DE | FR
Image: Shutterstock/watson
Benjamin s'interroge

Sur quelle terrasse boire la bière la moins chère de Lausanne?

L'été, on picole. Ne faites pas semblant, vous buvez même du rosé et des Ève, alors bon… Du coup, pour vous éviter de vendre un rein (en plus de perdre votre foie), je me suis sacrifié et suis parti à la recherche de la bière la moins chère de Lausanne. Enquête/cuite.
11.08.2021, 18:5612.08.2021, 12:22
Benjamin Décosterd
Benjamin Décosterd
Suivez-moi

À Lausanne, en matière d'éthanol comme en matière d'immobilier, les prix montent. Mais comme ce n'est pas Bernard Nicod qui gère les bars de la ville, il reste peut-être encore une bière à un prix abordable. Et je vais vous la trouver, histoire que vous puissiez boire pas cher pour oublier le prix de votre loyer.

Avant de vous emmener en quête de ce graal doré à la couronne de mousse soyeuse, posons quelques critères de recherche:

  1. La bière en question sera une blonde pression standard. (Donc plus qu'un graal doré, on peut parler d'une «pisse»). Le prix sera calculé au litre, en prenant en compte la taille de bière la plus avantageuse à commander.
  2. Les bistrots pré-sélectionnés doivent se situer sur la commune de Lausanne et posséder une terrasse (sinon, c'est pas un article d'été). Donc non, les bars de l'UNIL et de l'EPFL ne sont pas éligibles, puisque pas sur Lausanne et puisque personne a envie d'y foutre les pieds en été.
  3. L'abus d'alcool est dangereux pour votre image, donc picolez discrètement. Par exemple dans l'un des bistrots cités ci-dessous (qui ne sont pas les plus prisés de Lausanne).

Bella Italia (ex P'tit Bouchon)
Avenue d'Echallens 17

11h18, je m'installe à l'une des tables en plastique de la terrasse du Bella Italia. Je demande si c'est bien le P'tit Bouchon, on me répond que oui. Je ne bronche pas: je viens pour boire une bière à 11h18, seul. Je ne suis pas en mesure de faire le malin.
Je ressens un mélange de fierté et de honte en me disant que je suis payé pour boire des verres avant midi. Ne réalisez pas vos rêves, c'est toujours décevant.

Une désillusion qui prend la forme d'une Moretti (ou une autre bière mais servie dans un verre Moretti, avec un dessous de verre Moretti) bien fraîche.
13.- le litre: je suis sûr que je peux faire mieux.
Avant de partir, je fume une clope et je bois une San Pellegrino (une dose d'alcool, une dose d'eau): la santé c'est important.

<b>Regardez-vous en face et au fond d'un verre.</b>
Regardez-vous en face et au fond d'un verre.
Image: Keystone/watson

L'Orchidée
Rue de l'Ale 25

11h59, terrasse de ce café-restaurant chinois: je bois une Feldschlösschen qui a déjà des petits airs de challenge puisque j'en renverse sur le coin de mon ordinateur. La journée va être longue.
Malheureusement, pas de discussions marrantes à me mettre sous le tympan: les gens mangent (ça a l'air bon). En plus, je suis assis trop loin des deux habitués que l'on reconnaît à leur débit de clopes et leur façon d'essayer de démarrer des conversations avec tous les inconnus qui les entourent.
Sur le plan financier, on progresse: 12,8 le litre.

Le Calimero
Chemin de Montelly 43

14h13: j'arrive devant le Calimero. Je suis accueilli par une feuille A4 dans une fourre plastique, scotchée sur la vitrine. «Nous n'acceptons pas les cartes bancaires».

14h44: après avoir marché un kilomètre et demi jusqu'au distributeur le plus proche, on me sert une bière bien méritée.

Décidément, le Calimero n'aime pas les cartes, puisque celle des boissons est inexistante. Ma peur d'être jugé m'a obligé à commander une chope pour connaître le prix le plus avantageux au litre: je suis plus timide qu'alcoolique.

