DE | FR
Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de masques ont été jetés dans la nature.
Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de masques ont été jetés dans la nature.Image: Shutterstock

Les masques participent à la propagation du Covid-19

Les masques jetés dans la nature constituent un vecteur viral potentiel et posent un problème environnemental de longue durée, selon une étude anglaise.
13.12.2021, 20:2814.12.2021, 06:09

Jamais dans l'histoire de l'humanité le masque n'aura été autant utilisé que durant cette crise sanitaire. Curieusement, cet objet de protection contribue aussi à la propagation du Covid-19. C'est ce que révèle une étude de l’Université de Portsmouth publiée dans Nature. «Au cours des premières heures et des premiers jours, les masques constituent un vecteur viral potentiel de Covid-19 s’ils ont été utilisés par une personne infectée», affirme l’étude.

Selon la BBC, les chercheurs britanniques ont recensé quelque deux millions de masques abandonnés dans onze pays durant les sept premiers mois de la pandémie. Soit une augmentation de 9000% de ces déchets qui pourraient mettre des centaines d’années avant de se désagréger.

«Sans de meilleures pratiques d'élimination des masques, une catastrophe environnementale se profile»
Pr Steve FletcherUniversité de Portsmouth

Pouvoir politique invité à agir

«Les politiques peuvent agir grâce à la législation et avoir un impact important sur l’abandon de ces déchets. Il est nécessaire de veiller à ce que l'utilisation de ces produits s'accompagne de campagnes d'éducation pour limiter leur rejet dans l'environnement», a déclaré à la BBC le Dr Keiron Roberts, co-auteur de l’étude.

Outre les problèmes sanitaires et environnementaux liés à ces millions de masques jetés dans la nature, les chercheurs indiquent que ces déchets peuvent boucher des égouts ou encore étouffer des animaux. (apn)

Et voici d'autres études sur le Covid

16 ans face à l'extension du certificat Covid

Le Covid, les vaccins, tout ça

Faut-il exclure les non-vaccinés? «Ils vivent aux crochets des vaccinés»

Link zum Artikel

Si vous avez des enfants, vous avez plus de risques d'attraper le Covid

Link zum Artikel

«On devrait vacciner les enfants de manière ciblée et individualisée»

Link zum Artikel

Envie de vacances? Voici les mesures et restrictions de vos destinations préférées

Link zum Artikel
Le mystère est définitivement levé sur la mort de Gabby Petito
Le petit ami de la jeune voyageuse américaine assassinée Gabby Petito a avoué être l'auteur du meurtre dans un carnet avant de se suicider, a annoncé vendredi la police fédérale.

Une sinistre conclusion au drame qui a tenu en haleine les Etats-Unis pendant plusieurs mois: le petit ami de la jeune voyageuse américaine Gabby Petito, retrouvée assassinée en septembre dernier, a avoué être l'auteur du meurtre. Il a confié son crime dans un carnet avant de se donner la mort.

L’article