DE | FR
Le site a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi.
Le site a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi. afp

Une inscription anti-pass dans un lieu mémoriel choque la France

Un monument dédié aux combattants français de la Seconde Guerre mondiale a été souillé dans la nuit de dimanche à lundi par une inscription «Anti Pass», étalée sur cinquante mètres, avec les deux dernières lettres sous forme du sigle «SS».
13.12.2021, 17:0413.12.2021, 17:44

Le Mont Valérien, monument à la mémoire des résistants et des combattants français de la Seconde Guerre mondiale, a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi par une imposante inscription «Anti Pass», avec les deux «s» dessinés pour ressembler au sigle «SS», ont annoncé les autorités. Cette inscription sur le Mémorial de la France combattante, inauguré par le général de Gaulle en 1960 à Suresnes (Hauts-de-Seine), fait 50 mètres de long, a indiqué la police.

«Dégradations indignes»

L'inscription a été découverte tôt lundi matin. «Le préfet condamne avec la plus grande fermeté ces indignes dégradations de ce lieu symbole de la France résistante et combattante. Les forces de police sont mobilisées pour identifier et retrouver les auteurs», a réagi la préfecture des Hauts-de-Seine.

Dans un tweet, Geneviève Darrieussecq, la ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens combattants, a annoncé son intention de porter plainte. (ats)

Pour aller plus loin

La manif anti-pass de Lausanne, en images

1 / 9
La manif anti-pass de Lausanne, en images
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Covid plus dictature, plus d'articles par ici

«Je l'ai portée l'Etoile, moi»: la manif des anti-vax crée l'indignation

Link zum Artikel

Des milliers de Français dans la rue crient à la «dictature»

Link zum Artikel

A Londres, des antivax veulent «pendre les médecins comme à Nuremberg»

Link zum Artikel

Une dictature menace-t-elle vraiment à cause du Covid? «Le risque existe»

Link zum Artikel
Les jobs qui ne servent à rien n'ont pas disparu. A qui profitent-ils?
Si l'efficacité des employés était le maître-mot du marché, les jobs inutiles devraient disparaître, non? Eh bien... non. Voici en quoi – et à qui – ils sont utiles.

Le concept de «bullshit job» a été rendu célèbre au début des années 2010 par David Graeber, un anthropologue étasunien. Il a connu un succès immédiat parce qu'il permet d'appréhender une réalité que des millions de personnes affrontent tous les jours. Le reporting inutile et dévoreur de temps, les indicateurs de performance absurdes sur lesquels tout le monde triche, les visions prétendument stratégiques, mais vides de sens; ces symptômes sont endémiques de nombreux quartiers d'affaires, mais pas uniquement:

L’article