La terrasse est sympa («léger dégagement» sur le lac d'après moi; «panorama spectaculaire» d'après n'importe quel agent immobilier). Les clients aussi:

  • Une dame avec un t-shirt Super Bock y est en discussion philosophique («il faut pas juger les gens, on se trompe souvent») avec un type qui fume des cigarettes d'une marque que l'on ne doit plus trouver en Suisse.
  • Plus loin, deux trentenaires (visiblement célibattantes) parlent de leurs échecs amoureux.
  • À l'intérieur, deux clients jouent frénétiquement au Tactilo sous la lumière d'une guirlande LED turquoise.
  • Une vieille dame a commandé un ballon de rouge pour accompagner la lecture du 24Heures.
  • La radio diffuse une playlist mélancolico-kitsch de LFM.
  • Un type boit une bière seul en dévisageant les autres clients (c'est moi ça).

Pas de doute, nous sommes bien dans un bistrot de quartier.

Niveau bière, le record est amélioré: 12,4.- le litre de Feldschlösschen.

Les Arcades de Grancy
Boulevard de Grancy 56

BIM, 12 balles le litre de Cardinal, et sous-gare, s'il vous plaît. Quelle enquête, quels rebondissements! Je me sens comme l'Elise Lucet de la binche.

<b>Retirez-moi Photoshop (ou ma bière).</b>
Retirez-moi Photoshop (ou ma bière).
Image: Google image/watson

Prends ça le cartel des mousses artisanales «lancées entre potes, parce qu'après l'École hôtelière on voulait vraiment faire un métier qui a du sens, quoi. Genre, amener du goût et surtout des émotions gustatives aux gens.»
Sinon, il n'y a personne aux Arcades, mais c'est normal parce qu'il est 15h56 et qu'il faut surtout y venir le soir pour manger une fondue.

Le café-restaurant de Fontenay
Chemin de Fontenay 7B

Je tombe de haut: 12,20.- le litre.
Il faut savoir que le Fontenay était mon grand favori. À une époque (que vous n'avez peut-être pas connue) on pouvait y boire une chope à moins de 5 balles en s'intéressant aux derniers rebondissements de la vie privée de Michael Schumacher dans Le Matin.
C'est vous dire si ça remonte.

Si cette époque est révolue, il en reste des représentants: sur la (grande) terrasse, des habitués à la retraite évoquent (pêle-mêle): les restos du Gros-de-Vaud où manger des tartares; les couteaux suisses; et, je cite, «Face de bouc».

L'accent est à couper au couteau, et les dialogues semblent écrits par Audiard: «Ça c'est des cigares qui te font rentrer la chemise dans la raie» (aucune idée de la signification de cette expression). Bref, pour 40 centimes de plus, le voyage dans le temps peut valoir la peine.

Après tout ça, je me suis encore déplacé jusqu'à un café qui était fermé pour cause de vacances. Puis, il y a eu un restaurant désormais remplacé par le trou prévu pour le parking souterrain d'un immeuble en construction (faites des sites internet, putain!).

Il est 17h40, je repose mes jambes (en coton) sur la terrasse d'un bar bobo du centre: cartes de crédit acceptées; bières artisanales chères; pas de Tactilo.
Comme après un voyage en Inde, je me sens transformé: «Mais au fond, est-ce que la bière la moins chère ne serait pas la plus simple? Une Prix Garantie tiède avec un inconnu, sur un banc. Allez, partons vers l'aventure. Le destin et le hasard seront nos serveurs, l'horizon sera notre terrasse!»

(Je déconne, c'est quand même mieux quand la bière est fraîche et qu'on nous l'amène.)

Santé.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Vidéo

Les supporters anglais, c'est des oufs!

L'Angleterre élimine le Danemark et se qualifie pour la finale de l'Euro 2021. Une première pour l'équipe anglaise, et les supporters ne sont pas allés boire du thé après le match.

Des milliers d'employés anglais ont sûrement appelé le taff ce matin en disant qu'ils étaient «malades». Mais bon, après tout, ils le méritent. L'Angleterre n'a jamais été en finale de l'Euro. Ils ont fêté comme il se doit, voire un peu trop.

Lire l’article
Link zum Artikel