DE | FR
Image: shutterstock

On pourra (peut-être) jouer à la PS5 avec des bananes

Sony a déposé un brevet pour transformer n'importe quel objet du quotidien en manette pour sa PS5. Par exemple, une banane.
09.03.2021, 20:3010.03.2021, 16:52
Suivez-moi

Des bananes en guise de manettes, what? Si, si. Sony a récemment déposé un brevet aux Etats-Unis en ce sens. Et le fabriquant d'électronique ne rigole pas: même dans le papier officiel, un ingénieur a dessiné une banane-manette 👇.

Image: Sony

Vendue aux alentours de 75 francs, cette alternative permettrait aux joueurs de ne plus devoir hypothéquer leurs organes vitaux pour acheter une nouvelle manette lorsque la leur finit accidentellement contre le mur après une défaite à Fifa.

Mais comment fonctionne cette sorcellerie signée Sony? On se retrouve juste après une petite pub pour l'explication 💡.

Le brevet parle d'un dispositif comme une caméra capable de scanner et d'identifier tout objet du quotidien entre les mains du gamer. La technologie trackerait ensuite les mouvements pour «deviner» les actions exécutées par les doigts et imaginer des faux boutons.

Notons qu'à ce stade, il ne s'agit que d'un brevet. Mais si le fabricant va au bout de son idée, n'importe quel objet pourrait devenir une manette. Par exemple... une banane 🍌

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Une tiktokeuse se coince un vibro dans le derrière et vibre toute la nuit
On peut dire qu'elle l'a eu dans le baba! Lol.

Je sais que certaines personnes ne sont pas à l'aise avec le jargon anal. Donc je vous propose de parler de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom à la place d'utiliser le mot «anus». Je pourrais utiliser le mot «fesses», mais c'est moins drôle.

L’article