DE | FR

Tourisme

8 conseils pour préparer ses vacances malgré la pandémie

Image: shutterstock

Besoin d'évasion en Suisse ou ailleurs? Soyez prévenus: prendre des vacances n'a jamais été aussi compliqué... à moins de suivre ces quelques conseils.



Si vous restez en Suisse, réservez tôt

La recommandation du Conseil fédéral est très claire: il faut renoncer aux voyages non urgents à l’étranger. Bien que les derniers chiffres d'HotellerieSuisse démontrent des pertes colossales du chiffre d'affaires dans le secteur, les Suisses se sont rués, cet hiver, sur les hôtels spa, qui détiennent parfois des bains thermaux. Souvent situés dans les régions de montagne, ils affichent la plupart du temps «complets» pour les week-ends des mois de mars, avril et mai. Les spécialistes du tourisme suisse conseillent de réserver au plus vite, surtout pour la période estivale.

«Il est impossible de lancer des projections, compte tenu de la situation sanitaire instable, mais il est très probable qu'une grande partie des vacanciers restent cette année encore en Suisse pour (re)découvrir leur pays »

Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme

Avec la récente réouverture des musées, les zones urbaines reprennent gentiment vie. Pour promouvoir les nuitées sur sol helvétique, les conditions d'annulation ont été assouplies durant la crise. «Des annulations 24 heures à l'avance sont dorénavant possibles selon les cas» rajoute la porte-parole de Suisse Tourisme.

Réservez au plus tard votre séjour à l'étranger

Les professionnels du voyage préconisent de réserver entre 2 semaines et 1 mois à l'avance. «Il y a cette culture de prévoir ses vacances le plus tôt possible, parfois dans les 6 à 9 mois, mais c'est vraiment prendre des risques pour rien à l'heure actuelle», relève Gaël Spieler, directeur général de l'agence en ligne PackNgo avant d'ajouter: «Le tourisme mondial a chuté donc de la place, il y en a».

Une subtilité persiste toutefois. Réserver le plus tard possible coûte généralement plus cher mais rend la garantie de départ plus solide. Pour le fribourgeois David Léchot, délégué romand de la Fédération suisse du voyage (FSV), le risque zéro n'existe pas.

«Selon la destination, lorsque les agents de voyage expliquent aux clients tous les risques, actuellement liés à un voyage à l'étranger, pratiquement 9 personnes sur 10 décident finalement de renoncer à la réservation»

David Léchot, délégué romand FSV

Le goût du risque fait régulièrement frémir les voyageurs suisses. Le 5 mars dernier, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recensait un peu plus de 3740 citoyens, qui rentraient d'un pays à risque et qui ont dû passer par la case de la quarantaine.

Choisissez bien votre destination

Les habituels dilemmes «mer/montagne» ou «nature/culture» ont cédé leur place à l'obsession pour «le plus simple». Du côté des professionnels, plusieurs témoignent que la majorité de leur temps est dorénavant dédiée à la vérification des conditions et autres informations, en lien avec Covid-19. Pas de panique! Respirez et osez vous plonger dans la sélection des sites web institutionnels suivants:

Une fois votre destination choisie, n'hésitez jamais à vérifier les informations auprès de 2 ou 3 sources (par exemple auprès des ambassades) pour partir l'esprit plus léger.

Faites les bons tests au bon moment

Voyager a un prix, celui des tests à l'aller et au retour. En Suisse, comptez environ 180 francs pour un test PCR et un peu moins de 100 francs pour un test rapide antigénique. Vous voulez être économe? Ce n'est qu'en respectant les mesures sanitaires que vous rentabiliserez vos frais.

Quelle(s) attestation(s) présenter avant le départ?
«La plupart des destinations exigent un test PCR négatif, daté entre 48 et 72 heures depuis le jour du prélèvement. Parfois, cette obligation s'accompagne d'un test antigénique» résume Niklas Zeller. Vous vous sentez perdus dans les différents types d'attestation à se procurer? Son entreprise met à jour chaque semaine une liste des tests Covid requis par destination.

Quelle(s) attestation(s) présenter avant le retour en Suisse?
Concernant votre retour en Suisse, la start-up recense également quelques centres de dépistage dans le monde , parce que dans le cas d'un voyage effectué par avion, vous devrez présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures.

Depuis le 8 février, tous les voyageurs par avion, bus, train ou bateau doivent, avant leur entrée sur le territoire helvétique, enregistrer leurs coordonnées via un formulaire électronique. Cette mesure a pour objectif d'accélérer et de simplifier le traçage des contaminations.

Si vous revenez d'un pays dit «à risque», il vous sera demandé, en plus du test PCR négatif, d'annoncer votre arrivée aux autorités sanitaires compétentes du canton de résidence, dans un délai de 48 heures et de respecter une quarantaine, pouvant durer entre 7 et 10 jours.

