DE | FR
Un collage d'événements climatiques et météorologiques typiques : inondations, vagues de chaleur, sécheresse, ouragans, feux de forêt et perte de glace glaciaire.

Image: NOAA

Ce juillet a bien été le mois le plus chaud jamais enregistré

Alors qu'on découvrait le rapport alarmant du Giec sur le climat ce lundi, ces nouvelles données d'une administration environnementale américaine ne sont également pas réjouissantes. Juillet 2021 fut le mois le chaud de l'histoire du monde.



Si on avait besoin d'une confirmation, elle est là. Oui, ce mois de juillet 2021 fut la période la plus chaude jamais vécue sur Terre depuis le début des mesures. Ce sont les dernières données publiées par les centres nationaux d'information sur l'environnement de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) qui révèlent ce «triste» record.

«Ce mois de l'été est généralement le plus chaud de l'année, mais celui de 2021 s'est surpassé en devenant le plus chaud jamais enregistré»

Rick Spinrad, administrateur de la NOAA

Ce nouveau record s'ajoute à la voie inquiétante et perturbatrice que le changement climatique a tracée pour le globe.

Quelques données pour bien comprendre

D'un point de vue général, il reste très probable que l'année 2021 se classe parmi les 10 ans les plus chauds jamais vécus dans le monde. Retrouvez toutes les données détaillées dans le Global Annual Temperature Rankings Outlook du NCEI. (fag)

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Action climatique devant la BNS

Plus d'articles sur le climat

Italie: les pompiers combattent 500 incendies dus à des pics de chaleur

Link zum Artikel

Initiative pour les glaciers: le Conseil fédéral dit non et déçoit la gauche

Link zum Artikel

Sauver la planète grâce à la tech? «Une chimère» dit une climatologue

Link zum Artikel

Face à la «pire nouvelle du climat», la Suisse s'inquiète et veut agir

Link zum Artikel

Le Japon sous l'eau après des pluies torrentielles

Des pluies torrentielles se sont abattues samedi dans l'ouest du Japon. Dans plusieurs régions, les niveaux d'eau ont atteint le premier étage des habitations. Le bilan de la catastrophe se chiffre pour l'heure à un mort et deux disparus.

Plus d'un million de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer après des précipitations record, qui ont provoqué samedi des inondations et des glissements de terrain dans l'ouest du Japon. Au moins un mort et deux disparus sont à déplorer.

Les autorités du département de Hiroshima et du nord de l'île de Kyushu ont émis le plus haut niveau d'alerte à évacuer. Dans le cadre de cette alerte, qui n'a aucun caractère obligatoire, environ 1,4 million d'habitants ont été invités à immédiatement …

Lire l’article
Link zum Artikel