DE | FR

West Side Story est intemporel (et Spielberg n'y est pour rien)

Le West Side Story de Steven Spielberg sort cette semaine au cinéma. L'occasion de se replonger dans un classique et de fredonner des airs éternels.
14.12.2021, 19:12
Suivez-moi

Attention, si vous comptez voir le remake de West Side Story, ne commettez pas les mêmes erreurs que moi. Tout d'abord, ne vous replongez pas dans le film original de 1961, car votre impression de «déjà-vu» sera plus qu'exacerbée. Ensuite, n'essayez pas de jouer au jeu des différences. Ah tiens, je ne me souviens pas de cette scène. Ces dialogues ont clairement été ajoutés! Mais c'est qui le personnage de la mamie ? Stop, arrêtez-vous tout de suite! Ce n'est pas un exercice de littérature comparée. Vous n'avez pas vu l'œuvre originale? Tant mieux. Vous la connaissez par cœur? Bon, ça va aussi: celle-là est tout aussi fidèle.

Le pitch

La rencontre entre Maria et Tony, aka Roméo et Juliette.

West Side Story, c'est l'histoire d'un coup de foudre: celui de Tony, fils d'immigré polonais et de Maria, jeune portoricaine.

«Mes mains sont froides. Les tiennes aussi»
Maria, transie d'amour en s'adressant à Tony

Une rencontre, un «date» et le tour est joué, me direz-vous. Eh bien non. C'était sans compter la haine que se vouent deux gangs, les Jets et les Sharks, dont les deux chefs sont respectivement, le meilleur ami de Tony et le frère de Maria. Le tableau est posé. On ne vous spoile pas la suite, mais je peux vous dire que, comme dans Roméo et Juliette, il n'y a pas de happy end.

Le pitch, c'est fait. Voici les trois raisons qui font que West Side Story reste est film culte.

Des chansons inoubliables

«Moi, tu sais, les trucs où on chante tout le temps, c'est bof.» Vous allez tout de suite lâcher cette copine rabat-joie et entrer dans le monde des paillettes (n'est-ce pas Kevin?). Car West Side Story, c'est d'abord une comédie musicale avec des chansons, que dis-je des hymnes à la vie, à l'amour et au rêve américain.

Des Portoricains heureux qui dansent le mambo.

Ça chante, ça danse, ça se bagarre et ça virevolte (oui, oui). Au top des mélodies éternelles, il y a bien entendu America, chantée par Rita et Bernardo dans le film. Sorte de «battle» entre les garçons et les filles dont l'enjeu est d'énumérer les pour et les contre de la vie d'immigrés aux USA.

«Life is all right in America»
Les filles aux garçons
«If you're a white in America»
Réponse des garçons aux filles
Anita et Bernardo argumentent sur la vie aux USA.

Les mélodies entêtantes, les refrains inoubliables et des chorégraphies qui sont entrées dans la postérité. Prenez l'exemple du gang des Jets qui veut marquer son territoire en dansant de cette façon👇.

Voici, Riff des Jets, un chef de gang heureux.

Et oui, je vous entends les rabat-joies: «C'est quoi ces sauts de cabri?». C'est le plus grand succès de Broadway et un film ayant remporté dix oscars. On se tait et on danse.

Amour toujours

Ce qui m'a le plus émue lorsque j'ai vu le film pour la première fois, enfant, c'est l'histoire d'amour entre Maria et Tony. Ils sont jeunes, beaux, naïfs et tellement passionnés qu'on ne peut que fondre (oui, l'usage de ce verbe est opportun quand on voit leur regard) devant tant de sentiments. Si vous avez le lu le pitch, vous savez que l'univers tout entier s'est ligué contre nos jeunes amoureux.

Quand ton amoureuse doit rentrer à minuit.
«Je t'ai vu et le monde a disparu. Ce soir, il n'y a que toi qui compte»
Maria chante Tonight West Side Story 1961

Il faut quand même relever que ces deux-là se démènent comme des pauvres diables pour régler les problèmes des autres, mais rien n'y fait. J'ai (encore) versé ma petite larme à la fin du film et je mettrai un peu de temps à m'en remettre.

Nouvelle version, vieux problèmes

Les Jets attaquent Bernardo, ça en jette non?

Les époques changent, mais les problèmes restent. West Side Story des années 60 traitait du racisme entre les immigrés de l'Europe de l'est (gang des Jets) et les Portoricains (gang des Sharks). La version de Spielberg aborde exactement la même thématique en y ajoutant aussi des préoccupations sur la violence faite aux femmes. Mais la véritable révolution de cette cuvée 2021, réside dans l'usage de l'espagnol.

«On est en Amérique ici. On parle anglais. Arrêtez de parler espagnol»
Lieutenant SchrankWest side story 2021

En effet, alors que le film de Jerome Robbins était saupoudré de quelques "holà", "muchacho" et "vamos" par-ci par-là, celui de Spielberg intègre des dialogues en espagnol, volontairement non sous-titrés.

Si vous voulez provoquer un policier, parlez-lui en espagnol.

L'espagnol est donc omniprésent, il est utilisé tant pour refléter le quotidien des familles immigrées et polyglottes (petite pensée à ma mère qui m'engueulait dans sa langue natale) que pour déclarer sa flamme à sa bien-aimée.

Le cadeau de Noël de Steven

Est-ce que le remake de Spielberg est meilleur que la version originale? Pour les puristes, cette adaptation sera une copie sans grand éclat de l’œuvre originale tandis que pour les fans du réalisateur, ce dépoussiérage réenchantera totalement le récit. Au fond, on ne va pas se disputer, regardez plutôt Maria tournoyer en allant à son premier bal américain et chantez avec moi: «I feel pretty and witty and gay...».

«Quand on est heureux, on tourbillonne», devise de Maria.
Vous irez voir «West Side Story» de Spielberg?

C'était mieux avant. Voici les pires tenues aux American Music Awards

1 / 17
Les pires tenues aux American Music Awards
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Gaëtan: «La chanson pour enfant, ce n'est pas de la sous-musique.»

Si vous êtes branchés musique

Booba a gagné 265 000 dollars grâce à son dernier clip sorti en NFT

Link zum Artikel

L'affiche du Paléo 2022 nous en bouche un coin

Link zum Artikel

Des chiens robots se la jouent Rolling Stones dans un clip angoissant

Link zum Artikel

Ces 10 stars ont changé de nom durant leur carrière: interro surprise🤯!

Link zum Artikel
L'Euromillions promet 100 millionnaires vendredi. On vous aide à gagner?
Vendredi 21 janvier, la Loterie romande annonce une pluie de millionnaires à l'Euromillions. L'occasion rêvée pour vous expliquer comment les mathématiques peuvent (un peu) vous aider à remporter le pactole.

Vendredi 15 octobre, un heureux français a gagné 220 millions d'euros à l'Euromillions, soit le plus gros jackpot de l'histoire de la loterie européenne. N'est-ce pas le bon moment pour se demander si les maths ne peuvent pas donner les numéros gagnants?

L’article