DE | FR
Image: HBO
Série

Pourquoi la série Euphoria est le meilleur moyen de comprendre la génération Z

Euphoria est de retour pour une deuxième saison après deux ans d'absence. Cette série qui traite de toxicomanie et de toxicité comme peu d'autres séries l'ont fait de nos jours dresse un portrait fascinant, mais brutal, de cette génération aliénée devenue adulte un peu trop vite.
16.01.2022, 16:4517.01.2022, 17:57
Suivez-moi

Depuis l’avènement des chaînes câblées il y a trois décennies, chaque génération a pu avoir sa série, son prisme sur l’adolescence, dans laquelle chacun pouvait voir son reflet. Les plus adultes d’entre nous auront connu les australiens de Hartley Coeurs à Vifs, la génération Y aura connu les Anglais de Skins et aujourd’hui à l’ère des plates-formes de streaming, la jeunesse peut compter, grâce à Netflix, sur la bienveillance de Sex Education pour aborder des thématiques qui sont propres au passage à l’âge adulte, ou encore 13 Reasons Why qui sans réelle ambition artistique abordait des thématiques difficiles comme le suicide ou le viol.

<em>Rue Bennett, interprétée par l'actrice Zendaya. </em>
Rue Bennett, interprétée par l'actrice Zendaya. Image: HBO

C’était sans compter sur un autre challenger: HBO. Les séries estampillées par ces trois lettres sont en général un gage de grande qualité. C’est ainsi qu’en 2019 apparaît également Euphoria, leur première production à aborder l’adolescence contemporaine en captant avec brio l’essence d’une génération désabusée, ultra connectée et hypersexualisée qui se traduit par un spleen constant. Le «no future» est donc de retour avec cette série dont l’aura dépasse désormais largement les divers écrans sur lesquels on la binge-watch, tant elle est devenue un phénomène.

Créée par Sam Levinson (le fils du réalisateur Barry Levinson) , produite par le chanteur Drake et adaptée d'une série israélienne éponyme, Euphoria raconte le quotidien d’une bande de lycéens fracturés en quête d’identité et de sens dans un monde où le sexe, la drogue et le culte de soi n'auront jamais été aussi omniprésents et démesurés. La génération Z occidentale, qui a grandi dans la peur du terrorisme, de la montée des températures et du populisme. Une génération qui se drogue à l'OxyContin et qui veut se libérer des représentations binaires des genres et des orientations sexuelles dont le seul modèle éducatif n'est autre que la pornographie.

L’intrigue porte essentiellement sur Rue, jouée par la brillante Zendaya, une adolescente bipolaire et toxicomane qui sort d’une cure de désintox après une overdose et qui se lie d'amitié avec Jules, une fille incarnée par la mannequin transgenre Hunter Schafe. On suit également son entourage, issu de la diversité d'un lycée californien où les névroses et secrets de chacun sont abordés au fil des différents épisodes. Euphoria est une série sombre et brutale sans aucun tabou, mais qui a pour paradoxe de faire se dégager de la défonce une forme de poésie, car que seraient les paradis artificiels s’ils n'étaient pas une échappatoire à la morosité? Vous avez deux heures.

<em>Rue et Jules, contre le reste du monde.</em>
Rue et Jules, contre le reste du monde.Image: HBO

Ce qui différencie Euphoria des centaines de séries qui pullulent sur les multitudes de plates-formes, c'est sa réalisation audacieuse et sa direction artistique proche du cinéma indépendant. En effet, la série est parfois ultra clippesque et n'hésite pas à aller dans l'expérimentation pour mettre en avant sa mise en scène, ce qui lui a valu à la fois d'être saluée mais également critiquée. La bande-son apporte également son lot de coolness en piochant autant dans 30 ans de hip-hop et de R'n'B que dans des tubes contemporains, ayant même le luxe d'avoir ses propres morceaux dont l'un d'entre eux est interprété par son actrice principale.

Aujourd'hui, après deux très (trop?) longues années, la série entame enfin sa deuxième saison, le tournage ayant été repoussé par la pandémie. Entre-temps, de l'eau a coulé sous 2019, Zendaya est devenue une star en entrant dans l’histoire des Emmy Awards en tant que plus jeune actrice à remporter le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique. A l'affiche de diverses superproductions, comme Dune ou la dernière trilogie Spider-Man, elle s'affiche également comme égérie pour Lancôme et Valentino. L’actrice compte désormais 122 millions de followers sur Instagram, plate-forme où elle est devenue le nouveau symbole de l’empowerment féminin.

Bref, Euphoria revient avec une nouvelle saison qui consiste toujours à suivre des ados devenus adultes beaucoup trop vite dont le quotidien se résume à boire, se défoncer et faire du sexe mais tout ceci de manière virtuose.

Si vous avez loupé le train en marche, la première saison ainsi que les nouveaux épisodes sont disponibles sur OCS quant à la deuxième saison, elle est disponible grâce à la redevance en replay sur Play RTS, et diffusée le lundi soir sur RTS1.

Les pires tenues aux American Music Awards

1 / 17
Les pires tenues aux American Music Awards
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

The Bureau: épisode 1 - Veganuary

Tout savoir sur les sorties du moment

Une grosse erreur dans «Don't Look Up»? Le réalisateur répond

Link zum Artikel

Bad news: Emily in Paris va nous saouler encore très longtemps

Link zum Artikel

Spider-Man ne revêtira pas le costume de James Bond

Link zum Artikel

On a regardé la réunion Harry Potter et… vous allez verser une larme

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Celui qui a filmé ce resto clivant à Paris est l'inventeur d'un autre truc clivant
Ora, le restaurant végé sans assiettes, a fait hurler Twitter la semaine dernière. On apprend cette semaine que l'auteur de la vidéo virale est aussi l'inventeur du café gourmand.

Imaginez: vous êtes dans un restaurant dans lequel on mange sans assiettes parce que ça met de la poudre aux yeux des gens, et dans ce même restaurant, il y a l'inventeur du café gourmand, un autre truc qui met de la poudre aux yeux des gens...

L’article