DE | FR
Le président de la Confédération des commerçants de France a adhéré à la vaccination après trois jours de réanimation à Paris pour cause de Covid-19.
Le président de la Confédération des commerçants de France a adhéré à la vaccination après trois jours de réanimation à Paris pour cause de Covid-19.Image: sda

Antivax notoire, il frôle la mort et crie «vaccinez-vous!»

Président de la Confédération des commerçants français, François Palambi était très très réticent avec la vaccination. Mais après trois jours en réanimation, il est devenu un ambassadeur de la vaccination contre le coronavirus.
18.12.2021, 16:2318.12.2021, 19:36

Il n'y a pas meilleur ambassadeur de la vaccination qu'un antivax ayant retourné sa veste. François Palambi, le président de la Confédération des commerçants de France (450'000 entreprises adhérentes), faisait partie de la confrérie des rétifs au vaccin. Mais après trois jours en réanimation pour cause de Covid, son discours a changé. Le septuagénaire a frôlé la mort lors de ses trois jours en réanimation à l'hôpital parisien de Neuilly. Revenu de loin, il ne jure plus que par le vaccin.

Le président de la Confédération des commerçants français a parlé aux médias depuis son lit d'hôpital.
Le président de la Confédération des commerçants français a parlé aux médias depuis son lit d'hôpital.

Flirt avec la mort

«Je suis passé près de la catastrophe. Vous avez des tuyaux partout. Vous ne savez pas comment le corps réagit. Je suis passé près de la mort», a déclaré François Palambi à Francebleu. «Je n'étais pas pour le vaccin. Mais aujourd'hui, je dis à la France entière: c'est une question de vie ou de mort. Il faut se vacciner», a-t-il martelé. (apn)

«Les effets désirables du vaccin»

1 / 7
«Les effets désirables du vaccin»
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Manifestation à Lausanne contre le Certificat Covid

Le vaccin et les enfants

Si vous avez des enfants, vous avez plus de risques d'attraper le Covid

Link zum Artikel

Du Covid plein les bras, les enfants vont-ils gâcher Noël?

Link zum Artikel

Ana, 11 ans: «Si je me vaccine, je déçois maman, sinon je déçois papa»

Link zum Artikel

«On devrait vacciner les enfants de manière ciblée et individualisée»

Link zum Artikel
136 morts en 4 jours de combats acharnés entre Kurdes et djihadistes
Pour le quatrième jour consécutif, des combats entre djihadistes et forces kurdes ont continué de faire rage dimanche dans le nord-est de la Syrie avec un bilan alourdi à plus de 136 morts.

Déclenchés jeudi soir par un assaut majeur du groupe djihadiste Etat islamique (EI) contre la prison de Ghwayran, l'une des plus grandes abritant des djihadistes dans la Syrie en guerre, les affrontements ont poussé à la fuite des milliers de civils dans un froid glacial.

L’article