DE | FR

Sony a le vent en poupe, et le fait savoir

Image: sda
Grâce à ses cartons au cinéma et son rachat dans le jeu vidéo, le géant technologique nippon Sony a une nouvelle fois relevé, mercredi, ses objectifs pour l'exercice 2021/22 qui s'achèvera fin mars.
02.02.2022, 11:4102.02.2022, 11:48

Sony s'attend désormais à un bénéfice net annuel de 860 milliards de yens (6,91 milliards de francs), contre 730 milliards de yens lors de ses dernières prévisions en octobre. Une nouvelle qui reviendrait à une baisse de 16,5% sur un an, mais son bénéfice net en 2020/21 avait été artificiellement gonflé par des effets fiscaux positifs.

Optimisme après le carton de l'homme-araignée

L'optimisme du groupe nippon s'appuie en premier lieu sur le secteur du cinéma, où ses ventes ont grimpé de 140% sur le trimestre octobre-décembre comparé à l'exercice précédent, grâce aux succès en salle de ses films Spider-Man: No Way Home et Venom: Let There be Carnage.

Spider-Man en particulier a fait un carton, se plaçant à la sixième place du classement mondial des meilleures recettes de tous les temps.

Sony s'attend également à une légère progression sur l'ensemble de l'exercice du bénéfice opérationnel de sa division phare, qui représentait près du tiers de son activité l'année précédente.

Ses actionnaires étaient inquiets après l'annonce mi-janvier du rachat par Microsoft, concurrent de Sony dans le jeu vidéo, de l'éditeur Activision et de ses lucratives franchises comme Call of Duty pour près de 69 milliards de dollars. Ce coup de tonnerre avait fait chuter de 13% le titre Sony à la Bourse de Tokyo en une seule séance.

Quelques chiffres pour aller plus loin
Sur le troisième trimestre (octobre-décembre 2021) de son exercice, Sony a réalisé un bénéfice net en hausse de 11% sur un an.
Son bénéfice opérationnel a bondi de 32% sur un an, porté par sa division cinéma, mais aussi ses capteurs d'images pour smartphones.
Ses ventes trimestrielles ont progressé de 13%, notamment grâce à sa division musique, portée en partie par le streaming

Une contre-attaque à 3,6 milliards de dollars

Mais le géant nippon a contre-attaqué lundi en annonçant le rachat de l'éditeur Bungie, créateur des franchises Halo et Destiny, pour un montant de 3,6 milliards de dollars.

(ats)

À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?

1 / 12
À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles en lien avec ce thème

Amis de la Constitution décapités: quel avenir pour les anti-mesures Covid?

Link zum Artikel

Nucléaire: le PLR est pris dans des remous internes

Link zum Artikel

«Que faire de Trump?», se demandent les républicains

Link zum Artikel

Et si Zemmour se voyait empêché de participer à la présidentielle?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse parmi les pays «les plus complices» de l'évasion fiscale
C'est ce que soutient un rapport publié par une ONG britannique. La Suisse serait le deuxième pays le plus complice de l'évasion fiscale dans le monde, après les Etats-Unis et devant Singapour.

Les Etats-Unis ont pris la tête d'un classement des pays «les plus complices» de l'évasion fiscale dans le monde, juste devant la Suisse. Washington obtient «la pire note jamais enregistrée» dans un baromètre de l'opacité financière publié par une l'ONG britannique.

L’article