DE | FR

Joe Biden féminise les commandements militaires des Etats-unis

epa09062988 US President Joe Biden (C) walks with his Combatant Commander nominees, Air Force Gen. Jacqueline Van Ovost (L) and Army Lt. Gen. Laura Richardson as they arrives for their nomination announcement in the East Room at the White House in Washington, DC, USA, on 08 March 2021. Ovost, has been nominated to lead the Transportation Command and Richardson, has been nominated to lead military activities in Latin America at Southern Command.  EPA/KEVIN DIETSCH / POOL

Le président américain Joe Biden accompagné de la générale de l'US Air Force Jacqueline Van Ovost (à gauche) et de la générale 3 étoiles de l'armée de terre Laura Richardson (à droite). Image: sda

Le président américain Joe Biden a annoncé, lundi, la nomination de deux femmes à la tête de commandements militaires américains.



Deux Américaines – Si leur nomination est confirmée par le Sénat – devraient devenir les deuxième et troisième femmes à occuper d'aussi hautes fonctions militaires aux Etats-Unis. Après avoir abrogé l’interdiction pour les personnes transgenres de servir dans l’armée américaine (réd: signé sous Trump), Joe Biden confirme la rupture de son administration avec celle de son prédécesseur.

Distribution d'étoiles

La générale de l'US Air Force Jacqueline Van Ovost, seule femme ayant le rang de général quatre étoiles, le plus haut de l'armée américaine, est nommée à la tête du transport logistique Transcom. La générale trois étoiles de l'armée de terre Laura Richardson est choisie pour diriger le commandement sud Southcom, qui couvre l'Amérique centrale et latine. Elle devrait obtenir sa quatrième étoile.

Joe Biden, Kamala Harris et le secrétaire de la défense americaine annoncent la nomination.

Nominations reportées

En février, le «New York Times» avait révélé que les nominations de ces deux femmes avaient été décidées dès l'an dernier par le Pentagone, mais que l'annonce en avait été reportée à l'après scrutin présidentiel de novembre, car l'ex-ministre de la défense Mark Esper craignait que Donald Trump n'approuve pas ces choix à cause de leur genre. (ats)

Plus d'articles sur la Journée des droits de la femme

Comment les avantages des femmes les désavantagent

Link zum Artikel

Svetlana Tikhanovskaïa: «Bien sûr, je crains pour ma vie, mais c'est mon destin»

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

«Berset était obligé de lâcher un peu de lest»

Link zum Artikel

Ce qu'a prévu la Suisse pour célébrer la journée de la femme

Link zum Artikel

Les tactiques de l'Armée pour pousser les Suissesses sous les drapeaux

Link zum Artikel

Le Valais a-t-il un souci avec les femmes? Oui...et non

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Une transgenre rejoint le gouvernement américain, une première

Le Sénat américain a confirmé mercredi, par une courte majorité, Rachel Levine, une pédiatre transgenre, au poste de ministre adjointe de la santé. La Maison-Blanche a salué une première «historique».

Professeure d'université en pédiatrie et psychiatrie, Rachel Levine, 63 ans, était, jusqu'en janvier, directrice de la santé dans l'Etat de Pennsylvanie. Elle était notamment chargée de la lutte contre le Covid-19. Elle est, désormais, ministre adjointe de la santé.

Rachel Levine a été confirmée par 52 voix contre 48 au Sénat. Seules deux sénatrices républicaines s'étant ralliées aux 50 élus du camp démocrate pour approuver sa nomination.

Les associations de défense des personnes LGBT ont …

Lire l’article
Link zum Artikel