DE | FR
Le pistolet intitulé «Spur» est un 6,5 millimètres et possède une caméra thermique pour cibler de jour, comme de nuit.
Le pistolet intitulé «Spur» est un 6,5 millimètres et possède une caméra thermique pour cibler de jour, comme de nuit.Image: Sword International

Vous aviez peur des chiens robots? Ils sont maintenant dotés d'une arme

Des machines quadrupèdes avec un immense calibre sur le dos sont actuellement testées par l'armée américaine.
15.10.2021, 15:0120.10.2021, 11:55
Suivez-moi

Comme si ces machines sur pattes ne faisaient pas déjà assez flipper, Sword International, une société américaine d'armes légères, a eu la brillante idée d'ajouter un immense pistolet au dos des chiens robots fondés par Ghost Robotics.

Selon la société d'armes légères, ce pistolet «Spur» peut être installé sur une variété de formes robotiques.
Selon la société d'armes légères, ce pistolet «Spur» peut être installé sur une variété de formes robotiques. Image: Sword International

Ce «système d'arme autonome létal» - mais que l'on va aisément renommer «chien robot tueur» - a été présenté pour la première fois, en début de cette semaine, à la conférence annuelle de l'Association de l'armée américaine 2021. Parmi ses nombreuses fonctionnalités, la machine:

  • Est capable de tirer sur des cibles jusqu'à 1200 mètres de distance;
  • Peut se recharger elle-même, sans l'aide de personne;
  • Possède une caméra thermique dotée d'un zoom x30, ce qui en fait l'un des outils robotiques les plus fiables du secteur.
«Le système de défense Sword est l'avenir des systèmes d'armes sans pilote. Et cet avenir, c'est maintenant»
Sword InternationalAssociation de l'armée américaine 2021

Comme le soulignent les créateurs, ce type de robotique pourrait être utilisé pour désamorcer des bombes ou détecter des matières chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. Et les essais ont déjà débuté.

Légal aux USA

Les chiens robots tueurs sont actuellement testés par l'armée de l'air américaine en Floride. Aucune mise en vente n'a été annoncée. Mais ce n'est peut-être qu'une question de temps, comme le suggère The Verge qui a repéré l'information.

Des chiens robots (sans pistolet) sont en effet déjà exploités par les militaires américains. Notamment pour patrouiller autour du périmètre de la base et transporter des outils à travers des zones jugées trop dangereuses pour l'être humain.

En 2020, les forces de sécurité de la base aérienne de Tyndall en Floride sont devenues la première unité du ministère de la Défense américaine à utiliser des robots quadrupèdes dans le cadre d'opérations régulières.
En 2020, les forces de sécurité de la base aérienne de Tyndall en Floride sont devenues la première unité du ministère de la Défense américaine à utiliser des robots quadrupèdes dans le cadre d'opérations régulières.Image: Ghost robotics

Sans oublier que la politique officielle des Etats-Unis n'interdit pas le développement et le déploiement des chiens robots tueurs, rappelle le média spécialisé. Même si des groupes et experts font campagne pour interdire ces systèmes, leurs avertissements ne semblent pas freiner la créativité toujours plus discutable de nombreuses sociétés. (mndl)

Marie-Adèle n'aime pas les chiens, elle devrait peut-être s'offrir un chien robot tueur?

Vidéo: watson

Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens

1 / 14
Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Après la fintech, la biotech et la foodtech, voici la sextech

Link zum Artikel

Vous aviez peur des chiens robots? Ils sont maintenant dotés d'une arme

Link zum Artikel

Ce petit robot tout mignon est un véritable chien de garde

Link zum Artikel

A Séoul, des milliers de chalets suisses conçus par une machine

Link zum Artikel
En France, le foie gras est banni de certains apéros et ça fait scandale
Le foie gras est définitivement banni des manifestations officielles dans des villes écologistes de France. Ce n'est pas une nouveauté, mais cette impasse au plat typique des Fêtes de fin d'année en a outré plus d'un.

«Scandale» pour les uns, «belle nouvelle» pour les autres: ces mesures ne sont pas récentes, elles concernent des villes comme Lyon, Strasbourg ou Grenoble, et ne manquent pas de faire réagir à l'approche des fêtes de fin d'année.

L’article