Que faire pour revenir en Suisse?

Règles relatives à l'entrée en Suisse lorsqu'on souhaite voyager

Image: OFSP

Enfin, si vous optez pour une simulation des symptômes Covid en espérant des résultats gratuits et rapides, la stratégie peut ruiner vos vacances de deux manières. Premièrement, lorsque le motif de votre test mentionne un «voyage», le respect des délais est généralement garanti. Deuxièmement, l'attestation de dépistage pour voyageur contient des données spécifiques, qui ne figurent pas dans un simple résultat de test Covid.

L'attestation de votre test in English please!

Le conseil vient d'une start-up européenne, cofondée par le zurichois Niklas Zeller. Ce dernier affirme que de nombreux voyageurs ont rencontré des difficultés avec une attestation de test négatif au Covid-19 en raison de la langue de rédaction.

«C'est au voyageur de spécifier la langue désirée pour l'attestation dépistage COVID-19»

Niklas Zeller, cofondateur de Viselio

Evitez de partir un lundi ou un mardi

Le conseil fait sourire, mais il évite bien des problèmes. Que ce soit au départ de la Suisse ou de l'étranger, la validité de votre attestation de dépistage Covid est capitale. Les professionnels du tourisme déplorent des cas réguliers de voyageurs qui se retrouvent bloqués aux frontières à cause d'une attestation périmée, parfois de quelques minutes. En sachant que les laboratoires peuvent être fermés ou complets durant le week-end, prévoyez vos rendez-vous bien à l'avance et durant les jours de semaine.

Demandez des confirmations écrites aux assurances

Il n'existe pas de solution miracle pour assurer votre séjour. Dans le contexte sanitaire actuel, un vol peut soudainement être annulé, un hôtel peut faire faillite, vous pouvez vous retrouver en quarantaine ou encore contracter le virus SARS-CoV-2. Pour voyager en pleine connaissance des risques, n'hésitez pas à demander des confirmations écrites auprès de votre assureur.

L'exemple le plus étonnant, durant les prises de renseignement pour la rédaction de cet article, nous vient de l'Asie. Certains de ses pays imposent une hospitalisation aux touristes asymptomatiques et testés positifs au Covid-19. Au-delà des frais supplémentaires pour le prolongement du séjour, l'hospitalisation, sans symptômes, peut être entièrement à votre charge.

Privilégiez les longs séjours et les bons conseils

Chaque globetrotter expérimenté vous le dira: «avec toutes ces prises de risques, autant partir longtemps»! Et si vous cherchez l'intermédiaire le plus rassurant, sachez que les agences de voyage retrouvent la cote.

«La clientèle, composée surtout de nouvelles personnes et de jeunes, revient dans les agences pour la sécurité, les conseils et la connaissance du terrain»

David Léchot, délégué romand FSV

Comment bien choisir son agence de voyage?

En vérifiant si l'agence en question est membre d'un fond de garantie. De nombreuses agences suisses sont répertoriées sur les sites suivants:
- Swiss travel security
- Travel professional association
- Fonds de garantie de la branche suisse du voyage

Vous préférez une agence en ligne? Pas de problème, mais assurez-vous d'avoir un répondant direct, atteignable par téléphone.

Les conseils fiables et peu chers (voire gratuits) font rêver les touristes du monde entier, mais gardez l'esprit critique. Si certains groupes Facebook, comme celui intitulé Voyager au départ de la Suisse malgré les restrictions Covid 19 est modéré par des professionnels et peut vous rassurer dans vos projets de vacances, généralement les bons filons par internet sont limités.

Les influenceurs aussi partagent leurs expériences

abspielen

Si vous appréciez les conseils filmés, comme ceux du Français Bruno Maltor, rappelez-vous que les lois et les restrictions diffèrent avec nos voisins francophones. Vidéo: YouTube/Bruno Maltor

Plus d'articles sur le thème du "voyage"

Des milliers d'Allemands interdits de voyager chez eux s'évadent en Espagne

Link zum Artikel

Pour Pâques, Swiss renforce ses vols vers les destinations de vacances

Link zum Artikel

Les Suisses à la rescousse pour remplacer les touristes

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

CarPostal a perdu un quart de ses passagers avec la pandémie

Les mesures sanitaires de restriction des mouvements ont (aussi) impacté la fréquentation des car postaux.

La filiale de La Poste a transporté 127 millions de personnes à bord de ses véhicules en 2020, contre 167 millions en 2019. L’essentiel de cette baisse du résultat (48 millions) est directement imputable aux effets de la pandémie.

«Les diverses restrictions de la vie sociale et publique causées par la pandémie ont conduit à une nette diminution du nombre de voyageurs», explique CarPostal jeudi dans un communiqué. La semaine dernière, La Poste a annoncé que sa filiale de transport en …

Lire l’article
Link zum Artikel