Divertissement
Taylor Swift

J'ai été voir Taylor Swift en concert à Zurich et j'ai survécu

J'ai été voir Taylor Swift en concert à Zurich et j'ai survécu

C'était si beau que j'ai encore de la peine à y croire. Je vous raconte comment j'ai vécu le concert de Taylor Swift à Zurich avec 50 000 autres fans, l'un des jours les plus irréels de ma vie.
10.07.2024, 16:5910.07.2024, 17:11
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Lundi 8 juillet sonne mon départ pour Zurich. C'est la veille du tout premier concert de Taylor Swift en Suisse EVER. La chanteuse ne s'était jamais arrêtée en terre helvétique auparavant. Petite valise et tenue à paillettes, je m'envole (en train) pour rejoindre un petit groupe d'amies déjà présentes sur place. L'excitation monte et je ne peux m'empêcher de sourire à l'idée de ce qui m'attend le lendemain.

Il est quatre heures du matin quand le réveil sonne mardi. Et je suis déjà complètement gaga. A vrai dire, je n'ai pas vraiment fermé l'oeil de la nuit et j'angoisse déjà: comment vais-je tenir jusqu'au concert avec seulement trois heures de sommeil?

Spoiler, j'ai survécu.

Comme une gamine, j'ai hâte. Hâte d'enfin vivre à mon tour la folie du Eras Tour dont le monde ne cesse de parler. C'est aux aurores – et la boule au ventre – que j'arrive aux abords du stade Letzigrund. Une petite dizaine de Swifties (les fans de Taylor Swift) est déjà là et un système de numérotation a été mis en place par les premiers arrivés. Les Swifties sont des gens organisés. Je suis la 22e personne de ma section. Autrement dit, le premier rang m'est servi sur un plateau. L'objectif est atteint.

Taylor Swift à Zurich pour son Eras Tour le mardi 9 juillet
Chez les Swifities, on s'échange des bracelets pour montrer qu'on fait partie de la communauté de fans.Image: watson

A l'image de Taylor Swift, l'ambiance est bon enfant. Difficile pour moi, et pour nous tous, de réaliser que la chanteuse sera là, sous nos yeux, dans quelques heures. Alors on tue le temps comme on peut: on s'échange des bracelets d'amitié, on joue au «Swiftopoly» et certains poussent même la chansonnette au micro des médias présents sur place. Rien à voir avec la folie furieuse des fans d'un certain Justin Bieber, par exemple. Les Swifties de Zurich n'auront pas dérogé à la règle: les tenues brillent. Beaucoup.

Certains ont fabriqué des jeux pour faire patienter la foule
Certains fans ont fabriqué des jeux pour faire patienter la foule.watson

Le temps est (encore) clément. Bref, la journée commence plutôt bien.

D'abord l'enfer...

Dix heures tapantes, nous sommes amenés au-devant des entrées du stade. Il y a quelques bousculades, mais rien de bien méchant. Les Suisses sont... suisses. Entre amis, en famille ou même seul, il y a de tout parmi ceux qui attendent, mais surtout des Américaines, venues en masse. Assister au concert de Taylor Swift en Suisse leur coûte moins cher qu'un seul billet pour sa tournée américaine, me confie notamment l'une d'elles dans la file d'attente.

C'est midi. Et là, c'est le drame. Il fait chaud. Très chaud. Sous plus de 30 degrés, et en plein cagnard, on s'arme de patience. Il le faut, car les portes n'ouvriront qu'à 14h30. S'il y a une chose à souligner, c'est l'organisation phénoménale des équipes du stade que Taylor Swift elle-même félicitera sur scène des heures plus tard. Bouteilles d'eau à volonté et couvertures de survie seront distribuées tant dans la file d'attente qu'une fois à l'intérieur. On aura même eu droit à des brumisateurs géants pour tenter de résister à la chaleur étouffante.

Mais il faut attendre, encore et toujours. Et autant vous dire que dans de telles conditions, le temps passe très, très, lentement. Je crois que je n'ai jamais autant transpiré de ma vie. Pas très glamour, je sais.

GIF animéJouer au GIF
De l'eau fraîche et des couvertures de survies ont été distribué à volonté.Image: watson
GIF animéJouer au GIF
Les brumisateurs géants ont été installé dans le stadewatson

Puis le paradis

Alors que la chaleur oppressante faisait suffoquer même les plus endurants, j’ai vécu une expérience magique qui m’a transporté bien au-delà de la réalité. Si j'ai cru m'évanouir à plusieurs reprises, l'apparition de Taylor Swift sur scène a fait disparaître tous mes maux. Pas question donc de me voir transporter d'urgence à l'infirmerie. J'étais là et je comptais bien y rester. Il était temps de profiter de ce que je m'apprêtais à vivre.

La scène du Eras Tour à Zurich mardi 9 juillet 2024
La scène du Eras Tour à Zurich mardi 9 juillet 2024Image: watson

Ainsi, pendant plus de trois heures, Taylor Swift l'infatigable nous a offert une performance envoûtante, entraînante et réglée à la perfection. Chacun de ses déplacements sur scène lui permettait d'interagir avec nous. Et cette scène, parlons-en! L'immensité de ce truc m'a donné les frissons.

La scène du Eras Tour à Zurich
La scène du Eras Tour à Zurich.Image: watson
«Taylor Swift l'infatigable nous a offert une performance envoûtante, entraînante et réglée à la perfection»

Comme un rêve éveillé, Taylor Swift a plutôt eu l'air d'un mirage ou d'une véritable poupée. Ses gestes gracieux, ses sourires chaleureux, tout en elle semblait conçu pour captiver et enchanter. C’était comme si le temps s’était suspendu, et nous, ses spectateurs, étions transportés dans un univers parallèle où seul comptait le moment présent. A peine la soirée terminée qu'on a envie d'y retourner. Alors c'est donc ça, l'effet qu'elle fait aux gens.

Des papas tristes qui emmènent leur fille en concert

1 / 21
Des papas tristes qui emmènent leur fille en concert
source: sadanduseless
partager sur Facebookpartager sur X

La «Taylormania» à Zurich

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Raye a bouleversé Montreux
La chanteuse d'origine britannique, suisse et ghanéenne s'est produite jeudi 18 juillet au Montreux Jazz. Une soirée belle, drôle, émouvante, offerte par une artiste ultra talentueuse qu'il faut absolument voir sur scène un jour.

«Hé regarde cette boutique! Ça te dit, on se fait un piercing?!»

L’article