DE | FR

10 artistes qui ont fait briller (ou pas) la Suisse à l'Eurovision

La finale de l'Eurovision, c'est ce samedi! Que l'on adore ou que l'on déteste, tout le monde a un avis sur cette compétition et surtout le représentant de son pays. En Suisse, ce titre a longtemps été tenu par les Suisses-allemands. La preuve au cours de ces dix dernières années.
14.05.2022, 08:0415.05.2022, 09:23
Suivez-moi

Cela ne fait que trois ans que la Suisse parvient à chaque fois à accéder au carré final de l'Eurovision. Et Marius Bear confirme cette tendance en se qualifiant pour la finale de l'édition 2022 ce samedi 14 mai. Mais alors qu'a-t-il pu bien manquer aux précédents représentants? Titres moins modernes? Scénographies trop kitsch?

On vous laisse vous faire votre propre avis grâce à ce classement listant les dix prestations suisses ayant participé au célèbre concours musical depuis 2012.

Marius Bear en 2022

Le candidat Appenzellois

Il est originaire d'Appenzell et représente actuellement la Suisse avec «Boys Do Cry». Grâce à cette ballade, Marius Bear s'est qualifié mardi à la finale de la 66e édition du concours de l'Eurovision 2022. Laquelle aura lieu ce samedi 14 mai.

Une nouvelle étape qui marque la jeune carrière prometteuse du chanteur de 29 ans. Ayant sorti son premier album en 2019, Marius Hügli de son vrai nom avait remporté quelques mois plus tard un Swiss Music Awards. Il avait été élu «Meilleur talent» de l'année.

Gjon's Tears en 2020-2021

Le candidat bernois

En dix ans, c'est le seul artiste à avoir représenté la Suisse à l'aide d'un morceau en français. Lors de l'édition 2021 de l'Eurovision (remplaçant celle de 2020 annulée par la pandémie de Covid-19), le Bernois a représenté le pays avec «Tout l'Univers». Le titre pop a amené Gjon's Tears jusqu'en finale avant de terminer en troisième position du classement.

Gjon Muharremaj est un habitué des concours de grande ampleur. Avant l'Eurovision, le jeune chanteur s'était fait connaître en participant à la saison 8 de The Voice. Il était allé jusqu'en demi-finale.

Luca Hänni en 2019

L'autre candidat bernois

Il est le premier candidat suisse à avoir terminé dans le top 5 de l'Eurovision depuis 1993. Lors de sa participation en 2019, Luca Hänni s'est hissé en quatrième position de la 64e édition du concours avec le titre «She Got Me».

Deux ans auparavant, Lucas officiait à l'Eurovision en tant que porte-parole du jury suisse. Un titre qui lui avait été attribué notamment dû a une notoriété acquise en 2012 après avoir remporté la version allemande du télé-crochet Nouvelle Star.

Zibbz en 2018

Le duo argovien

Ils sont frère et sœur. D'où le nom «Zibbz», diminutif de «siblings» (frère et sœur) en anglais. Lors de l'Eurovision 2018, Corinne «Coco» et Stefan «Stee» Gfeller ont incarné l'Helvétie à l'aide de leur single pop rock «Stones». Ils sont allés jusqu'en demi-finale de la compétition.

Si son nom ne vous dit rien, reste à noter que le duo originaire d'Argovie a écrit des chansons utilisées dans des publicités de marques très connus des Suisses comme Ragusa et Subaru, ainsi que l'hymne de la Coupe du monde d'unihockey masculin de 2012.

Timbelle en 2017

Le groupe bernois

Miruna Manescu, Samuel Forster et Emanuel Daniel Andriescu forment le groupe Timbelle. A eux trois, ils représentaient la Suisse à l'Eurovision 2017. L'aventure des Bernois s'était stoppée en demi-finale, à la 12e place du concours international. Ils avaient interprété «Apollo».

Timbelle avait déjà concouru pour représenter la Suisse à Edimbourg, en Ecosse, deux ans auparavant. Ils avaient été disqualifié au profit de Mélanie Renée, une chanteuse genevoise.

Rykka en 2016

La candidate zurichoise

La comparaison à Céline Dion ne lui a pas échappée dans les médias. Parce que comme elle en 1988, Rykka était canadienne et représentait la Suisse à l'Eurovision. Durant cette édition 2016, la Québécoise vivant à Zurich avait séduit le public avec «The Last of Our Kind». Un morceau pop qui ne lui avait néanmoins pas permis d'aller au-delà de la demi-finale.

Avant le concours musical, la suisso-canadienne avait déjà sorti quatre albums: trois sous son vrai nom, Christina Maria, et un autre sous son pseudonyme actuel.

Si vous voulez devenir l'expert un peu lourd des dîners entre amis

Mélanie René en 2015

La candidate genevoise

C'est la seule Romande ayant représenté la Suisse au cours de ces dix dernières années. Lors de cette 60e édition de l'Eurovision, Mélanie Renée a voulu faire briller le pays avec «Time to Shine». Cible manquée: elle avait terminé à la 17e position de la compétition, ne lui permettant pas d'accéder à la finale.

Incarner la Suisse en musique n'était pas une première pour la Genevoise d'origine. En 2009, elle l'avait représentée au Festival international Gregoriu et remporté le concours.

Sebalter en 2014

Le candidat tessinois

C'est le deuxième représentant suisse d'origine tessinoise ayant participé au concours au cours des dix dernières éditions de l'Eurovision. Durant l'édition de 2014, Sebalter (aussi connu sous son vrai nom Sebastiano Paù-Lessi) était parvenu à se qualifier en finale avec le morceau «Hunter of Stars», sans pour autant convaincre le jury final. Il avait terminé en 13e position, soit loin de la finale.

Persévérant, le chanteur avait à nouveau voulu représenter la Suisse cinq ans plus tard, mais n'avait pas été retenu. C'est Luca Hänni qui avait remporté la sélection suisse.

Takasa en 2013

L'Armée du Salut bernoise

Vous avez bien lu. En 2013, la Suisse a été représentée par l'Armée du Salut nommé pour l'occasion Takasa. Le titre «You and Me» n'avait pas permis à la formation de Bernois âgés de 20 à 95 ans de s'imposer au-delà de la demi-finale.

Et pourtant, bien des sacrifices avaient été pris par la troupe. L'Eurovision interdisant toute affiliation politique, l'équipe initialement nommée Heilsarmee (Armée du Salut en allemand) avait dû changer de nom en Takasa. Ils avaient également dû abandonner leur casquette et uniforme officiel bleu marine.

Sinplus en 2012

Le groupe tessinois

Avant Zibbz, une autre fraterie a représenté la Suisse ces dernières années. Il s'agit du groupe de rock Sinplus. Originaires du Tessin, Ivan et Gabriel Broggini avaient participé à l'édition 2012 du concours en interprétant le morceau «Unbreakable». Lequel titre n'avait pas été retenu pour la finale du concours.

Bien avant l'Eurovsion, le duo de frères avait déjà acquis une certaine notoriété grâce à leur single « Shoot ». Une chanson devenue l'un des hymnes du championnat du monde de hockey en 2009.

Sinon, le 65e Concours de l'Eurovision, ça ressemblait à ça

1 / 13
Le 65ème Concours de l'Eurovision a lieu en ce moment
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

En parlant de musique, Marie-Adèle a un avis très tranché sur celle qui passe en soirée

Si vous êtes branchés musique

Booba a gagné 265 000 dollars grâce à son dernier clip sorti en NFT

Link zum Artikel

L'affiche du Paléo 2022 nous en bouche un coin

Link zum Artikel

Des chiens robots se la jouent Rolling Stones dans un clip angoissant

Link zum Artikel

Ces 10 stars ont changé de nom durant leur carrière: interro surprise🤯!

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les 24 meilleurs fails de la semaine, fraîchement pêchés pour vous!

Les internets ont encore craché quelques photos et gifs rigolos cette semaine. Voici le meilleur du web, la crème de la crème.

L’article