DE | FR

Vancouver et l'ouest canadien victimes de pluies torrentielles

Des pluies torrentielles se sont abattues dans l'Ouest canadien, sur les terres de Colombie-Britannique.
Des pluies torrentielles se sont abattues dans l'Ouest canadien, sur les terres de Colombie-Britannique.Image: sda
Les Canadiens vivant dans la région de Vancouver doivent en avoir marre. Après les feux dévastateurs de cet été, les voici inondés par des orages, qui ravagent tout sur leur passage.
16.11.2021, 05:4016.11.2021, 07:09

Des milliers de personnes évacuées et sans électricité, des centaines d'autres bloquées dans leur véhicule, un oléoduc à l'arrêt: des pluies torrentielles ont entraîné inondations et glissements de terrain, paralysant lundi plusieurs villes de l'ouest du Canada, en Colombie-Britannique.

«Après des pluies abondantes, des glissements de terrain et inondations ont touché diverses routes à l'intérieur des terres de Colombie-Britannique»
Le ministère des transports et des infrastructures de la province

Plusieurs autoroutes sont fermées dans des zones déjà touchées cet été par d'importants feux de forêt. Des dizaines de milliers de personnes sont affectées à travers la province par des coupures d'électricité, d'après l'entreprise Hydro BC.

«De 80 à 100 véhicules» étaient également bloqués depuis la nuit dernière par des glissements de terrain sur une autoroute près d'Agassiz, à une centaine de kilomètres à l'est de Vancouver, ont déclaré les autorités. Des équipes de sauvetage, de pompiers et de police sont déployées pour les aider.

275 personnes bloquées dans leur véhicule

Les forces armées canadiennes ont envoyé des hélicoptères pour secourir des automobilistes, environ 275 personnes bloquées dans leur véhicule, dont une cinquantaine d'enfants, selon les médias locaux.

«Aux gens de Merritt et aux Britanno-Colombiens touchés par les inondations: soyez prudents. On va être là pour vous fournir le soutien nécessaire pour vous aider à faire face à ces inondations et aux conditions extrêmes et à vous en remettre.»
Le premier ministre canadien Justin Trudeau

7000 habitants ont reçu l'ordre d'évacuer

Les quelque 7000 habitants de cette ville ont reçu l'ordre d'évacuer vers des centres d'urgences dans la matinée. Une interdiction de retourner à Merritt a été émise après l'inondation de l'usine de traitement des eaux usées.

En fin de journée, les services d'urgence ont indiqué avoir transporté la veille neuf patients avec des blessures mineures à la suite d'un glissement de terrain.

Un peu à l'ouest d'Agassiz, la ville d'Abbotsford a émis un ordre d'évacuation concernant plus d'une centaine de domiciles après ces intempéries. «En seulement 140 jours, Abbotsford a enregistré son jour le plus chaud de l'histoire (42,9 degrés Celsius), et maintenant, le jour le plus humide de l'histoire (100,4 mm)», a observé sur Twitter un météorologue originaire de la région. (ats/jch)

Une nouvelle plus réjouissante: à 105 ans elle établit un record du monde au 100m

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les séparatistes prorusses annoncent s'être emparé d'une ville-clé
Tandis que les forces russes intensifient l'offensive dans le Donbass, les forces séparatistes prorusses viennent de revendiquer la prise de Lyman, une localité-clé.

L'annonce a été faite via Telegram, par l'état-major de l'autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk: selon lui, les forces séparatistes ont «pris le contrôle complet» de Lyman avec «l'appui» des forces armées russes. Ni l'armée russe, ni l'armée ukrainienne, n'ont immédiatement commenté cette information, que l'AFP n'a pu vérifier de source indépendante.

L’article