politique, un individu.

Pourquoi donc des associations ayant pour but de représenter les intérêts des femmes dans la vie politique et la société, choisissent-elles le 1er août pour organiser leur manifestation «à part»? Les personnes à y avoir participé sont très certainement de bonne volonté, portées par la simple et saine idée civique que la démocratie doit se vivre et se vivre par tout le monde. Mais cette manière de mettre en lumière l'identité féminine un jour où devrait primer – pour une fois dans l'année... – l'identité nationale n'a rien de rassembleur.

L'identité suisse, précisément, est une identité politique. Elle définit des individus libres et égaux en droits et en devoirs, qui veulent former une communauté de destin en suivant certains principes (indépendance, souveraineté, fédéralisme, ouverture...). Les tribus, au moins le 1er août, n'ont pas besoin de s'auto-célébrer.

Plus de commentaires

Notre démocratie attaquée par les minorités, la justice et les antisystèmes

Link zum Artikel

RTS, une pointe d’indécence

Link zum Artikel

La Nati nous a ramenés à la vie et a changé la sienne

Link zum Artikel

Cher OFSP, soyez plus cohérent et ne jouez plus avec nos nerfs

Link zum Artikel

Qui sont les plus cool: les gens en roller ou en patin?

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

Certif Covid pour les profs à l'UNIGE ++ Le Portugal allège ses restrictions

Link zum Artikel

Vidéo

Pour le 1er août, on a demandé aux gens de jouer les Guillaume Tell🍎

A l'occasion de la fête nationale, on a voulu savoir si vous connaissiez bien la Suisse et son histoire. Et vous avez même eu la chance de tirer sur Eamonn et sa pomme.

Pouvez-vous chanter l'hymne suisse? Connaissez-vous l'histoire de Guillaume Tell? Et imiter l'accent d'un canton? Ces questions, Eamonn et Yann les ont posé aux Lausannois. Ils sont tombés sur un accent jurassien parfaitement maîtrisé et une chanteuse qui les a laissé sans voix.

Lire l’article
Link zum Artikel