DE | FR

La Belgique pour faire honneur à son rang



Au sommet de la hiérarchie du classement FIFA, la Belgique veut faire honneur à son rang lors de l'Euro 2021. Les Diables rouges devraient dominer le groupe B, en attendant peut-être mieux ensuite...

Quart de finaliste à l'Euro 2016, troisième de la Coupe du monde russe, la Belgique est toujours placée, mais n'arrive jamais à aller au bout. Elle a survolé sa phase qualificative avec dix succès en autant de matches, inscrivant la bagatelle de 40 buts.

Le temps commence cependant à presser. Les principaux cadres belges approchent ou ont dépassé la trentaine, surtout en défense. Il n'empêche que Roberto Martinez dispose sur le papier d'un effectif de grande qualité, avec comme joyau principal Kevin de Bruyne, maître à jouer et aussi buteur.

De Bruyne aura-t-il récupéré?

Mais aura-t-il récupéré de la déception subie en finale de la Ligue des champions, sans parler de ses blessures au visage (nez et orbite gauche cassés) ? Sa présence est en tout cas annoncée improbable pour le premier match des Belges le 12 juin contre la Russie.

Les Belges ne manquent pas d'autres atouts offensifs avec Romelu Lukaku, Dries Mertens ou encore les frères Eden et Thorgan Hazard. Eden, après une nouvelle saison décevante au Real Madrid, retrouvera-t-il des couleurs avec sa sélection? Un Hazard au top donnerait encore plus de poids aux ambitions du plat pays.

La question qui se pose concerne plutôt un secteur défensif vieillissant. Quelques jeunes prometteurs ont pu s'immiscer dans le groupe, dont le milieu Youri Tielemans. La Belgique n'aura pas l'avantage de jouer à domicile, au contraire d'autres têtes de série. Elle disputera deux rencontres à Saint-Pétersbourg et une à Copenhague.

Les Danois à domicile

Son adversaire le plus coriace sera a priori le Danemark du sélectionneur Kasper Hjulmand, qui vivra sa première grande compétition. Les Danois - qui disputeront leurs trois matches chez eux - continuent de faire confiance à leurs cadres expérimentés, que sont le gardien Kaspar Schmeichel, le meneur de jeu Christian Eriksen et l'attaquant Yussuf Poulsen.

La Russie constitue, comme souvent, une énigme. Il est difficile de savoir exactement à quoi s'attendre. En poste depuis août 2016, Stanislav Cherchesov avait mené les siens en quart de finale de sa Coupe du monde, mais sans vraiment convaincre. Son groupe est très expérimenté, avec toujours le grand attaquant Artem Dzyuba en fer de lance. La grande majorité des Russes évolue dans le championnat de ce pays.

Dernière équipe en lice dans le groupe B, la Finlande est déjà plus qu'heureuse d'être au rendez-vous. Ce sera en effet son premier grand tournoi international. Dirigés depuis 2016 par Markku Kanerva, les Finnois ne disposent pas de grande star du niveau du légendaire Jari Litmanen.

Leurs qualités résident essentiellement dans le collectif et l'organisation. Et pour marquer, ils compteront sur le buteur de Norwich, Teemu Pukki. (sda/ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes