DE | FR

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Depuis trois ans, les banques suisses ont prêté une somme astronomique de plusieurs milliards de dollars pour des entreprises actives dans la filière du charbon. Et elles n'ont pas fini. Voici un petit classement.
15.02.2022, 08:2115.02.2022, 12:35

19,8 milliards de dollars: c'est le montant prêté par les banques suisses pour des entreprises actives dans le charbon depuis 2019. Et au niveau mondial, c'est carrément 1,5 trillion de dollars que les instituts financiers ont apporté aux entreprises du domaine, selon des données publiées mardi par des ONG.

Les ONG Urgewald, Reclaim Finance, 350.org Japan et 25 autres partenaires ont comptabilisé différents types de financements (prêts, émissions d'actions et obligations) accordés par les acteurs financiers entre janvier 2019 et novembre 2021 aux entreprises de la Global Coal Exit List (GCEL), qui rassemble les 1032 entreprises les plus actives dans la filière du charbon dans le monde.

En tête du classement?

Parmi les établissements suisses, Credit Suisse rafle la mise: la banque arrive en tête des sommes prêtées ou aidées à lever avec 13,5 milliards.

Viennent ensuite:

  • UBS: 5,2 milliards.
  • Habib Bank: 500 millions.
  • La Banque cantonale de Zurich: 255 millions.

Ce sont les chiffres pour la Suisse communiqués par l'association les Artisans mardi.

Et c'est pas fini!

L'association ajoute que les banques suisses continuent d'investir dans ces entreprises.

Fin 2021, elles détenaient plus de 22 milliards de dollars d'actions et d'obligations d'entreprises figurant sur la GCEL. Respectivement:

  • UBS en détient le plus, 7,6 milliards.
  • Le Groupe Pictet, avec 6,1 milliards.
  • Credit Suisse, 2,6 milliards.
  • La Banque nationale suisse, 2,5 milliards.
  • Et la Banque cantonale de Zurich, à 0,6 milliard.

Seules quelques banques sont les grandes responsables

Au niveau mondial, 376 banques ont prêté 363 milliards à des entreprises actives dans la filière du charbon.

Pourtant, seules 12 banques sont responsables de 48% des prêts, notent Urgewald et ses partenaires dans leur communiqué.

Le top 5 des banques qui ont prêté le plus est composé des banques suivantes,

  1. Mizuho Financial (Japon),
  2. Mitsubishi UFJ Financial (Japon)
  3. SMBC Group (Japon).
  4. Barclays (Royaunme-Uni).
  5. Citigroup (Etats-Unis)

Et ce n'est pas tout! En outre, 484 banques ont versé 1,2 trillion de dollars à ces promoteurs du charbon via l’émission de titres, poursuivent les associations.

Ici, ce sont les banques chinoises qui ont été les principaux émetteurs de titres:

  • Industrial Commercial Bank of China.
  • China International Trust Investment Corporation.
  • Shanghai Pudong Development Bank.

La banque américaine JPMorgan Chase est le seul établissement non chinois parmi les 12 premiers émetteurs de titres.

Autres coupables?

Les investisseurs qui achètent les titres mis sur le marché par les banques sont également pointés du doigt par les associations.

En novembre 2021, 4900 investisseurs institutionnels détenaient pour 1,2 trillion de dollars liés à l'industrie du charbon. Les 24 investisseurs les plus importants détenant 46% de cette somme.

Au sommet du classement de ces investisseurs:

  • Les gestionnaires d'actifs américain BlackRock, 109 milliards.
  • Vanguard, 101 milliards.
  • Suivis du Capital Group.
  • State Street
  • Et du fonds de pension et d'investissement du gouvernement japonais. (mbr/ats)

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
De plus en plus d'emplois vacants: voici les 3 secteurs les plus touchés
En Suisse, il n'y a jamais eu autant de postes vacants. La pénurie de main-d'œuvre qualifiée touche tous les secteurs et notamment trois d'entre eux. Tour d'horizon.

La pandémie du Covid semble être derrière nous et l’économie retrouve ses couleurs. Mais de nombreuses entreprises cherchent du personnel. Fin mai, l'Office fédéral de la statistique (OFS) recensait 114 000 postes vacants. Cela représente 60% de plus qu'au début de l'année 2021.

L’article